Question à 100 ou 1000 milliards de dollars ?

Et si la pandémie de SARS-CoV-2 était un coup monté amplifié à grands coups de corruption par le gigantesque lobby de l’industrie pharmaceutique ? Voilà la question qu’on est en droit de se poser. Cette situation a été une aubaine pour les partisans de l’instauration d’une dictature dite mondiale, un ordre nouveau, un reset, ce que prône le gourou du Forum de Davos l’éminent Klaus Schwab vénéré par George Soros et également par Bill Gates. Cette épidémie a été en quelque sorte une répétition générale en vraie grandeur pour la mise en place de la future dictature globale dont rêvent ces personnalités. À vrai dire, et c’est du moins mon opinion que je ne partage qu’avec moi-même, cette pandémie n’a pas été l’occasion rêvée pour satisfaire les élites de Davos. Ces élites ont été prises au piège du lobby de l’industrie pharmaceutique qui pèse en terme de bénéfice net autant que l’industrie de l’armement nord-américaine et européenne réunies voire plus encore. Ce nouveau virus, déjà connu des Chinois et des Coréens (2001, SARS-CoV-1), a constitué une véritable aubaine pour ce lobby dont la puissance financière dépasse largement celle de nombreux pays occidentaux. Habitués des coups tordus qu’a dénoncé avec brio le Docteur Philippe Even les grands groupes pharmaceutiques ne reculent devant rien. Ni les gouvernements ni les médecins, achetés à coups de subventions, de cadeaux et de rémunérations factices, ni enfin les médias subventionnés en sous-main par des organismes dits caritatifs en réalité contrôlés par ces entreprises ne peuvent résister à la pression constante de ce lobby. Dans deux interview disponibles sur la toile de Philippe Even sont brossés des tableaux peu flatteurs de cette corporation. Je conseille à mes lecteurs de les regarder attentivement. Ils comprendront l’impact de ces grands groupes sur l’ensemble de la gestion délibérément catastrophique de l’épidémie de SARS-CoV-2 :

Les grands groupes pharmaceutiques auraient-ils contribué à dramatiser cette maladie virale pour en tirer le maximum de bénéfices ? Sans parler de complot il est évident que les positions adoptées par certains « conseillers » du gouvernement français manquent de clarté et laissent planer un sérieux doute quant à l’honnêteté de ces personnages. La polémique scandaleuse autour de l’hydroxychloroquine en est un élément révélateur. Le véritable tabassage médiatique du Professeur Peronne, organisé en sous-main par l’Ordre des Médecins, une organisation fasciste créée par le régime de Vichy, en est une autre preuve. Il fallait faire place nette pour le marché de l’industrie pharmaceutique qui se moque des vieilles molécules dont les activités thérapeutiques ont été redécouvertes incidemment lors de cette épidémie. Je pense à l’hydroxychloroquine, l’azithromycine et l’Ivermectine ou pourquoi pas l’aspirine tout simplement, le grand absent de ce débat criminel (j’en dirai un mot dans un prochain billet). En effet, la mise en place en France et dans bien d’autres pays d’Europe occidentale du traitement préventif voire prophylactique de la bithérapie HCQ + azithromycine que préconisaient les Chinois et le Professeur Raoult aurait pu sauver au moins 25000 à 30000 vies uniquement sur le sol français. C’est un crime d’Etat et il faudra bien qu’un jour les autorités politiques rendent des compte aux citoyens. Mais non ! Le lobby pharmaceutique a tout fait pour entraver les conseils des plus grands infectiologues français comme les Professeurs Peronne et Raoult et n’a cessé de discréditer tout ce qui émanait de la Chine ou de la Russie.

Pour terminer ce billet je pense que les délires d’un Klaus Schwab resteront lettre morte. Dans le passé chaque fois que les pouvoirs politiques ont tenté d’instituer un ordre nouveau ces projets se sont terminé dans le sang et la dictature : la révolution française a conduit à la prise du pouvoir par Napoléon et la mise en place d’une dictature mégalomaniaque qui a ruiné la France. L’arrivée au pouvoir des Bolcheviks puis de Mussolini, ensuite de Franco et enfin d’Hitler a conduit à des dictatures sanguinaires. Le cas de la Chine est particulier et j’en ai déjà dit quelques mots sur ce blog. Il est urgent de rappeler à l’opinion que l’histoire a tendance à se répéter et qu’il est nécessaire de mettre de l’ordre dans les régimes politiques corrompus d’Europe occidentale, régimes non pas corrompus par la mafia de Schwab mais par le lobby de la pharmacie. Il serait grand temps que les démocraties européennes, pour leur survie, nationalisent ces entreprises et instituent des contrôles très stricts de leurs activités délictueuses dès maintenant, car il est important et essentiel de ne pas laisser la santé des individus devenir la propriété de ces quelques gigantesques multinationale qui ont obtenu de vendre pour des dizaines de milliards de dollars des vaccins dont ils n’ont même pas étudié en détail l’efficacité et ils préparent déjà les démocraties occidentales qui ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes à se ruiner pour acheter d’autres vaccins :

Lettre ouverte à l’intention des médias corrompus par le SARS-CoV-2

Article de Peter Koening paru sur le site Global Research le premier novembre 2020

Nous le peuple, nous sommes préoccupés par les reportages quotidiens, effrayants et alarmistes des médias mondiaux sur le SARS-CoV-2. Êtes-vous, magnats des médias occidentaux, en train de réaliser qu’il n’y a pratiquement rien d’autre dans vos programmes que le SARS-CoV-2 ? Ce virus est au centre de tout. Les discussions sur le SARS-CoV-2 apparaissent toutes les heures, dans les bulletins d’information et entre les nouvelles. De nouveaux «cas», de nouvelles «infections» sont signalés presque toutes les heures dans les pays concernés. Les «cas» de SARS-CoV-2 doublent ou triplent toutes les 24 heures. C’est stupéfiant. Nous entrons dans une « deuxième vague », les hôpitaux sont débordés, vous devez vous soumettre à des tests, encore des tests, c’est essentiel, afin que nous puissions empêcher les autres d’être infectés.

1.Vous devez porter des masques. Il faut respecter la distanciation sociale, la quarantaine est obligatoire, la détention, alias l’assignation à résidence, la fermeture des bars, restaurants et autres lieux publics, le couvre-feu – se promener dans les rues, même pour faire les courses, avec licence seulement, la surveillance des escadrons de police – une tyrannie universelle que le monde n’a pas connue dans l’histoire dont on se souvient. Et vous, magnats des médias, avec vos sbires basés dans votre pays, avec vos acolytes, êtes au cœur de cette violation massive et mortifère des droits humains les plus élémentaires. C’est un grand spectacle d’horreur que d’écouter, regarder ou lire vos médias – dans le monde entier, dans tous ces endroits, où les magnats anglo-saxons des médias triomphent des affaires mondiales.

2.Il n’y a guère d’exception. Les soi-disant programmes d’information deviennent de la « propagande de désinformation ». Il n’y a pas de limite à vos mensonges et à votre imagination dans le but d’inculquer la peur au plus grand nombre possible de personnes et de populations toutes entières. Il n’y a jamais d’analyses vraies et complètes des « nouvelles infections » (les « nouveaux cas »), jamais une explication sur la manière dont ces nouveaux « cas d’infection » sont rassemblés et agrégés. Par exemple :2. De nouveaux « cas » augmentent avec l’augmentation des tests dont vous, les magnats des médias, faites la promotion avec encore plus de campagnes de peur que vous inspirez. Vous connaissez très bien un axiome séculaire : la PEUR est une arme très puissante. Surtout maintenant avec la grippe et la saison froide qui s’abattent sur nous, la peur, la peur, la peur est ce qui affaiblit le système immunitaire et les gens sont plus vulnérables à ce virus, à n’importe quel virus (ce qui est prouvé scientifiquement, comme vous le savez probablement). Les gens ont tellement peur qu’ils courent chez le médecin, ou à l’hôpital avec la peur du SARS-CoV-2 pour être testés. C’est ainsi que les tests et les « cas » augmentent.

3. Il n’est jamais mentionné que les tests de réaction en chaîne de la polymérase avec transcription réverse (en abrégé RT-PCR, voir note en fin de billet) fournissent, selon divers virologues et associations de médecins en Allemagne, en Belgique, en Italie, en Espagne, en France, aux États-Unis et ailleurs, jusqu’à 90% de « faux positifs ». Ces « cas » entrent dans les statistiques, mais le « patient » n’est pas malade, n’a pas de virus, mais peut être condamné à la quarantaine, ou pire, à l’isolement.

Pourquoi ces nombreuses associations médicales, composées de milliers de professeurs, médecins, virologues, spécialistes des maladies infectieuses et plus de professionnels de la santé ainsi que du droit, ne sont jamais évoquées, jamais citées par les grands propriétaires des médias ni par les médias traditionnels ? Peut-être, parce qu’ils pourraient divulguer la vérité à tous ces peuples morts de peur et vaincre cette peur. Il faut les neutraliser. Savez-vous que de nombreux gouvernements européens et nord-américains ont mis en place des « lois martiales protectrices de la santé » ? – C’est la version gouvernementale, sans parler de l’ampleur du mensonge, de l’absurde et de l’inutilité des mesures tyranniques restrictives imposées par les gouvernements, c’est-à-dire des lois d’urgence sanitaire, qui permettent aux gouvernements d’ordonner à la police et à l’armée de venir chez vous et de vous arrêter s’ils le souhaitent, s’ils vous considèrent comme un « risque pour la santé » du peuple auquel vous appartenez parce que vous ne suivez pas les injonctions officielles.

Savez-vous que ce qui peut être dit sur le courant dominant ainsi que les sites d’information « underground » est strictement surveillé par des algorithmes et censuré, si un message contredit le récit officiel ? – Jamais dans l’histoire humaine connue, en particulier lorsque nous professons avec une grande hypocrisie la démocratie et la liberté d’expression, la censure n’a été aussi répandue, aussi généralisée que celle que nous vivons aujourd’hui. Pensez-y.

Et jamais les gens n’ont agi autant comme un troupeau de moutons effrayés, suivant contre leur propre raisonnement, leur propre bon sens, par peur, la tendance commune frauduleuse – et cette tendance commune est quotidiennement nourrie par plus de mensonges gouvernementaux et médiatiques, attirant encore plus les gens, détruisant leur pensée souveraine, leur système immunitaire, parce qu’ils ne sont plus eux-mêmes. Ils sont devenus des zombies d’une « force supérieure », des sujets obéissants aux algorithmes. C’est Goebbels (le ministre de la propagande d’Hitler) multiplié par un facteur mille. « Le mouton passera toute sa vie à craindre le monde, pour au final être mangé par le berger ». Proverbe africain

4. Comme indiqué ci-dessus, nous entrons dans la saison de la grippe hivernale. Le test RT-PCR ne peut pas faire de distinction claire entre une grippe commune et le SARS-CoV-2, car la similitude est frappante. La grippe commune est connue pour contenir une partie des virus type corona. Par conséquent, tous les cas de grippe banale sont maintenant systématiquement étiquetés covid, de sorte que le nombre de « cas » peut être « amplifié » dans des proportions terrifiantes, faisant ainsi peur à encore plus de personnes et incitant encore plus de personnes à se rendre dans les centres de test. Savez-vous – vous devez sûrement le savoir – que l’hémisphère nord, qui entre progressivement en hiver, des saisons plus froides, typiques de la saison grippale vieille de plusieurs milliers d’années – miraculeusement, l’hémisphère nord ou le (riche) Nord mondial, ne signale pratiquement aucun cas de grippe ? Le croirez-vous ? dans certains pays aucun cas. Devinez pourquoi : La grippe est partie. Inexistante. Évaporée apparemment par le SARS-CoV-2.

Ou alors est-il peut-être possible que le SARS-CoV-2 ait volé les statistiques de la grippe, car la grippe a été « leurrée» par ce coronavirus ? – Vous, le peuple, pourriez être intéressé par le fait que les scientifiques sont déconcertés par la disparition de la grippe habituelle à Influenza… mais a-t-elle vraiment disparue ou est-elle simplement masquée par le SARS-CoV-2  Le vrai motif de l’Etat Profond Caché et Diabolique est que la grippe coronavirale augmente rapidement, afin de justifier des verrouillages toujours plus sélectifs, des répressions civiles, des fermetures de frontières, des violations des droits de l’homme, jusqu’à ce que les pays soient à nouveau totalement verrouillés, pour le « Le bien de leur peuple » et l’économie, du moins ce qu’il en reste, est terrassée. C’est ce qu’on appelle l’accaparement des actifs par les riches. Les faillites abondent, et leurs actifs qui n’ont pas perdu en valeur tangible réelle, seule leur valeur boursière a baissé, seront engloutis par des multinationales ou des multimillionnaires pour quelques centimes sur un dollar de capital social initial.

C’est ce qui se passe déjà. C’est peut-être la dernière phase, car après cela, il ne restera presque plus rien à saisir. Mais vous les milliardaires du monde et les magnats des médias du monde – Vous les destinataires de ce message, êtes plus riches par milliers de milliards, au détriment du peuple en général. Le Bureau international du travail (BIT) prévoit que d’ici la fin de 2020 ou au milieu de 2021, peut-être pas moins de 2,9 milliards de personnes, soit la moitié de la main-d’œuvre mondiale, seront au chômage : pas de revenu, pas de nourriture, mort par famine ou par simple misère, par suicide, surtout dans les pays du sud où 70% de la main-d’œuvre mondiale, est «informelle», c’est-à-dire qu’elle vit au jour le jour, de petits boulots, d’emplois de survie, de contrats à court terme, sans législation du travail applicable, sans filets de sécurité sociale, rien, nada. Imaginez ce que sont devenus ces pays avec le coronavirus. C’est la perspective qui vous attend si Vous, les magnats des médias occidentaux, poursuivez cette tendance établie par des gouvernements corrompus à suivre les ordres de la petite oligarchie inhumaine, perpétuant le caractère dystopique de notre civilisation, et si Nous, le Peuple, n’attrapons pas notre petite étincelle intérieure de conscience, nous unissant les uns aux autres pour arrêter ce processus d’extinction, alors il n’y aura plus d’autre alternative que notre extinction, notre disparition …

5. Les personnes qui meurent de covid sont très peu nombreuses. Plus de 90% d’entre elles ont plus de 75 ans ou même plus de 80 ans et meurent en raison de diverses comorbidités et, aussi triste soit-il, ces personnes seraient probablement décédées de toute façon en quelques mois de l’une de leurs autres conditions de santé. Puisqu’elles sont testées positives, et qu’elles meurent avec mais pas à cause du SARS-CoV-2, leur certificat de décès sera émis en disant « cause du décès SARS-CoV-2 ». L’Italie est un exemple typique où cela s’est produit et continue de se produire, et cela été divulgué par des médecins. Et il en va de même en Allemagne, en France et, surtout, aux États-Unis, pour n’en citer que quelques pays.

6. Personne ne remet jamais en question le récit officiel du gouvernement, répété ad absurdum par Vous, les magnats du monde médiatique, qui contrôlez littéralement le monde occidental, et personne ne vérifie et n’étudie jamais de manière indépendante ces statistiques ni comment elles sont assemblées. Personne. Personne n’ose peut-être défier nos sacro-saints gouvernements, auxquels nous accordons tant de confiance injustifiée, parce que ces mêmes gouvernements, environ 180 des 193 gouvernements membres de l’ONU, ont apparemment été «élus» par « Nous, le peuple » et sont payés par nous, le peuple, mais ils suivent d’autres intérêts « supérieurs » que la défense des droits des peuples, devoir à défendre pour lequel ils ont été pourtant élus. Nous devons espérer qu’un jour il y aura un tribunal semblable à celui de Nuremberg qui rendra une vraie justice à ces auteurs de crimes génocidaires contre l’humanité. Et la même justice doit s’appliquer à Vous, magnats des médias, et notamment aux scientifiques cooptés bien rémunérés, les soi-disant « conseillers scientifiques », qui soutiennent les mensonges collectifs de ces gouvernements avec une science délibérément fausse.

Il est clair que des forces supérieures dictent ce récit, cet endoctrinement par la peur, de sorte que les gens ont chaque jour plus peur d’un ennemi invisible, ils prient pour le vaccin à venir, ils ne peuvent pas attendre. Il ne fait aucun doute que vous, les médias, accomplissez un travail bien défini et bien rémunéré, que vous, les magnats des médias, sachez quelle est la vérité, mais que vous êtes corrompus par l’argent et par le pouvoir, comme, malheureusement, une grande partie de notre monde a succombé au Dieu de l’argent et du pouvoir, laissant l’éthique et l’intégrité sur le côté.

Il est également clair qu’il y a un ordre du jour différent et supérieur derrière tout cela. À l’échelle mondiale. Rendez-vous à l’évidence de cette coïncidence : le 18 octobre 2019, la Fondation Bill Gates, le Forum économique mondial (WEF) et la Johns Hopkins School of Medicine, sponsorisent l’ « événement 201 » à New York, simulant une pandémie, appelée SARS-CoV-2, rebaptisée plus tard par OMS en tant que covid-19 ( https://youtu.be/AoLw-Q8X174 ).

En janvier 2020 à Davos, le WEF décide en présence du directeur général de l’OMS, que cette « maladie covid » à venir doit être déclarée « pandémie », décision à laquelle le Dr Tedros, DG de l’OMS, s’est conformé, déclarant le 11 mars 2020 Covid-19 une «pandémie», alors qu’il n’y avait dans le monde qu’un total de 4970 cas confirmés et 313 décès : https://covid19.who.int/?gclid=CjwKCAjw8-78BRA0EiwAFUw8LHKyuevwzgZb0S4vknv-I8l4YEMtBN4pAwFU9dAVOOWh54QuVdtjxhoCFmkQAvD_BwE

À la mi-mars 2020 exactement, les 193 pays membres de l’ONU déclarent un verrouillage général (à quelques exceptions près, la Biélorussie, la Suède et peut-être un ou deux autres, voir les notes en fin de billet). Quelle coïncidence, un ennemi invisible frappe simultanément le monde entier, un évènement jamais arrivé auparavant dans l’histoire de l’humanité. Mais nous entrons dans des temps étranges dans, oui il faut le dire, un monde totalement dystopique. Imaginez un instant que toutes les autorités gouvernementales arrêtent les tests demain, le Covid aura disparu. Plus un seul « cas » ! Nous pourrions respirer à nouveau et ne serions gênés que par le rhume occasionnel et la grippe commune annuelle, dont le taux de mortalité, soit dit en passant, est bien supérieur à celui du SARS-CoV-2. Pas d’enfermement, pas de masques, pas de distanciation sociale, pas de division des amis et des familles au nom de la domination de beaucoup par quelques-uns. Et plus de peur débilitante pour le système immunitaire !

Ce n’est jamais trop tard. Vous, les magnats des médias, vous qui avez acheté des scientifiques, vous pouvez changer de cap à tout moment, rejoignez vos frères et sœurs chercheurs de vérité de la profession scientifique et médicale, qui ont déjà échappé à Matrix, par milliers, en Allemagne, en Belgique, en Italie, en Espagne, aux Pays-Bas, aux États-Unis et chaque jour plus pour rejoindre le peuple, lui dire la vérité, apporter de l’espoir, tuer la peur – tuer le plus grand ennemi du peuple, la peur.

Peter Koenig est économiste et analyste géopolitique. Il est également spécialiste des ressources en eau et de l’environnement. Il a travaillé pendant plus de 30 ans avec la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé à travers le monde dans les domaines de l’environnement et de l’eau. Il donne des conférences dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour des revues en ligne telles que Global Research; ICH; New Eastern Outlook (NEO) et plus encore. Il est l’auteur de Implosion – Un thriller économique sur la guerre, la destruction de l’environnement et l’avidité des entreprises – fiction basée sur des faits et sur 30 ans d’expérience de la Banque mondiale à travers le monde. Il est également co-auteur de The World Order and Revolution! – Essais de résistance. Il est associé de recherche au Centre de recherche sur la mondialisation.

Note de votre serviteur. Le test « RT-PCR »consiste à amplifier le matériel génétique viral contenu dans un prélèvement nasal. RT signifie « reverse transcriptase » et PCR « polymerase chain reaction ». Après extraction du matériel génétique qui peut être de l’ADN en double hélice ou de l’ARN simple brin, le prélèvement n’étant pas sélectif, l’échantillon est soumis à l’action de la reverse transcriptase (RT) qui convertit le ou les ARNs en ADN car la PCR ne fonctionne qu’avec de l’ADN. On ajoute une amorce en excès constituée d’un morceau d’ADN en double hélice qui contient des séquences spécifiques du virus recherché, dans le cas présent le SARS-CoV-2 dont la séquence a été élucidée par les biologistes chinois au début du mois de janvier dernier à partir de la souche isolée dans la ville de Wuhan. En général l’amorce comporte entre 15 et 25 nucléotides. Pour être fiable un test PCR ne doit pas comporter plus de 20 à 25 cycles d’amplification. Il est évident que ce test ne constitue en aucun cas une preuve de la présence de particules virales infectieuses, un test coûteux qui nécessite de quantifier la présence de tels virus dans un prélèvement sur des cultures de cellules d’épithélium pulmonaire. L’IHU de Marseille en France a parfaitement démontré que les tests PCR conduisaient à plus de 90 % de faux positifs en ce qui concerne la présence de particules virales infectieuses. Il coexiste enfin dans les fosses nasales toutes sortes d’autres virus dont d’autres coronavirus responsables des rhumes communs qui peuvent conduire à des faux positifs. Enfin je rappelle ici qu’un test RT-PCR n’est pas gratuit car son coût pour un Etat comme la France est de 75 euros par test. À ce jour la France a déjà gaspillé plus de 2,5 milliards d’euros pour financer ces tests, somme qui est allée directement enrichir les laboratoires pharmaceutiques.

En ce qui concerne les villes ou pays du monde qui ont établi ou non un confinement pour maîtriser l’épidémie il faut citer le Japon qui n’a jamais confiné sa population et paradoxalement la Chine qui n’a confiné que 1,8 % de sa population. D’autres réflexions au sujet de cet article feront l’objet d’un prochain billet sur ce blog.