Crise climatique ? Pas celle que l’on croit !

Capture d’écran 2016-11-06 à 21.14.29.png

Si H. Clinton est élue présidente des USA ce mardi prochain 8 novembre 2016 il y aura une crise climatique de grande ampleur. Ce sera en effet la fin de la Guerre Froide basée sur le principe de la destruction mutuelle assurée en cas de guerre nucléaire entre les USA et la Russie, devenue le principal ennemi de Washington. Les USA, sous l’impulsion des néo-cons tenus par le complexe militaro-industriel américain tout puissant ont décidé de mettre fin à ce statut quo et de se débarrasser de la Russie, le principal obstacle à leur agenda hégémonique sur la planète entière. Il s’agit de « la priorité nucléaire » (Nuclear Primacy, voir le lien) entérinée par Obama, une doctrine qui sera reprise par H. Clinton comme elle l’a clairement laissé entendre.

Cette crise climatique de grande ampleur largement documentée par de nombreux scientifiques est appelée « hiver nucléaire » en raison des fumées – des centaines de millions de tonnes de particules – qui envahiront tout l’atmosphère, obscurcissant le ciel durablement, détruisant la couche d’ozone et aboutissant finalement à la disparition de l’espèce humaine et de plus de 80 % de toutes les formes animales qu’on connait aujourd’hui. Un refroidissement naturel du climat serait progressif et l’humanité arriverait à s’adapter pour ne pas mourir de faim mais un conflit nucléaire ne pourra en aucun cas laisser aux humains le répit nécessaire. Nous serons tous condamnés sans exception à une mort certaine due au froid – la température moyenne globale chutera de plus de 10 degrés en quelques jours -, à la radioactivité et à la famine.

DPNE-SStarr2015-13.jpg

Voici la progression du nuage de fumées radioactives (cliquez sur le lien) :

https://ratical.org/radiation/NuclearExtinction/DPNE-SStarr2015-31.html

H. Clinton ne sera finalement pas poursuivie par le FBI selon les dernières nouvelles, bel exemple de non indépendance de la justice des USA, pays qui se permet de donner des leçons de démocratie au monde entier. Ce sera donc la guerre nucléaire assurée. Inutile même d’y penser car nous mourrons tous y compris Hitlery …

http://web.archive.org/web/20150727204719/https:/www.foreignaffairs.com/articles/united-states/2006-03-01/rise-us-nuclear-primacy

Sources : http://www.strategic-culture.org/news/2016/11/03/no-new-cold-war-its-far-worse-than-that.html et https://ratical.org/radiation/NuclearExtinction/StevenStarr022815.html

http://climate.envsci.rutgers.edu/pdf/ToonRobockTurcoPhysicsToday.pdf

Hillary Clinton présidente : scénario !

Hillary Clinton présidente : scénario !

Il suffit de 5 fusées nouvelle génération à la Russie au cas où elle soit attaquée par les USA pour vitrifier en moins d’une heure l’ensemble de l’Europe, alliée indéfectible des USA dans le cadre de l’OTAN. Chaque missile contient dans son ogive 12 bombes thermonucléaires chacune d’une puissance destructrice équivalant à 30 bombes larguées sur Hiroshima en 1945 et commandées précisément pour atteindre toutes les grandes villes d’Europe occidentale presque simultanément. Ces fusées ne pourront pas être interceptées par les systèmes anti-missiles disposés par les forces d’ l’OTAN tout près de la frontière de la Russie en raison des systèmes de brouillages mis au point pour les neutraliser. Les forces armées américaines ont déployé sur le sol européen impunément sans qu’un quelconque Parlement n’ait été consulté pas moins de 2000 systèmes dits « tactiques » car il faut faire une distinction entre les armes atomiques tactiques et les armes stratégiques, une nuance que mes lecteurs apprécieront avec toute sa saveur apocalyptique …

Bref, si les électeurs américains optent pour la Miss Clinton, la championne mondiale toutes catégories dans le domaine de la corruption, l’Europe, alliée servile des USA, sera le première cible de la Russie. Il faut espérer que cette personne, alias Hitlery le surnom que lui a attribué Paul Craig Roberts, n’osera jamais titiller Monsieur Poutine car alors il en serait également terminé du territoire américain car une trentaine de sous-marins russes croisent dans les océans Pacifique et Atlantique avec à bord chacun trente missiles, balistiques cette fois, chargés chacun de six bombes commandées chacune pour détruire autant de villes importantes. Faites le compte, ça fera beaucoup de morts …

Dans les méninges d’Hitlery Clinton Vladimir Poutine est un mangeur d’enfants comme Khadaffi (dont elle a organisé l’assassinat lorsqu’elle était secrétaire d’Etat) et comme Saddam Hussein qu’il faut éliminer comme ces derniers. C’est la réthorique devenue habituelle au Département d’Etat américain. La Suisse, pays neutre ne faisant pas partie de l’OTAN, un îlot de paix et de démocratie au milieu d’une Europe servile et corrompue, a vivement encouragé ses citoyens à constituer des réserves dans leurs abris anti-atomiques datant de la « Guerre Froide » et dont de nombreuses demeures sont encore équipées. J’en ai visité un chez des amis il y a quelques années près de Sion dans le Valais et je peux affirmer ici que c’est bien la réalité. N’y a-t-il pas toutes les raisons de s’affoler ?

Si Donald Trump est élu, ce qui est dans l’ordre des choses possibles, comme il l’a dit il remettra de l’ordre dans la politique étrangère délirante des USA. Finies les interventions dans quelques 14 pays du monde à l’aide de drones et d’un tissu d’espions qui tous coûtent une fortune au contribuable américain, finis les mensonges à répétition comme les armes de destruction massive d’Hussein ou encore ceux relatifs au vol MH17 ou encore les hackers commandités par le Kremlin. Trump pourra alors être auréolé comme le sauveur de l’humanité toute entière et de la majeure partie des espèces animales. Comment se fait-il que l’ensemble des médias dénigrent Donald Trump, un homme d’affaires comme beaucoup d’autres, certainement plus informé que Ronald Reagan, un vulgaire acteur de cinéma de série B qui fut pourtant un excellent président car il sut s’entourer d’un staff de techniciens pragmatiques et lucides.

L’avenir de l’humanité se décidera ce début de semaine prochaine dans les bureaux de vote truqués américains ! Belle perspective.

Sources : Certainement pas les médias main-stream …

Les USA : une république « bananière » !

Capture d’écran 2016-10-26 à 20.31.26.png

Dire que les Etats-Unis d’Amérique sont une république bananière est presque un pléonasme puisque le commerce mondial de la banane est contrôlé par Dole, Del Monte et Chiquita, trois compagnies américaines. Cette fois-ci il ne s’agit pas du fruit le plus vendu dans le monde mais des préparatifs des toutes prochaines élections, présidentielles mais aussi des sheriffs, de certains juges, d’une partie des sénateurs et gouverneurs des Etats et des représentants (les députés et les sénateurs). C’est un énorme évènement mal perçu par les Européens mais qui aura des retombées mondiales certaines, il ne faut pas en douter.

Comme l’issue de la compétition entre les Démocrates (Hitlery Clinton) et les Républicains (Donald Trump) reste incertaine malgré tous les sondages qui donnent la championne de la corruption gagnante, il n’en fallait pas plus pour truquer les élections comme tous les organismes fédéraux des USA truquent leurs statistiques économiques et financières depuis des lustres. Cette fois-ci c’est carrément caricatural par exemple dans l’Etat de l’Indiana. Selon ZeroHedge et sous la plume de Tyler Durden 837000 personnes inscrites sur les listes électorales n’ont pas d’adresse postale dans cet Etat, soit environ 20 % des inscrits, ça fait beaucoup ! De plus les commissions d’enquête préélectorale ont découvert 4556 doubles inscriptions, 3000 inscrits sans certificat de naissance et 31 personnes trop jeunes pour voter. Cerise sur le gâteau, plus de 2500 inscrits ont plus de 110 ans ! À qui profitera cette fraude ? Les USA sont devenus la risée du monde entier.

Source : zerohedge.com