Jihad al-nikah (la guerre avec son cul)

Je ne parle pas arabe mais on reconnaît le mot Jihad dans cette expression qui signifie littéralement « guerre sainte sexuelle ». Ca veut tout dire et devinez quelles filles vont faire les putes dans l’ « armée de libération syrienne » de leur plein gré et pour toute rémunération un polichinelle dans le placard : de jeunes tunisiennes converties par des prêcheurs salafistes pour aller offrir leur cul à des centaines de combattants rebelles (selon El-Assad) mais combattants pour la bonne cause (selon les Wahabittes qui financent l’opération) dirigés contre la Russie et financés en sous-main par les USA pour faire aboutir l’oléoduc qui permettrait d’acheminer à terme le gaz qatari vers l’Europe. C’est la chaine Al Arabiya qui l’affirme rapportant des témoignages de filles tunisiennes revenues de Syrie bel et bien enceintes d’un inconnu qui sera devant Allah un saint, et elles aussi pour des raisons identiques.

Le Jihad al-nikah autorise des relations sexuelles hors mariage selon les sunnites salafistes comme qui dirait pour la bonne cause, comme il y avait des bordels militaires (contrôlés) durant la grande guerre avec des filles rémunérées directement par l’armée française. L’histoire n’a jamais dit si on les avait aussi dédommagées pour leur vérole et pour ces Tunisiennes toutes dévouées « corps et âme » à la cause, ce sera la même histoire. Le ministre de l’intérieur tunisien l’a finalement reconnu et rien ne sera fait pour que la loi s’applique en bonne et due forme à ces héroïques combattantes (avec leur cul) pour faire plier le tyran. C’est assez surréaliste comme histoire. Les djihadites (sunnites) sont financés par les Saoudiens avec Al-Qaïda derrière, ceux-là mêmes que combattaient il n’y a pas si longtemps les Américains (et les Français) en Afghanistan alors qu’aujourd’hui ces mêmes Américains et Français financent et soutiennent ces mêmes terroristes. On n’arrive plus à croire qui que ce soit sauf pour ces petites Tunisiennes qui reviennent de Syrie après avoir soulagé des combattants avec un moutard de père inconnu pour bientôt et une liasse de bons et loyaux pétro-dollars pour assurer leur vieux jours.

Vive la vie !

Source : Business Insider : Tunisian Girls Are Coming Home Pregnant After Performing ‘Sexual Jihad’ In Syria

PAUL SZOLDRASEP. 21, 2013, 7:37 PM