Nous sommes à une nanoseconde de l’apocalypse nucléaire

Par Paul Craig Roberts. La « méta-stratégie » nucléaire des gouvernements américains a fait le constat que des niveaux de destruction acceptable devront être acceptés au cours d’une guerre nucléaire contre la Russie et/ou la Chine dans la mesure où les Etats-Unis sortiront vainqueurs du conflit. Le plan de la Rand Corporation pour le Pentagone admet qu’il y a encore une fenêtre étroite jusqu’en 2025 et peut-être 2030 (dans 3 à 8 ans) pendant que les USA considèrent qu’ils ont encore la supériorité les rendant capables de gagner une guerre nucléaire qui reste encore hypothétique. Cette hypothèse repose sur le fait que la Chine acceptera sa défaite plutôt que d’utiliser l’arme nucléaire. Un gouvernement sain d’esprit déclencherait-il une guerre sur de telles considérations ?

Il y a deux hypothèses hautement risquées dans les plans de guerre du Pentagone. La première est que les USA dominent les mers et que via des avions et des missiles les infrastructures industrielles et sociales chinoises peuvent être détruites. L’autre hypothèse tout aussi risquée serait que la Russie resterait en dehors du conflit USA-Chine selon le fait qu’il existe une confusion au Kremlin, l’incapacité du gouvernement russe à fournir un espoir de coopération pacifique avec l’Ouest et l’incapacité du Kremlin à admettre que la doctrine néoconservatrice de l’hégémonie américaine sur le monde est tout sauf une fantaisie et certainement pas une doctrine opérationnelle. Il est donc possible que le Kremlin resterait un spectateur d’un conflit USA-Chine.

Le Kremlin est passé à coté de nombreuses opportunités mais il est difficile de croire que Poutine sera assez stupide pour ne pas s’allier avec la Chine et dans ce cas-là les USA rentreront dans l’histoire passée. Pour plus d’informations on peut lire ceci :https://web.archive.org/web/20220429035113/https://journal-neo.org/2021/09/27/us-war-plans-with-china-taking-shape/

Et l’hypothèse du Pentagone qu’en cas de guerre nucléaire afin de conquérir la Chine il n’y aura que des dommages acceptables sur le sol américain dans la mesure où les USA sortiront vainqueurs du conflit. Le Pentagone ne mentionne jamais combien de villes seront détruites et combien de millions d’Américains seront considérés comme un niveau acceptable de destruction. Mais c’est suffisant d’affirmer que le complexe militaro-industriel sera à la hauteur de la tache. La seule chose qui importe pour la doctrine néoconservatrice est l’hégémonie américaine, pas la vie des citoyens américains. Pour les néocons tant que les USA pourront imposer leur pouvoir sur des territoires dévastés où toute vie sera impossible ils auront gagné. Ces néocons sont vraiment des fous et ils contrôlent la politique étrangère américaine et sa politique militaire. Tout ça devrait vous effrayer et vous éveiller mais ce n’est pas le cas. Les jeunes restent les yeux rivés sur leur smart-phone et n’ont aucune idée de la réalité. Il vivent déjà dans un monde virtuel. Les vieux savent qu’ils ont entendu d’une menace nucléaire toute leur vie durant et ils savent que ça n’arrivera pas car il n’y aura aucun vainqueur. Il s’agit d’une compréhension très surréaliste spécialement quand on sert au peuple américain une doctrine qui précise que les USA gagneront cette guerre nucléaire s’ils n’attendent pas 2025 ou pire 2030.

Eric Zuesse stimulé par Berletic a écrit que Washington envisage de conquérir et la Chine et la Russie : https://southfront.org/u-s-game-plan-to-conquer-russia-china-is-clarified/ . La réalité est que la troisième guerre mondiale a commencé en Ukraine, une guerre arrangée par Washington. Il n’y a aucun doute dans mon esprit que l’armée russe est tout à fait capable de détruire l’OTAN en quelques instants. Le problème de la Russie est le Kremlin où règne l’hésitation et la confusion. Le Kremlin est incapable de comprendre le fait que Washington a perdu la raison. En réalité Poutine a agi en pensant que Washington lui permettrait d’opérer une intervention limitée au Donbass pour protéger les Russes. Autant Poutine que Lavrov ont cru que cette opération limitée consistant à nettoyer le Donbass des nazis ukrainiens serait acceptée par Washington.

Comment l’une des plus grandes puissances militaire peut-elle faire une telle erreur ? La seule explication plausible que j’ai pu trouver est le lavage de cerveau des élites intellectuelles russes durant la période Yeltsin qui a rendu ces élites sourdes, muettes et aveugles. On pourrait ajouter stupides. Poutine et Lavrov ont correctement décrit la situation mais ils ne peuvent pas faire grand chose. Il y a beaucoup de palabres mais peu d’actes. Apparemment le Kremlin continuera à vendre du gaz aux pays membres de l’OTAN et ainsi ils pourront continuer leur guerre contre la Russie. Pour paraphraser Alain de Lille au onzième siècle « pas de souveraineté maintenant mais l’argent fait tout ». Cette pensée semble bien s’appliquer à la Russie.

Zuesse, aussi honnête qu’un extrémiste de gauche n’est pas toujours crédible. La gauche américaine est toujours nourrie de mythes au sujet de Reagan et voici l’une des affirmations de Zuesse à ce sujet :

« j’ai bien compris que le plan du gouvernement américain était de tromper l’équipe dirigeante de Gorbachev en lui faisant croire que les USA mettraient fin à la guerre froide lorsque le Pacte de Varsovie serait dissous mais la réalité était toute autre, les Américains planifiaient l’encerclement de la Russie en étendant l’OTAN jusqu’à la frontière russe ».

Tout dépend de qui gouverne à Washington : le Président ou les néocons et le complexe militaro-industriel ? Si le gouvernement est incarné par le Président en tant que représentant du peuple alors à l’évidence l’intention du Président Reagan était de mettre fin à la guerre froide et non pas de la gagner. Il l’a affirmé à de nombreuses reprises. Il mit en place une comité présidentiel top-secret avec autorité sur la CIA afin de se faire une opinion au sujet des affirmations de la CIA qui affirmait que les USA perdraient la course aux armements si celle-ci était un moyen d’amener Gorbatchev à la table de négociation pour terminer la guerre froide et non pour gagner la course aux armements. L’équipe rapprochée de Reagan examina les documents de la CIA et il apparut que cet organisme voulait préserver son budget comme celui du complexe militaro-industriel et celui du complexe de sécurité militaire car si l’administration Reagan mettait fin à la guerre froide il faudrait alors trouver un ennemi. Dans le cas contraire tout cet édifice s’écroulerait.

Ronald Reagan était un outsider pour l’establishment républicain dirigé à l’époque par George H.W. Bush, vice président et ancien directeur de la CIA. Huit années de règne de Reagan suivis par huit ans avec Jack Kemp signifiait alors la fin de l’establishment républicain et des nombreuses ficelles que ce parti tire quotidiennement. Les partis politiques sont plus intéressés par l’argent et le pouvoir que par les intérêts de la nation. Voila ce que fut Reagan et les rares partisans dans son équipe, défier la puissance et le profit dans l’intérêt de la paix mondiale.

Les médias américains, les prostituées de la CIA, attaquèrent l’administration Reagan. Mais ce fut un échec car leur narratif n’étais complètement structuré. James Baker, le bras droit de G.H.W. Bush admit qu’il avait promis à Gorbatchev qu’il n’y aurait pas d’extension de l’OTAN à l’est. Mais il n’y a aucun document signé et l’histoire fut modifiée plus tard par l’administration. Zuesse est passé à coté de la vraie histoire car il succombe à sa propre idéologie et il est incapable de comprendre que Reagan puis Trump étaient des outsiders qui avancèrent l’idée que le système politique pouvait enfin est rendu au contrôle du peuple. Les médias et la gauche américaine ont tout fait pour que cela n’arrive pas. Par conséquent nous sommes aujourd’hui en face d’une guerre nucléaire et ce n’est qu’une question de minutes sauf si Poutine décide de se rendre.

Les Etats-Unis sont beaucoup plus divisés qu’en 1860. Les démocrates considèrent que les blancs sont des racistes et constituent une barrière à la justice sociale en encourageant les mouvements de protection des noirs et toutes les déviances sexuelles. Par les médias et le système éducatif les Américains blancs sont encore plus diabolisés que les juifs durant l’Allemagne nazie. Une fois que les blancs seront devenus une minorité, l’objectif principal des Démocrates, leur sort ressemblera à celui des Français dans Le Camp des Saints. Les Républicains sont inutiles. Leur but ultime est de rendre sa splendeur à l’Amérique ce qui plaide en faveur de l’agenda hégémonique des néoconservateurs. Ce à quoi doit faire face l’Amérique demande une analyse objective des faits mais ces faits ne sont plus politiquement corrects. Ils n’entrent plus dans le cadre du narratif communément accepté et par conséquent ces faits sont faux et rejetés comme désinformation. Durant ma vie j’ai constaté que mon pays sombre dans la dégénérescence, l’ignorance et les forces du mal. La nation dans laquelle je suis né n’existe plus que comme un carte sur une mappemonde.

Commentaire. La Russie est intervenue dans le cadre d’accords d’assistance militaire en Syrie pour aider le président syrien à se débarrasser des Djihadistes soutenus par Washington. D’ailleurs les USA exploitent toujours du pétrole dans l’est de la Syrie de façon totalement illégale avec leur complicité. C’est un scandale que ne dénoncent même plus les médias occidentaux. Quant au Donbass, c’est à l’appel des deux républiques autoproclamées de Lugansk et de Donetsk que la Russie est intervenue militairement pour mettre fin aux bombardements incessants des populations civiles russophones par les ukronazis depuis 2014. Poutine se rendra à la table des négociations lorsque l’opération spéciale aura pris fin. Si les critères de légalité n’ont pas l’air de préoccuper les néoconservateurs américains ces deux interventions, selon le droit international sont tout à fait légales. Je pense que PC Roberts a commis une erreur de jugement, ce qui n’enlève rien à la valeur de ses analyses.

Jusqu’où oseront-ils mentir ?

Je regarde le site Donbass Insider de Christelle Néant et quelques autres sources d’information au sujet du conflit ukrainien. Les sites d’information francophones du Maghreb dénoncent les mensonges répétés des Occidentaux, c’est dire à quel point l’exaspération est présente partout. Seuls les petits caniches européens, la Corée, le Japon, le Canada et l’Australie soutiennent les mensonges de Biden, de Johnson, et de Von der Leyen, emportés par la réthorique du président ukrainien notoirement cocaïnomane qui continue ses shows comme s’il était sur un plateau télé. Et tout le monde le croit ! Plus de 2500 néo-nazis et leurs instructeurs occidentaux ont été faits prisonniers, comparaîtront devant un tribunal et la plupart seront déportés dans un camp en Sibérie afin qu’ils réfléchissent sur la portée de leurs actes. C’est très bien ainsi. Si vous voulez tout savoir sur l’opération spéciale russe en Ukraine russophone je vous invite à voir dans son intégralité l’exposé de Jacques Baud, un fin connaisseur de la situation présente à l’est de l’Europe et dont voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=G11HqBqtkj8&ab_channel=DialogueFranco-Russe . On ne peut pas accuser Jacques Baud d’être pro-russe car il expose des faits incontestables. Aujourd’hui l’armée russe encercle des personnels de l’armée ukrainienne ainsi que des membres des commandos nazi d’Azov équipés et entrainés par l’Occident alors que il y a 80 ans ces mêmes Occidentaux combattaient le régime nazi allemand. Cette attitude surprenante n’a pas l’air de gêner les Européens ni surtout Ursula ou Macron. À croire que ces deux sinistres personnages sont devenus des sympathisants de l’idéologie nazie. J’ai de la peine à le croire.

Jacques Baud, dans la dernière partie de son exposé, fait un rappel instructif de l’historique de la Crimée depuis la chute de l’URSS et pour les personnes encore dubitatives son propos est très instructif. Mais tant les Américains que les Européens veulent toujours ignorer l’histoire et pour arriver à leur fin ils mentent, ils inventent des scenarii qui sont de la pure fiction. Après la prise de contrôle de la ville de Mariupol et de l’usine Azovstal la situation est devenue inattendue pour les Occidentaux : les combattants de l’armée ukrainienne, à court de munitions, de carburant et de nourriture car les voies de communication et les dépôts d’armes et de carburant à l’arrière du front ont été systématiquement détruits par l’armée de l’air russe, eh bien ces combattants se rendent aux forces militaires des républiques du Donbass appuyées par l’armée russe. Ils sont respectés selon la Convention de Genève et convoyés vers des camps de rétention où ils sont convenablement traités. Le plus extraordinaire mensonge dans ce registre est le refus de la Croix Rouge d’intervenir dans cette suite d’évènements car les rapports qui remonteraient alors au niveau des dirigeants occidentaux pourraient bien être accablants pour eux : une terrible dénonciation de leurs mensonges … À lire aussi ces textes :https://www.algeriepatriotique.com/2022/05/21/la-chute-dazovstal-tournant-majeur-dans-la-guerre-en-ukraine/ et https://www.algeriepatriotique.com/2022/05/25/la-guerre-dalgerie-plane-sur-larmee-francaise-engagee-de-force-en-ukraine/

Billet d’humeur politique

 

Vers une solution raisonnée de la crise ukrainienne ?

Madame Merkel parle le russe, elle a appris la langue à l’école en RDA, et en a profité, c’est mieux quand on parle la langue de son interlocuteur, d’informer Poutine qu’après tout les USA n’avaient pas à se mêler des affaire ukrainiennes. Le conflit est devenu une guerre civile entre russophones chrétiens orthodoxes du Donbass qui en ont franchement assez d’être traités de sous-hommes et catholiques ukrainophones de Kiev dirigés par un président qui ne cache pas son penchant pour le nazisme dans sa pire version, en quelque sorte un remake lamentable des délires hitlériens dont il s’inspire largement. Les motivations de Madame Merkel sont clairs : ne plus faire de business avec la Russie est un très mauvais coup pour l’économie allemande qui va s’enfoncer de par la force des choses dans une grave et durable récession. Il semblerait que Madame Merkel ne soit pas d’accord avec les distinctions sémantiques concernant les livraisons de matériel à l’armée régulière ukrainienne : létaux ou non létaux. C’est comique de faire une distinction de ce genre : une guerre c’est une guerre, toutes les guerres conduisent à des horreurs, à ce qu’on appelle ironiquement des crimes de guerre, il faudrait qu’on m’explique clairement ce que cette expression signifie, à des viols, des massacres, des destructions massives d’infrastructures, d’immeubles d’habitation, d’écoles, d’hôpitaux et y compris d’avions civils. Au fait les Bataves font de l’obstruction à propos de l’enquête sur le vol MH17, ça sent la grosse entourloupe bien crasse … Bref Angela, Vladimir doit l’appeler Angela, a fait comprendre qu’il n’y aurait pas de sécurité en Europe sans le partenariat de la Russie, sous-entendu : que les Américains s’occupent de leur propre business.

Finalement ce sera pour des raisons économiques que l’Europe se désolidarisera des USA car enfin, une récession généralisée est prévisible en Europe et on constate que seule Madame Merkel semble s’en soucier … Curieuse attitude que celle des dirigeants européens qui ont accepté la domination des Américains, domination impérialiste construite sur un tissu de mensonges, sans protester un instant ! Madame Merkel serait-elle le nouveau De Gaulle dont l’Europe a tant besoin ?

Depuis Ogasawara Village

Billet (encore un) de mauvaise humeur politique

 

Connaissez-vous Edgars Rinkevics ? Il s’agit du chef de la diplomatie lettone, tout simplement, un personnage important par les temps qui courent. Son homologue lituanien Linas Linkevicius a réclamé de concert l’adoption de la part de l’Union Européenne de nouvelles sanctions à l’égard de la Russie car la situation dans la région de Marioupol se dégrade. Mais c’est bien sûr ! Les troupes « loyalistes » sont encerclées et près de 15000 combattants pour la bonne cause du pouvoir fasciste de Kiev soutenu par l’OTAN, Barack Obama, la CIA et tous les chefs d’Etat européens qui font le dos rond comme des toutous sous les ordres de Washington vont probablement être exhibés d’ici peu dans la neige comme prisonniers de guerre. Il n’y a plus de combats depuis plusieurs jours à Donetsk, tous les fascistes à la solde de Kiev et des nations occidentales ont été neutralisés ! C’est quoi cette intox ?

Combien de temps va-t-on faire croire à tous les pays européens que cette guerre, car il s’agit bien d’une guerre, civile qui plus est, n’est pas du ressort de l’Europe occidentale. Bien au contraire, l’Union Européenne devrait dans l’urgence se rapprocher de la Russie et créer une vaste zone de libre échange afin d’apaiser les tensions télécommandées par les USA pour satisfaire leur vision hégémonique sur le monde.

Les Américains entretiennent dans de nombreuses régions du monde des conflits inutiles qui se retournent contre eux car depuis Washington la vision réelle de l’état d’esprit des populations fondamentalement anti-américaine n’est même pas un instant soupçonnée. Je rigole quand Fox News prétend qu’il existe des zones de non-droit à Barbès ! C’est caricatural ! Les Américains, dans leur arrogance, n’ont jamais rien compris à ce qu’il se passait en dehors de leur Kentucky ou de leur Oklahoma natal, eux qui ont massacré autant de bisons que d’Indiens natifs.

Il est tout à fait désolant et affligeant de constater que tous les chefs d’Etat européens forment un front uni pour dénoncer les massacres perpétrés par les troupes ukrainiennes contre leur propre peuple parce que les russophones du Donbass sont russophones et qu’ils ne sont pas catholiques !

Il ne manque plus que des caricatures « à la Charlie » pour montrer des popes se faire enculer par des curés cathos arborant des signes nazis tatoués sur leur corps et brandissant une croix comme pour conjurer le pouvoir d’un vampire ! C’est quoi ce délire orchestré par la CIA avec la complicité de tous les pays membres de l’OTAN, complices des massacres de milliers de civils ukrainiens ? C’est tout simplement écoeurant et Hollande comme Merkel et tous les autres chefs d’Etat de l’Europe, soit-disante garante des droits de l’homme, devraient être poursuivis pour criminels de guerre ! Cependant la situation est plus complexe qu’il n’y parait car Marioupol est un objectif stratégique qui empêcherait le pouvoir fasciste de Kiev d’isoler la Crimée du reste du pays. On assiste en quelque sorte à un remake en bien plus macabre du conflit serbe qui préfigurait en fait la rivalité entre le catholicisme et l’Eglise orthodoxe de Belgrade et les minorités musulmanes, un conflit qui fut finalement, l’histoire l’admettra peut-être un jour, fomenté par les Américains pour attaquer le bastion politique le plus occidental de la Russie, la Yougoslavie ! Cette stratégie d’érosion systématique de la puissance russe ne date donc pas d’hier ni d’avant-hier et il faut se remémorer les massacres perpétrés par les Américains au Kosovo au nom de la liberté !  

Source : AFP (pour les infos seulement) le reste c’est de l’intox (Agence France Propagande) !