Remarques au sujet d’un commentaire d’un de mes lecteurs

Que « Flying Dutchman » ne se sente pas offusqué, bien au contraire. J’ai visionné l’exposé de Marc Touati relatif à l’état de santé économique de l’Europe (commentaire danshttps://jacqueshenry.wordpress.com/2022/09/09/si-vous-voulez-tout-savoir-sur-la-genese-du-conflit-ukrainien/#comment-32652)

Il se trouve que je venais de lire un article paru sur le site Réseau International émanant de Nya Dagbladet cité par Soleil Verseau. C’est assez incroyable, sous toute réserve que ce document provenant d’une source anonyme au sein de la Rand Corporation est authentique, on appelle ce genre d’informateur un lanceur d’alerte, décrive près de deux années auparavant ce qui va arriver à l’Europe et en particulier à l’Allemagne. Les Américains haïssaient Angela Merkel et ils ont mis en place leurs pions, en France Macron, en Allemagne Scholz, Draghi en Italie qui a fui son poste sachant que les très prochaines élections en Italie seraient largement en sa défaveur, les europhobes obtenant la majorité. Bref, les Américains veulent détruire l’Europe comme ils avaient tenté de mettre un frein à l’expansion du Japon à la fin des années 1970 en forçant ce pays à réévaluer sa monnaie. Ils n’avaient déjà pas compris comment l’économie fonctionne car pour eux l’hégémonie du dollar devait être respectée. Un yen fort conduisit le Japon à se lancer dans les productions industrielles à forte valeur ajoutée puis à produire massivement des biens qui finirent par se vendre dans le monde entier. Je pense aux motos puis aux voitures qui suivirent l’expansion de l’économie japonaise et furent la source de ce conflit économique entre Japon et USA. Des accords plus que léonins obligèrent les Japonais à acheter du riz américain que la population considère comme immangeable, tout juste bon à nourrir les poulets, ainsi que divers autres produits devant conduire à terme à une américanisation de la société nippone.

En Europe, 450 millions d’habitants protégés par le parapluie otanien doivent se conformer aux ordres provenant de Washington et ses stratèges ont un plan : la politique de la terre brûlée, c’est-à-dire ce qui existe doit être reconstruit sur des bases « américaines ». Le coronavirus a affaibli les économies européennes, le conflit ukrainien, initialement une sombre guerre civile datant de huit années, va achever l’Europe. Alors les USA feront régner leur loi et les Européens n’auront plus que leurs yeux pour pleurer. Il reste une inconnue cependant prévisible : quelle sera l’attitude des populations ? Pour tout dire je pense que tout cela va mal se passer en particulier en Italie et en France. La majorité des peuples européens ne veut pas aller mourir pour Zelinsky, demandez à votre voisin ce qu’il en pense.

Merkel désirait un rapprochement avec la Russie pas seulement pour des histoires de gaz et sa disparition de la scène politique a ouvert les portes toutes grandes pour que le plan de la Rand s’accomplisse point par point. Franchement je ne vois pas quel est l’avenir de l’Europe et je suis très heureux que l’un de mes enfants ait choisi de vivre au Japon. Je sais que ma retraite va être rabotée et que mes conditions de vie deviendront difficiles mais moins qu’un habitant des Ardennes ou du Cantal. À l’heure où j’écris ce billet nous sommes ici le 21 septembre, date du début du printemps à Tahiti. Mais ce sera pour l’Europe le début de l’automne et les premiers frimas arriveront … alors ce sera le signal initiateur des grands troubles sociaux et si j’étais un décideur politique je trouverais très vite un havre de paix

18 réflexions au sujet de « Remarques au sujet d’un commentaire d’un de mes lecteurs »

  1. Bonjour les premiers frimas sont déjà arrivés il y a quelques jours, neige dans les hauteurs de Malaga, mais aussi France Belgique Suisse.
    Quant aux USA, toujours la faute des autres, c’est facile.
    Quand Chirac a dit non pour l’Irak il n’y a pas eu de sanctions pour la France. Donc on pourrait encore dire non.
    Mais 90% de vaxxines, qui reelisent macron veran et autres gangsters, ca accepte tout.
    Puisque vous etes près de Jacques Brel, réécoutez le, et notamment chez ces gens là.
    Pour moi, le tournant est dans les années 70, quand nous avons change les jardins potagers avec lapins en jardins d’agrément, et que nous avons employé des artisans pour faire le second oeuvre de la maison. En clair quand nous avons choisi de devenir dépendants, de devenir des animaux domestiques.

  2. Le plan de la Rand Corp pour détruire l’Europe est déjà ancien mais en effet appliqué à la lettre : https://www.voltairenet.org/article215221.html
    Ce qui me rassure, c’est que ces plans sont généralement foireux car conçus par des gamins qui sortent de l’école et qui sont incapables de se mettre à la place de « l’ennemi à abattre ». C’est pour cela que Poutine boit du petit lait et dame le pion aux USA et à l’OTAN par UE interposée. Il faut dire que les USA sont des joueurs de poker manichéens et qu’en face, ils ont des joueurs d’échecs et de Go qui prennent leur temps pour réfléchir cinq coups à l’avance.
    En ce qui concerne la Russie et l’Europe, le Donbass va faire partie de la Fédération de Russie. Les Ukronazis qui s’en prendront à ce nouvel état signeront de facto une déclaration de guerre contre la Fédération de Russie. Exit alors « l’Operation Militaire Spéciale », on déclare la guerre en mobilisant, ce qui fait qu’on change de braquet . On augmente donc les troupes au sol. Cela permettra donc à Moscou d’envoyer ses soldats au-delà du Donbass et d’annexer le restant du territoire ukrainien. Les états qui fournissent des armes à l’Ukraine seront considérés comme des co-belligérants et seront la cible de Moscou. Ces pays échapperont donc aux obligations contractuelles de la Russie en matière d’énergie du fait de leur entrée en guerre (Gazprom et compagnie invoqueront « la force majeure », donc on coupe le gaz, le pétrole et l’électricité aux états baltes, et à la majorité des pays de l’UE co-belligérants, notamment la Pologne, l’Italie et l’Allemagne, qui seront déclarés ennemis…d’autant plus que les bases les plus importantes de l’OTAN s’y trouvent). Les USA ne pourront rien faire, leur économie est en chute libre et leurs réserves en armes et en hydrocarbures viennent de passer sous le seuil critique.
    L’hiver va être difficile en Europe. La BCE a déjà prévenu les banques de l’UE de se préparer à de violentes secousses. Et en effet, ça va tanguer sévère sur le rafiot européen qui est en train de couler économiquement, Royaume-Uni inclus…à cause de l’incompétence crasse de ses élites mondialistes et adeptes des sornettes du Forum Economique de Davos. Je mets une bouteille de champagne au frais pour quand la tête de Ursula von der Leyen se retrouvera au bout d’une pique, les peuples européens vont bien évidemment faire la peau à cette clique de mécréants corrompus. 🙂

    • le risque, une fois les republiques Dombas, Donesk inclues dans la Russie serait que l’Ukraine « accepte » la chose et rentre de facto dans l’OTAN.
      dans ce cas les provocations se transformeraient automatiquement en conflit direct Russie OTAN.

    • @ Flying Dutchman , j’aimerais partager votre optimisme sur l’allégorie des joueurs de poker et d’échecs mais pour le coup je trouve que le joueur d’échec-go est un peu acculé sur le coin de son échiquier .
      Depuis le début de l’année, en dépit des apparences des premières semaines le joueur d’échec pare au plus pressé ce qui ne lui donne pas la possibilité de régler son propre jeu. Au jeu de go il voit plusieurs de ses pièces menacées, je pense à son flanc sud tandis qu’à l’ouest le mur de (faux) jetons se renforce. Le joueur de poker est pour l’instant maitre de la table car c’est lui qui choisit où, quand et comment il va attaquer.
      Après avoir contraint la Russie à réagir aux diverses provocations par son invasion le 24 février, il a réussi à faire passer des criminels de guerre pour de valeureux défenseurs des valeurs (?) européennes et des rats protégés par des otages et terrés dans des tunnels pour nos légionnaires de Camerone.
      Puis ayant laissé le joueur de go tenter de réorganiser ses troupes incapables de former une percée vers l’ouest, au prix de beaucoup de chair ukrainienne et de milliards d’armes, il a réussi à mettre le joueur de go en difficulté le forçant à monter d’un cran vers une possible marche à la guerre, tandis qu’il entamait une déstabilisation sur le flanc sud, dans le Caucase (Arménie), en Asie centrale (Kazakhstan qui s’est rallié au régime des sanctions) et aujourd’hui Iran.
      Le joueur d’échec-go en est réduit à la mobilisation et à rappeler qu’il peut en dernier recours utiliser ses armes nucléaires si son existence était menacée, ce qui de fait est un demi-aveu d’échec, tandis que Robinette évoque sans complexe et sous les applaudissements, l’utilisation possible d’armes nucléaires tactiques en Ukraine et que ça ne fait pas frémir les carpettes de BFM .
      Soit le joueur d’échec nous surprend et renverse la table en changeant complètement les régles, soit je ne donne pas très cher de lui . En espérant me tromper.

      • Merci Paul-Emic pour votre contribution. Je ne partage pas votre analyse pour une raison très simple : les USA sont au bord d’une implosion économique et sociale, n’ont donc plus les moyens de faire une guerre en direct, et doivent utiliser des proxys comme l’Ukraine et l’UE pour survivre. L’UE a été sacrifiée dans l’espoir de sauver le dollar, c’est l’idée centrale du PDF de la Rand Corp dont Jacques Henry parle dans ce billet.
        En effet, je reprends un commentaire intéressant de RI, « Un pays (les USA) qui fait face à une crise économique gravissime (dettes astronomiques, inflation, récession, chômage de masse, chaos social complet, explosion des actes violents, …), qui en est réduit à taper dans ses réserves stratégiques de pétrole (le pétrole de schiste américain est trop léger pour être utilisé dans les raffineries aux USA), qui importe massivement du gazole de Russie pour pouvoir faire rouler ses camions logistiques (Amazon, etc) et ses véhicules militaires, qui n’a presque plus de munitions (les US ont presque tout donné aux Ukronazis et les usines du complexe militaro-industriel US n’ont pas tourné à plein pour garder un stock de sécurité mini comme en Russie), et dont les armes sont beaucoup moins performantes que celles des Russes (pas d’hypersonique et ICBM Minuteman vieux et peu précis), et qui dépend de la Russie et de la Chine pour les terres rares de ses composants électronique et l’uranium enrichi de ses centrales nucléaires, ne s’amuse pas à faire la guerre à des pros du domaine que sont les Russes ».
        La prétendue victoire des Ukronazis de Kiev sur Kharhov il y a 10 jours est juste du bluff ultra-médiatisé (voir le blog de Thierry Meyssan, article « L’arnaque de la contre-offensive ») car il n’y avait pratiquement pas de Russes, juste des milices locales, pour défendre la ville.
        Je partage par contre l’analyse du Général Dominique Delawarde qui a publié avant-hier un topo se synthèse sur le Courrier des Stratèges : https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/09/22/reflexions-sur-la-situation-en-ukraine-au-22-septembre-2022-par-dominique-delawarde/
        Bonne journée 🙂

      • @ Flying Dutchman, je partage votre analyse sur l’état des Etats d’Amérique (tiens ça rappelle une chanson des années 80 🙂 ) mais l’explosion politique aux USA prendra quelques années peut-être plus et la crise économique si elle est certaine est aussi indéterminée dans le temps, tandis que la guerre sur le terrain a des échéances très courtes quelques semaines, quelques mois, au plus une année. Ce n’est pas la même échelle de temps et la force du joueur de poker ça a été de faire entrer le joueur d’échec dans son échelle de temps à lui.
        J’ai toujours pensé que les Russes devaient retarder autant que possible toute action militaire à visage découvert (ainsi que l’OTAN l’a fait) et le 24 février a été une vraie surprise pour moi.

  3. Le document de la Rand Corporation disponible ici nous indique d’une part que ce sont les USA qui ont décidé de saborder l’UE, et qu’ensuite, ceci s’est fait avec la complicité des écologistes allemands : https://resistance-mondiale.com/document-choc-comment-les-etats-unis-ont-planifie-la-guerre-et-la-crise-energetique-en-europe
    On a ainsi la preuve que les groupes écologistes sont des organisations politiques malfaisantes et manipulées qui devraient être interdites. Les gens se réveilleront bientôt avec la gueule de bois quand ils réaliseront que la théorie du réchauffement climatique anthropogénique est une vaste foutaise et une arnaque financière à l’échelle mondiale.

    • Au temps de la guerre froide, les écolos étaient subventionnés par l »industrie pétrolière avec l’oeil bienveillant des soviétiques pour torpiller le nucléaire, les uns parce que ils soignaient leur chiffre d’affaire, les autres parce que sans centrale il n’y a pas de quoi fabriquer des bombes.

      • Vous avez dû aussi remarquer le silence assourdissant des écolos comme Greenpeace pour les injections des vaccins à ARN messager jamais testés, alors qu’ils sont si prompts en temps ordinaire à dénoncer l’expérimentation en champs de semences transgéniques. Ils ont dû avoir peur que les Etats suppriment leurs subventions. Faut pas toucher au grisbi, « business is business » 🙂

      • tout à fait sur tous les faits de société ils sont d’un silence assourdissant si ça ne rentre pas dans le cadre du plan de destruction trotskyste

  4. Voici pour info une excellente analyse de Scott Ritter (un militaire de carrière américain qui connait bien sa géopolitique et les théâtres des opérations militaires, notamment au Moyen-Orient) sur la guerre que se livrent l’OTAN et la Russie…Ritter ne donne pas cher de la peau de l’OTAN et donc des USA/Commonwealth avec l’UE comme agneau sacrificiel. En cela, Scott Titter rejoint l’analyse du Colonel Douglas Mac Gregor (un proche de Trump, anti Biden, qui a l’expérience de la gestion des armées en haut lieu) qui donne également les USA perdants en cas de conflit ouvert contre la Fédération de Russie :

    • Petit bonus : l’analyse du Colonel McGregor sur le conflit russo-ukrainien qui montre bien que les Ukrainiens de Kiev sont prêts à perdre des milliers d’hommes juste pour gagner quelques km² alors que les Russes ont comme objectif non pas l’acquisition de territoire mais la suppression des Ukronazis en limitant les pertes humaines, quitte à perdre des zones peu stratégiques.
      « Zelensky et l’OTAN commettent la même erreur que Hitler »
      https://reseauinternational.net/zelensky-et-lotan-commettent-la-meme-erreur-que-hitler/

      • Ce conflit entre en collision avec la mort de la « Reine mère ». A ce sujet Pierre Hillard nous fait un retour historique qui donne une perspective sur les instances dirigeantes de ce monde (lien ci-après au sujet de la mort de la Queen, c’est long…).
        Derrière le fric, le pouvoir, lui-même conditionné par chaque homme selon ses faiblesse émotionnelles donc de « Q » (voir les réseaux pédophiles internationaux et merci à Karl Zéro pour ses travaux).
        La chute culturelle fait partie d’une volonté de destruction de l’humanité dont le volet nucléaire n’est pas exclut. La chute des anges n’est pas une image pour faire peur aux enfants et la guerre dans les cieux du Mahabharata un conte de fée. Le coup des OVNI font rire certains…Le monde spirituel est peut-être plus proche de notre sphère « solidifiée » qu’on ne le pense.
        Aussi, poker menteur et échecs sont « tout de go » dans le même jeu pat-hibulaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s