Billet énergétique d’humeur politique

 

Le prof d’allemand a finalement compris après presque deux années qu’il n’avait pas les reins assez solides pour assumer tous les courants d’idées souvent contradictoires qui forment en somme le parti socialiste protéiforme dont il était le représentant véhément lors de la précédente législature. Il a donc rendu son maroquin au grand sachem, petit par la taille mais grand dans l’incompétence. Le locataire de la place Bauveau va prendre la relève et si l’on en croit les déclarations de la triste ministre du logement, les écolos ne pourront pas cohabiter avec Valls si ce dernier devient premier ministre. Grand bien leur fasse, qu’ils retournent compter les trèfles à quatre feuille dans leur jardin. Mais quid de l’ancien faucheur d’OGM, amnistié et propulsé grâce à la sueur de son front de travailleur des champs pompeusement ministre de l’environnement, de l’énergie, des moulins à vent et des augmentations rétroactives des tarifs de l’électricité (et du gaz) qui ne doit pas compter tellement d’amis ni dans les foyers français ni dans les entreprises françaises ? Va-t-il perdurer dans sa fonction escrologique ? Les abstentionnistes et les non inscrits n’ont qu’une chose à faire : grincer des dents en silence, ils paieront leur facture sans maugréer, ils n’ont pas le droit de se plaindre. Les autres … ils peuvent tenter un recours auprès de la Cour Européenne de Justice car ces augmentations de tarifs ne sont décrétées que pour développer les énergies alternatives afin de combler de joie les écologistes, en effet, les cours de l’uranium ne cessent de chuter depuis deux ans et il paraît que près de 80 % de l’électricité produite en France est d’origine nucléaire, c’est à n’y rien comprendre. Les soucis avec cette augmentation rétroactive des tarifs de l’énergie sont que cette mesure est illégale, qu’elle constitue un impôt déguisé contraire aux dispositions européennes parce qu’elle dissimule une subvention allouée aux énergies renouvelables et qu’enfin et surtout, elle va encore plus pénaliser les entreprises, mais ça au point où on est arrivé c’est presque un épiphénomène. Ce nouveau premier ministre, expert en écoutes téléphoniques et espionnage en tous genres va certainement rétablir la confiance parmi les Français et les entreprises. Le Wall Street Journal, ce soir, n’était pas très tendre dans son analyse qui prévoit une chute de la maison France inévitable. Mais une chute de la France signifierait également la désintégration de l’Europe et c’est ce que souhaitent secrètement les Américains et ils atteindront leur but inavoué grâce aux écologistes qui favorisent les augmentations des coûts de l’énergie. Ils sont tout de même forts ces Yankees !

Bref, ce pays est complètement foutu comme le répète H16. 

Billet d’humeur destiné à Christophe Barbier

Je suis de moins en moins lecteur assidu de l’Express mais je suis resté ébahi par la prestation audiovisuelle de Christophe Barbier qui se croit sur un terrain de foot-ball et distribue des cartons de couleurs pour les sujets d’actualité.

http://videos.lexpress.fr/actualite/politique/video-retraites-jean-marc-ayrault-a-bien-manoeuvre-l-edito-de-christophe-barbier_1276859.html

Je veux bien qu’il distribue un carton rouge à TEPCO parce que de l’eau radioactive fuite dans l’océan à Fukushima-Daiichi. On ne va pas en faire un fromage, l’eau de mer constitue la plus grande réserve d’uranium dans le monde et un peu de césium de plus ou de moins ne changera pas la donne globale. Les très forts courants existant au large de l’archipel japonais auront vite dilué cette radioactivité. Puis il distribue un carton jaune à la Croatie, parait-il un repère de criminels. Je n’ai aucune opinion sur ce sujet si tant est qu’il est avéré. Il n’y a pas qu’en Croatie qu’on rencontre des criminels, venez ici aux Canaries, toutes les trattoria appartiennent à des investisseurs mafieux venus de Calabre et de Sicile, dans certains endroits, on parle le russe, et dès qu’un bien immobilier qui en vaut la peine est à vendre, et il y en a des milliers, c’est un Biélorusse, un Kazakhe ou tout simplement un Russe qui se l’approprie avec de l’argent venu de nulle part pour le plus grand bonheur de l’agent immobilier notoirement corrompu, de l’avocat marron qui fait la transaction et du politicien local qui délivre l’éventuel permis de construire pour tripler la surface de la maison. Christophe Barbier en vient à la magistrale prestation du premier ministre, professeur d’allemand à la retraite de l’éducation nationale, au sujet des retraites, justement ! Carton vert ! Mais de qui se moque-t-il ? Ayrault n’a strictement rien fait qui puisse éviter l’effondrement imminent du système de Ponzi des retraites par répartition, une lubie du Conseil National de la Résistance devenue inapplicable de nos jours, il a tout simplement trouvé un prétexte pour augmenter les impôts et les taxes. Je voudrais rappeler au prof d’allemand qu’en Espagne l’âge légal de départ à la retraite est 68 ans, avant 68 ans, nada, rien, des nèfles ! Le seul moyen d’échapper s’il en est encore temps du bourbier mortel dans lequel se trouve le « hors bilan » que constitue le système de retraites par répartition avec la protection sociale française dans son ensemble (6000 milliards d’euros d’ardoise, ce n’est pas moi qui l’invente mais un comité d’étude de la Commission européenne) est de tout remettre à plat, d’abolir les privilèges (voir 1789, mais les privilèges repoussent comme la chien-lit, je veux dire le chiendent, les politiciens y trouvant les premiers leur compte) et de ne plus accepter qu’un seul système de retraite pour tout le monde, par points et capitalisation, sans âge de départ légal, chacun pourra faire comme il le veut, mais je suis obligé de me pincer, je dois rêver. Donc, Monsieur Barbier, carton vert pour TEPCO, carton jaune pour la Croatie au bénéfice du doute et carton rouge pour le gouvernement qui a encore réussi une belle opération d’enfumage. Un conseil Monsieur Barbier, allez-y mollo sur la marijuana, on finit par s’enfumer le cerveau !