Le contrôle direct d’un robot par la pensée

Quand un opérateur contrôle un petit hélicoptère (on aurait tendance à dire drone) uniquement avec sa pensée, on croit voir un film de science fiction. Et pourtant c’est vrai comme le montre une vidéo en provenance du Collège d’Engineering de l’Université du Minnesota. La tête de l’opérateur est couverte d’un casque positionnant 64 électrodes qui envoient les signaux électriques du cerveau à un ordinateur qui les analyse en temps réel et envoie le signal de télécommande au petit hélicoptère. Pour faire tourner le petit modèle réduit, l’opérateur lève le bras gauche, à droite, le bras droit et pour s’élever il lève les deux bras. Le fait de bouger les bras requiert une activité cérébrale qui est enregistrée par le système encéphalographique transmis à l’ordinateur par un fil, mais ce pourrait être en wifi. Il n’y a pas de joystick ni de boite de commande, rien, juste le cerveau dont les signaux électriques sont décryptés par l’ordinateur qui les transforme en commandes pour le petit hélicoptère. Encore plus extraordinaire, l’opérateur ne voit pas l’engin volant mais ce que « voit » ce dernier par l’intermédiaire d’une petite caméra retransmis sur un écran. Il regarde l’écran et fait évoluer par sa pensée l’hélicoptère. La cybernétique vient donc de franchir une étape considérable dans la commande, directement par le cerveau du sujet, de prothèses artificielles ou de tout autre équipement pour handicapés et de multiples autres applications peuvent être d’ors et déjà imaginées ou envisagées comme des robots de surveillance ou d’intervention en milieu hostile. Certes, il faut que l’opérateur s’entraine comme doivent s’entrainer des manipulateurs de produits dangereux en laboratoire ou dans toute autre situation délicate car l’interface cerveau – ordinateur n’est pas invasive et ne demande pas au manipulateur de bouger un membre mais de simplement penser à le bouger !

130605090259

Si le lien ci-dessous n’est pas opérant, allez sur le lien de la source, c’est assez époustouflant.

http://www.youtube.com/watch?v=6LWz4qa2XQA&feature=youtu.be

Source : http://www.iop.org/news/13/jun/page_60302.html