Congés électroniques et changement climatique

DSCF5801.jpg

Depuis mardi dernier j’étais coupé du monde, baigné dans le maquis semi-aride du nord de l’île de Tenerife, au pied du volcan Teide. La liaison internet dont disposent mes amis passe par leur téléphone portable et elle est tellement médiocre que j’ai préféré ne pas ouvrir mon MacBook. J’ai donc appris seulement hier soir jeudi que Irma n’était pas aussi « douce » ( incarnée par Shirley MacLaine dans le film de Billy Wilder, 1963) que son homonyme météorologique. Comme les spécialistes de la météorologie auraient pu le prédire quand il n’y a ni Nino ni Nina dans le Pacifique, les éléments se déchainent dans l’Atlantique Nord.

DSCF5798.jpg

Par contre dans la montagne surplombant les riches bananeraies côtières de Tenerife les aloès fleurissent et c’est tout à fait exceptionnel au mois de septembre. Selon les autochtones l’hiver sera particulièrement long et rude, toutes proportions gardées car il n’y a pas de chauffage dans les maisons. Par contre les épisodes neigeux autour du volcan (3718 m d’altitude) seront probablement sévères, signe avant-coureur d’un changement du climat ou simple dicton populaire ?

Photos prises le 6 septembre 2017 depuis Genoveses sur le commune de Guarachico, Tenerife