Bonne sieste Monsieur Moscovici …

Sous le titre « Qu’est-il arrivé à la voix de la France en Europe » (voir le lien en fin de billet) d’une dépêche de Reuters parue ce jour à Bruxelles on découvre que lors du sommet des ministres des finances européens avec le FMI et la banque centrale européenne (24 mars dernier) pour sauver l’économie chypriote, Pierre Moscovici, rêvant probablement de paradis fiscaux ou de jours meilleurs, s’est offert une petite sieste en plein débat. Il a fallu le courage interventionniste de Christine Lagarde pour l’extirper de sa torpeur un peu embarrassante pour l’image d’un ministre qui avait cautionné les exactions de son ministre délégué au budget mais embarrassante aussi et surtout pour l’image de la France bien ternie depuis la prise de bec entre Angela Merkel et Flanby, cette dernière se rapprochant alors de Cameron et de ses partenaires nord-européens et Hollande allant courtiser les pays du club med. Pour le journaliste de Reuters, la sieste de Moscovici est révélatrice d’une disparition progressive et inquiétante de la France sur la scène européenne. L’axe franco-allemand est détruit, la présence de la France s’effondre, elle n’a plus d’idées novatrices à présenter et de nombreux diplomates expriment leur étonnement en termes à peine modérés : « Ce n’est pas seulement étrange, c’est inquiétant » et plus encore : « Si vous n’avez pas fait de l’ordre dans votre maison, c’est très difficile de donner des conseils aux autres ». C’est donc clair, le gouvernement français et son président n’ont toujours pas envisagé, même un instant, de procéder aux réformes structurelles nécessaires pour relancer l’économie, bien au contraire, depuis le début de son quinquennat, Hollande a rétropédalé sur la réforme des retraites, durci les conditions de licenciement dans les entreprises, embauché de nouveaux fonctionnaires, augmenté taxes et impôts en tous genres sans réduire les dépenses publiques pléthoriques, inutiles et non constructives. Et ce sont là les vraies raisons pour lesquelles la France a perdu sa crédibilité sur la scène européenne. Comme Moscovici, la France est dans un état de léthargie et faudra beaucoup de temps pour qu’elle retrouve son rang d’égale à égale avec l’Allemagne. En moins d’une année, la nouvelle équipe au pouvoir a réussi à mettre l’économie française à genoux et à se torpiller sur la scène européenne et ce n’est pas l’intervention au Mali qui pourra redorer son image de marque bien ternie.

Bonnes sieste Monsieur Moscovici …

 

Lien : http://www.newsdaily.com/europe/4b5693e5e7640ae8e973c72c635de573/insight-what-ever-happened-to-frances-voice-in-europe

Christine Lagarde sous-marin du sénateur Placé et des ministres Batho et Duflot ?

Au dernier forum de Davos, madame Lagarde, la chef du FMI, avant c’était DSK, s’est brusquement convertie à l’écologie pure et dure en déclarant, je cite :

« Ainsi, nous avons besoin de croissance, mais aussi de croissance verte qui respecte la durabilité environnementale. Une bonne écologie c’est une bonne économie. C’est une raison importante pour déterminer un prix juste pour le carbone et aussi pour cesser les subventions consacrées aux énergies fossiles. »

 

Déjà il faut se tenir aux poignées et aux barres pour ne pas chavirer dans un délire d’hilarité car Madame Lagarde parle d’un coté de croissance, ce que Hollande cherche désespérément, mais veut aussi remettre en cause les subventions (occultes) accordées aux grandes compagnies pétrolières pour maintenir un prix du pétrole et du gaz naturel et surtout des produits raffinés aussi bas que possible tout en permettant aux spéculateurs de faire quelques profits (voir mon billet du 20 juillet 2012) : https://jacqueshenry.wordpress.com/2012/07/20/petrole-prix-manipules-la-grosse-arnaque-planetaire-libor-hedge-funds-speculation/

et celui-ci sur les produits raffinés du 20 janvier 2012 : https://jacqueshenry.wordpress.com/2012/01/20/petrole-gaz-charbon/ 

et dans ce dernier cas, c’est la récession assurée si les produits raffinés sont commercialisés à leur juste prix disons pour faire court et réaliste 3 euros le litre d’essence. Madame Lagarde ne comprend donc pas très bien la situation et là je suis modéré dans mes propos.

Je continue à citer Madame Lagarde :

« A moins d’agir rapidement les générations futures seront roties, transformées en toasts, frites et grillées. »

Là ça fait un peu beaucoup d’imagination parcequ’avant d’être roties (les générations futures), toute vie terrestre aura pratiquement disparu de la planète.

Mais on rêve tout de même en lisant ce genre de propos de la bouche de Madame Lagarde et non pas d’un quelconque dirigeant de Greenpeace ou d’un(une) élu(e) d’EELV du genre Placé, l’homme aux mégots de cigarette ou Batho, l’ahurie anti-Fessenheim et anti-feux de cheminée. A n’en pas douter un seul instant, le board des directeurs du FMI est inflitré par Greenpeace ou le lobby pétrolier ou les deux en même temps, ce qui ne m’étonnerait pas outre mesure, pour tenir de tels propos totalement stupides. Encore une conséquence néfaste des fausses prévisions alarmistes et tonitruantes du GIEC, ce « machin » inutile, comme l’aurait certainement qualifié le Général De Gaulle, lui qui a impulsé en visionnaire l’énergie nucléaire civile française.

Source : theglobeandmail.com et Contrepoints

 

 

La langue de bois c’est terminé !!! à propos de la crise grecque (Christine Lagarde, Jens Weidmann)

La langue de bois c’est terminé !!! (à propos de la crise grecque)

En quelques heures Madame Lagarde dit se soucier plus des enfants du Niger qui ont une chaise pour trois dans leur école que des Grecs qui ne peuvent plus acheter leurs médicaments et le CEO de Deutsche Bank déclarer sans détour que la Grèce est un Etat corrompu fini (Failed corrupted state).
Enfin, les langues se délient. Fini les atermoiments et les périphrases, les déclarations de fausses bonnes intentions, la réalité est là, la Grèce va faire défaut et s’excluera elle-même de la zone euro …
Tout ça parce que Goldman-Sach a organisé le crime qui consistait à truquer les comptes du pays pour qu’il puisse intégrer la zone euro sur du vent !
Il n’empêche que seulement pour la France (et les contribuables naturellement) la note sera salée, près de 70 milliards d’euros ! Comme si le nouveau président avait besoin de ça pour sa politique de relance.
N’importe quoi …
Mais c’est tout de même inquiétant que Madame Lagarde et Monsieur Jens Weidmann tiennent de tels propos presque le même jour. Ils ont du se concerter pour précipiter les évènements qui deviennent de plus en plus nauséabonds.

Suite du billet précédent (mais pas encore de fin) OAT françaises, Christine Lagarde, 7 mai …

Suite du billet précédent.

Je lis maintenant dans Marianne que l’agence France Trésor et l’administration française ont laissé filer la possibilité de spéculer sur les taux des contrats à terme ( OAT à 10 ans) des emprunts d’Etat Français. Cette fois-ci ça craint vraiment. Comme je le mentionnais dans mon précédent billet, le 7 mai sera mouvementé sur les marchés, mais quand je lis l’information de Marianne, organe de presse qu’on ne peut pas accuser ni de hollandisme ni de sarkozisme effrénés, encore que je ne sais pas trop pour qui Marianne roule, mais bon, je m’abstiendrai de toute remarque dans quel sens que ce soit, j’en conclus que les marchés ont déjà perdu confiance en la France, point barre.
Que ce soit le Président sortant ou le flamby Hollande qui n’ont eu de cesse ces dernières semaines de mêler la diarrhée verbale avec des promesses tout aussi diarrhéiques et couteuses, les marchés ne sont déjà plus d’accord avec le tournant démagogique pris par la campagne présidentielle française, ceci explique cela.
Le 7 mai sera un grand jour, à coup sûr, pour les spéculateurs mais une triste date pour l’ensemble de la population française en âge de voter, car elle aura fait un mauvais choix en ignorant le seul candidat susceptible de rassurer les marchés, j’ai nommé Bayrou !
De là à prétendre que l’opération qui se dessine sur l’Eurex est un coup monté par Sarkozy, il faut avoir l’esprit vraiment mal tourné !
En conclusion de mon commentaire :
« Bienvenue à Madame Lagarde qui prendra en main la destinée de la maison France dans pas longtemps ! »

http://www.marianne2.fr/Incroyable-la-France-laisse-Francfort-speculer-sur-sa-dette-_a216960.html