Axel Kahn fait de la sémantique à propos de la détection de la trisomie 21 (syndrome de Down)

Axel_Kahn

Je voudrais ici commenter une interview d’Axel Kahn parue dans Le Temps (Genève, voir le lien en fin de billet, s’il est toujours opérationnel) à propos du dépistage par simple prise de sang de la mère de la trisomie 21 de l’enfant qu’elle attend. J’ai connu plusieurs familles dont le troisième ou le quatrième enfant, conçu par des mères ayant dépassé la quarantaine, était trisomique. La perturbation subséquente de la cellule familiale était inévitable et il est bien logique, compte tenu de l’avancée relativement récente des moyens de détection par analyse de l’ADN du fœtus présent dans le sang de la mère à des coûts abordables, que celle-ci se pose la question tout à fait opportune de savoir si son enfant est en « bon état ». Interviewé par le quotidien suisse, Kahn insiste sur le fait que plus de 95 % des femmes enceintes découvrant que leur enfant à venir est trisomique décident de se faire avorter, d’autant plus que l’avortement est dépénalisé en Suisse (comme en France) mais d’après lui cette attitude, facilitée par les progrès récents de la biologie, présente des risques non nuls.

Axel Kahn, se positionnant en tant qu’éthicien, considère que ces progrès technologiques immenses de la biologie et de la génétique peuvent ouvrir la voie à l’eugénisme. Après tout les parents ne souhaitent qu’une chose, concevoir des enfants en bonne santé, beaux et intelligents. C’est leur droit le plus strict et si la science moderne permet d’atteindre ce but, pourquoi pas ? Cependant Kahn considère que ce sujet doit faire l’objet, je le cite, « d’un débat social et moral ». On revient donc aux vieux démons de la démocratie égalitaire dont le fonctionnement doit faire l’objet de débats, de consultations, de création de comités « théodule » ad hoc pour encadrer les désirs des citoyens à la suite desquels une « loi » sera pondue par des députés totalement ignorants des tenants et aboutissants de la question mais qui doivent justifier leur émoluments pharaoniques par la multiplicité des lois dont ils accouchent à longueur de législature.

Ma deuxième remarque concerne le souci qu’exprime Axel Kahn de l’aspect mercantile des tests ADN de détection de la trisomie 21. Ça a l’air de le choquer, comme si tout devait être gratuit ! Je le cite : « Nous vivons dans une société de libéralisation totale des biens et des techniques. Donc à partir du moment où il y a une pulsion, il y a une demande, et si une possibilité technique existe, il y aura un marché ». Je ne vois pas comment, même si la comparaison est éloignée, on aurait pu empêcher Henry Ford de vendre ses modèles T. Ford a créé un besoin et ses voitures se sont vendues comme des petits pains. Les tests de dépistage d’anomalies génétiques, dès lors que leur prix est abordable, doivent être naturellement à la portée de toutes les femmes et les IVGs conséquentes également, il s’agit non seulement d’un confort familial mais également un atout pour la société car les trisomiques représentent un réel fardeau pour l’assurance maladie compte tenu de leur susceptibilité à toutes sortes de pathologies. Alex Kahn souligne d’ailleurs ce dernier point …

En conclusion de ce commentaire, Kahn cultive savamment l’ambiguité, tout généticien et éthicien qu’il est, sans prendre trop de risques dans sa prise de position. J’avoue personnellement que j’ai été surpris par son attitude. On comprend dès lors que le comité d’éthique puisse prendre des décisions aussi extravagantes que l’interdiction des OGMs parce que les semences enrichissent telle ou telle société américaine alors qu’aucun argument « non éthique » ne vient étayer ces décisions ou que le même comité affiche sa frilosité au sujet de l’utilisation de cellules souches pour certaines thérapies et quand je dis frilosité je pèse mes mots. Si le but des comités d’éthique est de tout régenter et de tout légiférer, alors oui on se trouvera dans un Etat totalitaire proscrivant toute espèce d’initiative personnelle. Triste avenir que semble proner Axel Kahn !

Illustration Wikipedia, source :

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/7be7bafe-7ef1-11e4-9a92-1e037d8e04b7/Vers_une_politique_publique_eug%C3%A9nique