Greenpeace ? Qu’ils croupissent dans les prisons russes !

Extrait d’une dépêche d’agence (ats/27.10.2013 18h32) :

Greenpeace: le Suisse Marco Weber en appelle au Conseil fédéral

(…)

« Je souhaiterais que le Conseil fédéral (suisse) dise franchement et publiquement aux Russes ce qu’il pense », écrit le Zurichois de 28 ans en réponse aux journaux dominicaux « Le Matin Dimanche » et la « SonntagsZeitung ». Il remercie malgré tout le gouvernement pour son soutien. Il reçoit régulièrement des visites du consulat suisse de Saint-Pétersbourg.

Comme lors d’une précédente lettre, il explique les conditions difficiles dans lesquelles il est retenu, avec des températures très froides et des promenades quotidiennes « dévalorisantes ». « La pièce est sale et humide », ajoute-t-il.

« Persuadé d’avoir bien agi »

Il se dit « persuadé d’avoir bien agi ». « Cela m’aide aussi à supporter l’injustice de ma détention », ajoute-t-il dans ces réponses envoyées avant l’allègement des charges retenues contre les 28 militants arrêtés.

Les chefs d’inculpation sont passés de « piraterie » à « hooliganisme ». Selon la loi russe, les personnes impliquées risquaient jusqu’à quinze ans de prison pour piraterie, alors que le hooliganisme est punissable de sept ans de prison au maximum. »

 

Ben voyons ! En violant les lois internationales, les militants de cette organisation prouvent bien qu’ils sont effectivement des terroristes à la solde, mais sans le savoir, de la CIA. Les gesticulations du gouvernement néerlandais n’y feront rien. Pou rappel, le bateau de Greenpeace bat pavillon des Pays-Bas. Honte à ce pays qui a accueilli ces hooligans après avoir essuyé des démêles avec la justice américaine (pour masquer le fait qu’ils sont télécommandés par la Maison Blanche) et qui de ce fait se rend coupable de l’appauvrissement programmé de l’Europe par le truchement de dispositions rétrogrades et malthusiennes que tous les Etats Européens imposent désormais à leurs ressortissants. Il va en coûter plus de 112 livres aux Anglais par an pour financer des projets imposés par les écologistes télécommandés par Greenpeace pour développer des énergies dites vertes (Guardian de ce jour) et combien aux Français, aux Italiens, aux Espagnols et aux Allemands ? La philosophie de Greenpeace c’est le retour à l’âge de pierre, aux silex taillés et aux vêtements faits de peaux de bêtes sauvages. Ce sont des rêveurs « persuadés de bien agir » pour le bien des générations futures. Qu’ils annoncent clairement leur projet qui est d’appauvrir l’Europe en faisant en sorte, par leur action imposée aux gouvernements, que l’énergie devienne tellement prohibitive que la ruine de l’économie européenne deviendra une réalité. Espérons que la Russie ne se laissera pas intimider par ces terroristes d’un genre nouveau.

Ce que je trouve surprenant c’est que personne ne réagisse au scénario que j’expose dans mon blog, à savoir le complot climatique. Je ne suis pas journaliste mais il y a tout de même un point de vue à creuser devant une hypothèse aussi audacieuse …

Greenpeace = pirates

La Russie inculpe de piraterie les militants de Greenpeace

MOSCOU – La justice russe a prononcé mercredi de premières inculpations pour piraterie à l’encontre des trente militants de Greenpeace arrêtés la semaine dernière après une action contre une plateforme pétrolière dans l’Arctique.
 L’association écologiste a annoncé vers la mi-journée que cinq militants – un vidéaste britannique, Kieron Bryan, une Brésilienne, Ana Paula Alminhana Maciel, le Suédo-Américain d’origine russe Dmitri Litvinov, la Finlandaise Sini Saarela et le Russe Roman Dolgov – avaient été inculpés de piraterie en bande organisée.
 Ce chef d’inculpation est passible en Russie de peines de 10 à 15 ans de prison. (…)

Selon Alexandre Morozov, rédacteur en chef du site Rousski Journal, la sévérité des accusations est liée au fait que le Kremlin est persuadé qu’un « complot mondial » se joue derrière les actions de Greenpeace.

Les autorités russes pensent qu’il ne s’agit pas de société civiles, mais des manigances de la CIA, que c’est une « commande », a-t-il déclaré à l’AFP.

(©AFP / 02 octobre 2013 10h47)

Serait-ce une première confirmation des propos que j’ai tenu dans un précédent billet (29 septembre) intitulé « Le complot du climat ». A n’en pas douter les Russes ne s’avanceraient pas dans de tels arguments sans avoir auparavant réuni quelques preuves convaincantes … A suivre