La France et le « Bactériologiquement Correct »

Capture d’écran 2019-03-14 à 15.47.12.png

C’est le Prince Charles, bien connu pour ses sympathies écologistes, vertes et festives, Président d’honneur de Greenpeace, qui souleva le lièvre lors de son apparition à la COP21 à Paris en clamant que le Camembert fabriqué traditionnellement avec du lait cru allait être à terme interdit. Les industriels de la fromagerie ont immédiatement exploité cette situation en fabriquant un camembert industriel de merde à partir de lait pasteurisé et ont appelé cette pâle copie du vrai camembert du terroir normand profond de « Camembert de Normandie » qui ne peut bénéficier du label AOP (Appellation d’Origine Protégée) réservé à une région particulière de Normandie avec un lait qui ne peut voyager plus de 30 kilomètres des fermes laitières vers les fromageries traditionnelles.

La Commission Européenne – qui va bientôt s’occuper de la longueur des poils du cul des Européens, ça les occupera ! – a émis un avis, non contraignant pour le moment, précisant qu’il était préférable de fabriquer le camembert avec du lait pasteurisé. Les députés et sénateurs français, tous aussi incompétents et européistes les uns que les autres, ont sauté sur l’occasion por examiner une loi permettant aux industriels de fabriquer massivement leur ersatz de camembert. Il est probable que les représentants de la population française subissent la pression des lobbys de l’industrie laitière pour que puisse être inscrits sur les emballages la mention AOP.

La même Commission a déjà interdit les claies en bois utilisées traditionnellement par les artisans fromagers pour que la fabrication des fromages soit bactériologiquement correcte. La France se désindustrialise sous l’impulsion des politiciens et en premier lieu de celle de l’occupant du Palais de l’Elysée, sans doute pas vraiment un amateur de fromage, la France ne va plus produire que des fromages industriels immangeables. Décidément comme le répète inlassablement H16 sur son blog : Ce Pays est Foutu !

Inspiré d’un article paru sur The Guardian. Illustration : camembert AOP dans les casiers des députés au Palais Bourbon à Paris (Parlement).

Note. Au Japon on trouve un excellent camembert fabriqué à Hokkaido (made in Hokkaido). Quand les Japonais décident de « copier » un produit alimentaire français ils viennent faire un stage de 6 à 12 mois pour apprendre les techniques traditionnelles de fabrication. La baguette « parisienne » qu’on trouve à Tokyo rivalise avec celle de la meilleure boulangerie parisienne. Il est vraisemblable que si le camembert Hokkaido rivalise aussi avec son équivalent français du terroir normand, les Japonais doivent avoir copié tous les petits secrets des fromagers français dont la fabrication avec du lait cru.