Ceux qui contrôlent la disponibilité en nourriture contrôlent les peuples

C’est d’une longue enquête de Corey Lynn, journaliste d’investigation, parue sur son site coreysdigs.com que je présente ici avec quelques passages qui en sont extraits. Les anglophones peuvent se plonger dans cette enquête riche en informations qui glacent le sang. La nouvelle organisation occidentale (les continents Africain et Sud-Américain et une grande partie de l’Asie du Sud-Est n’y participeront pas) qui se dessine sous les radars a pour objectif clair de dominer les peuples. C’est l’objectif du Club de Davos, des grands fonds d’investissement, de la Fondation B&M. Gates et de l’agenda 2030 des Nations-Unies. Toutes les grandes organisations internationales sont partie prenante. Il est déjà trop tard pour réagir. Quelques extraits ci-dessous, source : https://www.coreysdigs.com/global/new-controlled-food-system-is-now-in-place-and-they-will-stop-at-nothing-to-accelerate-their-control/

« Qui contrôle l’approvisionnement alimentaire contrôle les gens ; qui contrôle l’énergie peut contrôler des continents entiers ; qui contrôle l’argent peut contrôler le monde ». Cette célèbre citation d’Henry Kissinger sonne de plus en plus vrai de semaine en semaine. Les mondialistes contrôlent déjà la majorité de l’argent, se déplacent très rapidement pour convertir le système énergétique en systèmes dans lesquels ils investissent tous et ont pris des mesures drastiques pour contrôler l’industrie alimentaire tout en en faisant passer une grande partie sous le radar. S’ils contrôlent les graines, ils contrôlent la nourriture, et s’ils contrôlent la nourriture, ils peuvent utiliser l’identification numérique pour contrôler l’accès des consommateurs à la nourriture. Alors qu’une vague d’incendies détruit soudainement les usines de transformation des aliments, de viande et d’engrais, à une époque où les agriculteurs souffrent et où les problèmes de chaîne d’approvisionnement se manifestent, un système complet d’infrastructure alimentaire traçable a déjà été construit dans plusieurs villes et fait son chemin à travers le globe.

Imaginez un jour où les marchés de producteurs n’existent plus, vous ne pouvez pas vous rendre chez votre agriculteur local pour acheter des produits ou des coupes de viande, et le seul aliment qui pousse en dehors des installations d’agriculture verticale intérieure et de viande cultivée en laboratoire sécurisés par les mondialistes se trouve dans votre rebord de fenêtre, jardin ou serre.

Forbes estime que plus de 20 000 milliards de dollars d’investissements suivent les facteurs ESG et le style d’investissement socialement responsable, tandis que le PDG de BlackRock, Larry Fink, insiste sur le fait qu’ « il est temps de forcer le comportement des gens à changer », pour étendre encore plus les investissements ESG. Malgré l’éclairage LED, la robotique, l’analyse des données informatiques et les systèmes de ventilation nécessaires pour alimenter des installations de croissance verticale de cette ampleur, étant donné que l’eau est économisée et que la masse terrestre de Bill Gates est moins utilisée, les investissements affluent dans ces prétendus projets durables et respectueux de l’environnement, des installations « conviviales », ainsi que des serres verticales massives.

Note. L’article dont il est fait mention dans ce billet révèle la vraie signification de ces fameux critères ESG. Il ne s’agit plus seulement des éoliennes et des panneaux solaires mais bien d’un ensemble de recommandations destinées à orienter les investissements vers des domaines dont la finalité est de dominer les peuples. Je suis toujours complotiste et fier de l’être mais il me paraissait urgent d’informer mes lecteurs de l’état d’avancement de la prise de contrôle de la disponibilité en nourriture pour les populations. Le grand dessein hégémonique de Davos apparaît avec clarté dans cette investigation de grande qualité.