L’arsenal nucléaire américain ? Des pièces de musée !

2100.jpg

Les ordinateurs qui contrôlent les missiles intercontinentaux vecteurs d’ogives nucléaires sont des vieilles machines fonctionnant encore avec des disques souples de 8 pouces … Incroyable mais vrai. L’armée américaine est encore équipée de machines IBM qui datent des années 1970. Un récent rapport du Congrès américain a révélé que pourtant l’armée avait dépensé la coquette somme de 60 milliards de dollars pour moderniser son arsenal nucléaire ces 5 dernières années pour entretenir des ordinateurs qui auraient leur place dans un musée. Les disques 8 pouces furent commercialisés pour la première fois en 1971 mais leur utilisation difficile fit qu’ils furent remplacés en 1976 par les disques 5 pouces un quart dont je me souviens très bien et en 1982 ces derniers laissèrent la place aux petits disques 3 pouces et demi dans un blister en plastique rigide que beaucoup de personnes ont encore en mémoire, sans faire de jeu de mot. Les capacités « mémoire » de ces trucs étaient ridicules et pourtant la plus grande et plus moderne armée du monde fonctionne toujours avec ces objets d’une autre époque.

De plus, et c’est là qu’il y a un gros souci, ces disques ont une durée de vie limitée et toutes sortes de « bugs » peuvent apparaître en raison d’une dégradation du support magnétique avec le temps. Avec une maintenance des bombes pour le moins défectueuse (voir sur ce blog) c’est à se demander si les Américains sont réellement capables de se lancer dans l’aventure mortelle d’un conflit nucléaire avec un tel équipement. Qu’en est-il de l’électronique du guidage embarquée dans les fusées ? Et de l’électronique des bombes elles-mêmes ? Nul ne le sait. Il vaut mieux ne pas parler de choses qui fâchent.

Source et illustration : The Guardian

Dix-mille-deux-cent-seize !

bm_11.jpg

Selon le centre de contrôle des armes nucléaires il y aurait dans le monde en ce moment même 4916 armes nucléaires déployées c’est-à-dire prêtes à l’emploi et 5300 non déployées c’est-à-dire prêtes à être utilisées s’il en faut encore plus pour anéantir ce qui restera de la planète. Une petite approximation cependant dans ce décompte terrifiant : on ne sait pas exactement combien d’ogives françaises et anglaises sont prêtes à exploser sur ordre de Hollande et de la Reine (?), respectivement peut-être 290 et 150 c’est top secret mais ces deux pays jouent tout de même dans la cour des moyens.

Dans la cour des grands, les 4476 armes russes et américaines déployées sont déjà largement capables d’anéantir toute forme vivante sur la planète bleue qui changera probablement de couleur après un conflit généralisé utilisant ces armes de destruction super-massives. Les autres pays jouent dans la cour des petits. Ce sont par ordre de taille des stocks non déployés la Chine (205), le Pakistan (130) à peu près à parité avec l’Inde (110) puis, encore que les informations relèvent de la spéculation, Israel (80) et l’Etat ermite de Corée du Nord (20) suivent en queue de peloton, on peut dire qu’ils jouent dans la cour de la maternelle.

Il n’existe que peu d’information sur les types d’armes – fission ou fusion on ne sait pas trop – ni sur leur puissance. Les armement démantelés, 2340 pour les USA et 3200 pour la Russie étaient essentiellement des bombes à fission, leur uranium-235 et leur plutonium ont d’ailleurs été largement recyclés pour produire de l’électricité … Bonne journée.

Source : armscontrolcenter.org/

Relire aussi sur ce blog : https://jacqueshenry.wordpress.com/2014/08/24/lapocalypse-mais-cest-pour-bientot/

https://www.youtube.com/watch?v=qfZVu0alU0I Barry McGuire, en 1965 il y a 50 ans déjà.

C’est rassurant !!!

D’après le dernier rapport du SIPRI tout va bien dans le meilleur des mondes possibles :

World nuclear forces, 2013

Country Deployed warheads* Other warheads Total 2013 Total 2012
USA

2150

5550

7700

8000

Russia

1800

6700

8500

10000

UK

160

65

225

225

France

290

10

300

300

China

250

250

240

India

90-110

90-110

80-100

Pakistan

100-120

100-120

90-110

Israel

80

80

80

Total

4400

12865

17265

19000

 

Source: SIPRI Yearbook 2013 * “Deployed” means warheads placed on missiles or located on bases with operational forces.

 

Il y a de quoi vitrifier la planète plusieurs fois en la rendant durablement inhabitable pour des milliers d’années. L’augmentation du CO2 atmosphérique c’est du pipi de chaton à coté de ça. La France est la troisième par son arsenal nucléaire, pas de quoi être fier, et pourtant la presque totalité de l’armement nucléaire français est opérationnel, c’est-à-dire que le moindre quidam qui viendrait nous houspiller risquerait se se prendre tout de suite 290 bombes sur la tête, juste de quoi vitrifier les deux tiers de l’Europe. Que la Suisse et Monaco se tiennent tranquilles, ils ont à faire à forte partie. Pour les deux géants dans le domaine, rien à redire, ils sont en sécurité. L’Inde et le Pakistan pourraient faire mieux, la France a trois fois plus de bombes ! Le désarmement n’est pas pour demain ! Depuis la dernière bombe à usage militaire agressif (Nagasaki) quelle sera la prochaine ? Il y a au moins un point positif, la Russie a démantelé en une année 1500 bombes (elle vend son plutonium ainsi récupéré à AREVA qui en fait du MOX pour faire de l’électricité, cela s’appelle l’usage pacifique de l’atome) et les USA seulement 300 et la question à 1 milliard de dollars est : Pourquoi AREVA ne signe pas un contrat avec l’armée américaine pour valoriser quelques milliers de bombes ?

A suivre

Source : SIPRI