Brève. Quatre-vingt années plus tard …

Dans quelques semaines il y aura deux sortes de citoyens en France, ceux qui auront coûté une soixantaine d’euros par injection à la sécurité sociale (il en faut deux voire bientôt trois, faites le calcul) en se faisant polluer par un morceau d’ARN messager supposé protéger les cobayes humains d’une infection virale, cobayes transformés en organismes génétiquement modifiés. Pourquoi Greenpeace ne s’est pas insurgé contre cette pratique alors que cette organisation a dénoncé la dangerosité des plantes transgéniques pendant des années. Si ce ne sont pas des épinards mais des êtres humains Greenpeace trouve cela normal. C’est renversant ! On assistera donc bientôt à une sorte ségrégation des citoyens comme ce fut le cas en Afrique du Sud à l’époque de l’apartheid. Serons-nous obligés d’avoir une petite estampille jaune représentant le coronavirus sur le revers gauche de notre veste ?

Emmanuel Macron vient de se vêtir de l’uniforme du Maréchal Pétain, l’homme qui institua une ségrégation entre les citoyens français dans le pays qui écrivit pourtant la déclaration des droits de l’homme. Quand la police, curieusement exemptée de ces mesures bafouant les libertés fondamentales des citoyens, charge des manifestants protestant contre les mesures prises par le gouvernement français on peut se demander si ces chevaliers couverts d’armures en matériau composite n’ont aucune espèce de conscience de ce qui se passe dans leur propre pays ou alors ils ont subi un véritable lavage de cerveau sur ordre du ministre de l’intérieur, de la sécurité intérieure « quoiqu’il en coute ». Les Français comme votre serviteur qui refusent d’être transformés en organismes génétiquement modifiés vont bientôt être traités comme les Juifs sous le régime totalitaire qu’acquiesça Pétain en 1940.

C’est très grave ! Les sbires de ce nouveau Pétain sont Karine Lacombe, Laurent Alexandre, Delfressy, ce freluquet de Véran qui ne sait pas de quoi il parle et cet obséquieux d’Attal nommé « politicien d’avenir » par le Club de Davos …, et, bien que les moyens audio-visuels modernes n’existaient pas en 1940 la propagande du régime de Vichy était tout aussi efficace que celle de TF1, A2, BFM, Le Monde, le Quotidien et une multitude d’autres canaux d’information (tous subventionnés par les contribuables) qui répètent la même chanson tous les jours et celle-ci se décrypte ainsi : il faut enrichir les labos pharmaceutiques, quoiqu’il en coûte pour votre santé, car ils ont acheté tous les pantins, y compris Macron, qui oeuvrent pour cet enrichissement qui a piétiné toutes les directives de l’éthique médicale la plus élémentaire ainsi que la Constitution elle-même. L’heure est grave, le totalitarisme est à notre porte et si personne ne réagit car il nourrit une angoisse injustifiée concernant sa propre santé alors l’avenir de la France est vraiment compromis. Des heures encore plus sombres que celles du régime de Vichy sont à notre porte. Je voudrais ajouter pour me soulager de ma très mauvaise humeur qu’en 1940 si on était juif on était un ennemi du peuple, aujourd’hui en 2021 si on n’est pas vacciné on est un ennemi du peuple. Ce parallélisme idéologique parfait est très inquiétant et montre à quel point Emmanuel Macron est devenu en réalité mégalomane.

Billet d’humeur politique : vers la dictature autoritaire … en France

Macron a décidé d’inclure l’armée française dans le dispositif de maintien de l’ordre lors de la prochaine manifestation des gilets jaunes ce samedi 23 mars 2019. Ça rappelle la Commune et les répressions sanglantes des grèves de la fin du XIXe siècle. Il s’agit d’un tournant dans la stratégie coercitive du gouvernement qui ne peut plus jouer que sur la force pour se maintenir au pouvoir. L’armée n’est pas équipée de balles de caoutchouc, son équipement est létal. La moindre balle tirée par un des troufions qui se trouveront au coeur d’un mouvement de foule et qui provoquera la mort d’un manifestant pacifique sera le point de départ d’une révolution qui embrasera la France entière.

On ne peut que constater que la mascarade organisée par Macron relative au pseudo grand débat citoyen qui n’est en réalité qu’une campagne électorale pour les prochaines élections européennes payée par les contribuables totalement bluffés ne passera pas dans l’opinion. C’est certain. Il y a des limites à ne pas dépasser dans la démagogie …

Ce samedi, malgré ces nouvelles menaces mortelles, sera peut-être, mais personnellement je ne le souhaite pas, le début d’une nouvelle révolution. Je suis impatient de constater en regardant la seule chaine TV qui couvre avec impartialité ce qui arrivera en France, je veux nommer RT France.