Billet d’humeur : Vous avez dit reprise économique ?

Capture d’écran 2016-03-04 à 11.48.04.png

J’ai lu je ne sais plus dans quel journal en ligne qu’il y avait lieu de se réjouir car l’économie mondiale frémit sensiblement avec une remontée des cours du pétrole. Certes le Brent est passé de 30 à 37 dollars le baril en quelques jours, et tous les analystes ont clamé qu’enfin le spectre de la grande crise s’éloignait … comme s’il n’y avait que le pétrole pour prendre la température de l’économie. C’est d’ailleurs assez surprenant que les indices boursiers soient apparemment adossés au prix du baril : quand le pétrole monte légèrement les indices boursiers suivent et vice-versa. Je ne suis pas du tout économiste mais cette situation me paraît pour le moins suspecte. Schématiquement et pour faire bref, je n’y comprends plus rien.

Pour se faire une idée de l’état de santé de l’économie mondiale il suffit d’observer l’évolution de l’indice du coût du fret maritime, le BDI ou Baltic Dry Index. Cet indice a encore battu un record à la baisse. Les analystes, afin de camoufler le désastre économique mondial à venir, prétendent qu’il y a trop de bateaux en circulation. Pourquoi alors les cours du minerai de fer, du cuivre ou encore du soja sont-ils aussi orientés à la baisse ? Parce qu’il y a aussi trop de bateaux ?

Capture d’écran 2016-03-04 à 12.13.06.png

Un autre indice significatif est le PMI de Markit. Pour l’Eurozone, la première économie mondiale, il vient d’être publié et ce n’est pas joli-joli. Non seulement l’Europe s’enfonce dans la récession comme le montre l’indice des prix de détail qui se situe de nouveau en dessous de 50 (en dessous de 50, contraction, au dessus expansion) après un balbutiement courant 2015 probablement explicable par la chute des cours du pétrole. Les mauvais « élèves » sont l’Italie et la France.

On ne peut que constater qu’on s’achemine vers une récession et une déflation. Il ne reste plus dans l’esprit des économistes que la créativité de « super » Mario Draghi, comprenez l’impression de monnaie, pour tenter de relancer l’ économie européenne. Hollande, le grand timonier pédalesque, peut dire définitivement adieu à l’inversion de la courbe du chômage et si par un effet du hasard – qui devient jour après jour une certitude – les agences de notation venaient à dégrader la note de la France, ce serait alors tout simplement la faillite du pays, comme d’ailleurs pour l’Italie et le Portugal. Il n’y a donc absolument aucune raison de se réjouir …

Sources et illustrations : Markit et InvestmentTools.com

Billet d’humeur économique

DSCF5086.JPG

Le carnaval, ici à Santa Cruz de Tenerife, bat son plein dans une totale inconscience et c’est un tout autre carnaval sur les places financières mondiales qui se déroule à l’occasion aussi du nouvel an chinois. Des milliers de milliards de dollars se sont évaporées ce lundi 9 février 2015, peut-être même des centaines de milliers de milliards. Un vent violent a soufflé sur les bourses européennes comme sur les côtes bretonnes et ce n’est pas fini : le Nikkei chute à l’ouverture de 2 % en suivant Wall Street dans sa chute, certes modérée mais pourtant alarmante.

La finance est devenue planétaire et donc totalement incontrôlable. Les Banques centrales ont perdu tout pouvoir pour remédier au mal qu’elles ont semé en imprimant de la monnaie de singe. Février 2016 va être une date dans l’histoire, celle d’un désastre annoncé, le simple réajustement aux réalités économiques du monde financier qui est parti dans des délires aussi incertains que dangereux en spéculant à outrance pour réaliser des profits fictifs.

Le monde entier va-t-il enfin devenir conscient que cette situation artificielle ne peut pas (et ne pouvait pas) durer ? Malheureusement ce seront tous les sans-dents (expression de François Hollande) qui vont encore une fois payer pour les extravagances du monde financier.

Toutes les banques européennes ont été à la peine : Deutsche Bank (ma banque), la plus grande banque d’Allemagne et d’Europe, a perdu 9,5 %, soit la bagatelle de 170 milliards d’euros en quelques heures de cotation ! Toutes les banques italiennes ont été très malmenées, normal, c’est la panique bancaire dans ce pays depuis des semaines. Les banques espagnoles et portugaises comme les banques britanniques ont connu une grosse bourrasque. Qu’en sera-t-il mardi et les jours suivants, qui sait ? La grande crise terminale : fin du carnaval !

Illustration : vue du carnaval depuis le balcon de mon modeste logement

Note : à l’heure tardive où j’écris ces quelques lignes en raison d’une insomnie créée par la rumeur du carnaval sous mes fenêtres, le Nikkei chute lourdement de 4 % à l’ouverture avec un renchérissement du yen, tout pour plaire à Shinzo Abe …

 

MH17 : L’Allemagne dans ses petits souliers !

Capture d’écran 2014-09-18 à 22.38.29

L’agence allemande Wifka spécialisée dans l’investigation financière vient d’émettre un avis public récompensant tous ceux qui contribueraient à apporter des preuves tangibles au sujet des auteurs de l’assassinat en plein vol des passagers et de l’équipe du vol MH17 parti d’Amsterdam pour rejoindre Kuala-Lumpur le 17 juillet dernier. Les premières conclusions des « experts » néerlandais ont été pour le moins évasives sinon mensongères et on en est resté là, politique oblige. L’agence Wifka offre 30 millions de dollars à qui apportera des preuves irréfutables concernant les auteurs de la catastrophe. Wifka veut savoir qui a abattu l’avion, qui en a donné l’ordre, qui dissimule cet événement, qui peut procurer des détails sur ce qui est réellement arrivé, quelles armes ont été utilisées et enfin qu’est-il arrivé à ceux qui ont dissimulé cet événement. Rien que ça. Il y a même l’e-mail à contacter : mh17@wifka.de , trente millions de dollars ça va en faire réfléchir plus d’un. On va peut-être connaître enfin la vérité.

L’agence Wifka ne fait aucune mention de l’identité de ses commanditaires, c’est un peu normal pour ce genre de situation. Mais il ressort tout de même que quelque part Angela Merkel doit commencer à se ronger les ongles en constatant que l’économie allemande plonge, privée d’un de ses principaux clients (la Russie) puisqu’elle a suivi servilement les injonctions de la Maison-Blanche au risque de plonger son pays dans une crise économique grave et durable. Un signe avant-coureur de la crise économique à venir, le pétrole a dévissé de plus de 12 % en moins de deux mois, mais ça ne fait pas la une de la presse main-stream, c’est trop inquiétant ! Ce serait vraiment révélateur des mensonges répétés des Occidentaux de découvrir peut-être demain qui a détruit l’avion.

Pour rappel ce billet du présent blog :

https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/09/04/vol-mh17-connaitra-t-on-la-verite-pas-si-sur/