Quelques images de Moorea et digressions

Cette île de Moorea, peu touristique, j’entends pour les voyageurs qui se précipitent vers les « spots » comme Bora-Bora, est pourtant attrayante. Les routes sont impeccables, il n’y a aucun fil électrique ou de téléphone apparent, tout y est enterré en raison de la menace des cyclones destructeurs. Les relais de téléphone sont dissimulés au sommet de hauts pylônes déguisés en cocotiers qui, de loin, sont trop droits pour être vrais.

Quand on pénètre dans la forêt on trouve des champs d’ananas avec au loin les restes de l’activité volcanique relativement récente qui donna naissance à toutes les îles du Pacifique.

Hier soir nous avons eu une discussion au couchant devant le lagon délimité par la barrière de corail sur laquelle une faible houle vient se briser au sujet de la montée du niveau des océans. J’ai alors fait une intervention remarquée à ce sujet. Le lagon peu profond, ai-je dit, était découvert il y a 30000 ans, au beau milieu de la dernière glaciation. Ce niveau était de 135 mètres inférieur à celui d’aujourd’hui. Pour preuve l’entrée de la grotte Kosquer dans le sud de la France se trouve à plus de 120 mètres de profondeur aujourd’hui alors qu’elle fut occupée il y a environ 30000 ans par des individus qui la décorèrent richement.

Et depuis une quinzaine de milliers d’années le niveau des mers a remonté et les coraux ont suivi cette remontée en formant par exemple les atolls des Tuamotu.

Et depuis la fin du Dryas récent nous sommes entrés, ai-je dit, dans une nouvelle période de glaciation. Les coraux se portent bien, merci, et ils s’adapteront à une nouvelle baisse du niveau des océans. Conclusion de cette histoire, tout est de la propagande dont le but final est de mettre en place un « pass » carbone, toutes sortes de restrictions pour contrôler les populations. J’ai hâte de passer de vie à trépas … 

7 réflexions au sujet de « Quelques images de Moorea et digressions »

  1. Une digression également de mon côté après ces photos dignes d’une carte postale touristique : les effets secondaires des vaccins anti-Covid à ARN messager. Ce topo a été fait pour France-Soir par Jean-Michel Sabatier, qui est directeur de recherche au CNRS sur Marseille (et spécialisé en ingénierie des peptides et des protéines à visée thérapeutique). Bien que ce topo requiert une excellente culture en biologie et en biochimie, il reste relativement abordable pour le profane car J.M. Sabatier est un excellent pédagogue : https://www.francesoir.fr/opinions-entretien/jean-marc-sabatier-oxyde-graphene-vaccins-anomalies-sanguines-nanoparticules-lipidiques

    • Voilà mon commentaire.
      J’espère avoir trouvé un pied-à-terre à Papeete. J’aurai une confirmation dans quelques jours. Vivre dans cette ville, plutôt à la périphérie et en bord de mer, me paraît un bon choix. Je vivrai alors ici jusqu’à la fin de ma vie. À quoi bon retourner en France, un pays qui va rapidement devenir une pétaudière insupportable comme la plupart des pays européens.Je vous souhaite un excellent automne et un hiver encore plus excellent …

      • Vous aurez la malchance de ne plus goûter les saisons !!! Dommage que mon petit voilier et mon âge ne permettent plus d’aller trinquer au lait de coco avec vous…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s