La biométrie inclue dans les cartes bancaires et notre vie quotidienne ?

La biométrie inclue dans les cartes bancaires et notre vie quotidienne ?

Dans un pays qui compte quelques 100 meurtres chaque jour – le Mexique – la banque centrale vient d’instaurer de nouvelles régulations sécuritaires obligeant les banques à inclure dans les cartes de crédit et les machines de distribution de billets une reconnaissance biométrique, empreintes digitales et iris des yeux. On en arrive donc comme pour les passeports à un contrôle minutieux de chaque individu. Et cette initiative est motivée par la criminalité galopante qui mine le pays tout entier. Mais à quelque chose le malheur est bon, il est plus que probable qu’une telle initiative va être reprise par de nombreux pays en particulier en Europe, du moins ceux qui refusent d’opter pour une suppression du cash – pour l’instant – les distributeurs de billets devenant de plus en plus des guichets bancaires anonymes.

Il s’installe donc progressivement un contrôle de chaque individu mais les pays européens, au moins, sont encore en retard sur la Chine, le pays de toutes les initiatives les plus délirantes. Dans les toilettes publiques des gares ferroviaires et des aéroports mais également dans les bâtiments administratifs pour pouvoir utiliser du papier hygiénique il faut s’identifier avec sa carte d’identité biométrique ! Il y a en Chine près de 200 millions de caméra de vidéo-surveillance installées un peu partout. Ces caméras sont intelligentes car elle analysent les visages et envoient les données en temps réel à de monstrueux serveurs qui peuvent identifier également en temps réel n’importe quel passant dans la rue ou au volant d’une voiture. Ça laisse carrément rêveur !

Il reste un « petit » problème que les politiciens n’ont pas encore réglé : la porosité extrême des bases de données biométriques gouvernementales qui peuvent à tout moment être « hackées » par des personnages malveillants. C’est ce qui est arrivé récemment à l’organisme de crédit américain Equifax. Un autre exemple : la reconnaissance digitale des derniers modèles d’iPhones a été très rapidement décryptée comme cela arrivera avec le dernier ordinateur portable de Windows qui reconnait le visage de l’utilisateur … et s’il en devenait de même pour les cartes de crédit, qu’adviendrait-il au final de notre vie privée ? Et tout se passe sans qu’à aucun moment les citoyens aient été consultés. Il est donc évident que les supposées démocraties (je ne parle pas de la Chine ici) installent progressivement un totalitarisme électronique global … À en frémir d’horreur !

Source : LeeRockwell