La beauté du visage féminin a un prix : des allergies

Capture d’écran 2015-11-07 à 17.48.47

Je ne lis pas les magazines exclusivement réservés à une clientèle féminine. Ils font tellement de publicité pour les produits de beauté qu’il est certain qu’ils ne dénigreront jamais ces derniers au risque de perdre leurs annonceurs. Et pourtant on peut considérer que cette lacune est non seulement une faute grave mais également un manque de respect pour les lectrices : la plupart des produits de beauté, fonds de teint, couleurs pour les paupières, les pommettes ou les cils, rouges à lèvre, crèmes hydratantes, colorants capillaires et autres produits de beauté tels que les shampoings, les déodorants ou les gels-douche contiennent des allergènes puissants et des substances cancérigènes.

La plupart des parfums utilisés en cosmétiques sont allergènes et ce pouvoir allergène est amplifié par les conservateurs comme la paraphénylène-diamine ou la methylisothiazolinone. Près d’une femme sur cinq souffrira dans sa vie de dermatite de contact au niveau du visage ( PMID : 19268112 ). Certains hommes ne sont pas à l’abri de ce type d’allergie car les crèmes à raser et les lotions après rasage contiennent ces même molécules dangereuses.

Un agent de préservation largement utilisés dans tous ces produits cosmétiques très courants est le quaternium-15 appelé aussi Dowicide Q. Comme son nom l’indique il est fabriqué par la Dow Chemical Company et c’est un bactéricide. Cette propriété bactéricide et également fongicide est due au fait que cette drôle de molécule en forme de cage se dégrade en produisant du formaldéhyde ou formol.

Undefined_Quaternium-15

Or le formol est non seulement allergène ( doi:10.1111/j.1600-0536.2009.01615.x ) mais classé parmi les produits potentiellement cancérigènes et comme son usage est interdit en cosmétique en tant que bactéricide les fabricants ont trouvé la parade en incluant dans leurs formulations le quaternium-15. Ce n’est pas tout ! Beaucoup de produits cosmétiques ou de « beauté » contiennent du propylène glycol, un vulgaire antigel, également allergène. Se procurer des produits de beauté dans des échoppes dites « bio » n’arrange pas la situation. Pour ne prendre qu’un exemple parmi bien d’autres la ligne de produits de beauté dits bio Burt’s Bees ( burtsbees.co.uk ) contient très souvent du propolis contenu dans la cire d’abeille, en particulier les rouges à lèvre. Or certaines personnes développent à la longue une allergie au propolis sans qu’on ne sache exactement s’il en est directement la cause.

On ne peut pas exclure que les produits naturels ne présentent pas de propriétés allergènes, le baume du Pérou en est un exemple caricatural. Ce liquide aromatique huileux est extrait des écorces d’un arbre originaire d’Amérique centrale ( Myroxolon balsamum ) et rappelle l’odeur de la vanille et de la cannelle. Pour cette raison il est très largement utilisé, certes en quantités infimes, dans un grand nombre de produits cosmétiques comme parfum. Or cette huile essentielle est également puissamment allergène.

Madame, la prochaine fois que vous utiliserez du rouge à lèvres, votre bouche pourrait soudainement ressembler à un vilain groin de cochon. Il vous faudra alors plusieurs jours voire semaines pour retrouver votre beauté originale mais après cet incident désagréable évitez d’utiliser l’un ou l’autre de vos produits de beauté favoris contenant l’une ou l’autre des substances énumérées ci-dessus. Assurez-vous également que vos crèmes de beauté ne contiennent pas d’extraits de mangue car la peau de ce fruit contient aussi un allergène particulièrement puissant et dévastateur appelé urushiol …

Inspiré d’un article paru dans The Daily Beast