L’AFP fait toujours dans le catastrophisme climatique grandiloquent :

Prairies grillées pour les animaux, rendements attendus en baisse pour les céréaliers, les agriculteurs d’une dizaine de départements subissent les conséquences d’un manque d’eau depuis le début de l’année. « Pour l’instant, la sécheresse est localisée à l’Est, du Rhône au Nord-Est », les filières élevage et céréalières étant les plus touchées, rapporte Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA, principal syndicat agricole du pays. Des dossiers de calamités agricoles sont d’ailleurs déjà en train de se monter pour des exploitants de la Loire, du Rhône, de la Haute-Loire, de la Saône-et-Loire et de la Haute-Saône, indique le syndicat. Concrètement, les agriculteurs ont traversé deux mois très secs en avril et juin et les averses de mai n’ont pas permis d’enrayer la situation. La pluviométrie de juillet s’annonce donc cruciale.

Par Lefigaro.fr avec AFPMis à jour le 03/07/2014 à 18:37

Or voici les prévisions météo pour demain vendredi 4 juillet, ça rassure :

Capture d’écran 2014-07-03 à 17.58.31