Non merci Monsieur Zuckerberg …

Depuis plusieurs mois, je suis sollicité par Facebook pour me connecter et j’ignore la raison pour laquelle a surgi ce soudain assaut d’intérêt de la compagnie de Zuckerberg à mon endroit. Je reçois des mails presque tous les jours pour m’enjoindre à retrouver de supposés amis et amies et je refuse de me commettre dans ce genre de réseau social. Je suppose que l’un des lecteurs de mon blog a, par une manœuvre dont j’ignore la nature, réorienté mon blog sur Facebook. Et puis je n’ai pas vraiment envie de passer des heures à converser avec des membres de cette sorte de confrérie malgré le fait que j’éprouverais probablement un certain plaisir à renouer le dialogue avec d’anciens amis ou collègues que j’ai totalement perdu de vue, et réciproquement. Mais Facebook n’est pas un simple service facilitant les relations sociales, les prises de contact et la découverte de nouveaux amis. Je suis déjà inscrit sur Linkedin et je ne réponds jamais aux sollicitations que je reçois, peut-être qu’avec l’âge on devient progressivement réfractaire à tout élargissement de « son réseau social » car après tout combien a-t-on de vrais amis dans toute une vie ? Les doigts d’une seule mains suffisent pour en faire le décompte.

Et si en plus Facebook vient vous déranger en permanence sur votre portable avec des « pings » pour vous signaler que vous avez un pote ou une copine à moins de 5 kilomètres avec la nouvelle application « Nearby Friends » alors là, c’en est fini de la liberté et de l’auto-contrôle. J’ai rencontré il y a quelques temps un accro des applications pour téléphone mobile qui surveillait les déplacements de sa femme presque en temps réel. Aucune peine à imaginer les explications le soir en rentrant à la maison, à faire froid dans le dos ! Non, franchement, je préfère me limiter au strict nécessaire, toutes ces technologies de la communication finissent pas entraver gravement le peu de liberté personnelle que les systèmes politiques nous ont laissé « généreusement ». Non merci Monsieur Zuckerberg …

Capture d’écran 2014-04-18 à 10.27.31

Illustration tirée de Forbes