Chronique tokyoïte du jour

L’épisode de forte chaleur qui a sévi pendant plusieurs jours dans l’immense conurbation de Tokyo a pris fin avec, comme on pouvait s’y attendre, une série d’orages ininterrompue pendant 36 heures. La température a chuté de 40,5 degrés à 25 en fin de nuit, et ce vendredi 5 août l’air est léger et j’ai pu reprendre les ultimes travaux de jardinage dans le petit espace vert de la maison de mon fils avant de partir pour les mers du sud. La vie est redevenue normale, sans air conditionné, sans devoir affronter une chaleur étouffante qui coupe le souffle car aggravée par un taux d’humidité atteignant 75 %.

Comme disaient les anciens, ces paysans de mon hameau natal, après une grande chaleur il y a de grands orages. Les personnes habilitées tiraient alors des fusées contenant du nitrate d’argent en direction des gros nuages noirs précurseurs d’une averse de grêle dévastatrice. Ce type de prévention existe-t-il toujours ? J’ai quelques doutes. On parle d’ingénierie climatique pour refroidir le climat et tant pis pour les vignes dévastées par la grêle … On vit aujourd’hui dans un monde étrange qui fait croire qu’un ordinateur peut trouver toutes les solutions à nos problèmes mais en ce qui concerne la météorologie il faudra bien s’en remettre un jour au savoir de ces anciens à qui il suffisait d’observer le ciel pour prévoir la pluie ou le beau temps.

On parle d’intelligence artificielle qui trouvera une solution à tous nos problèmes, mais le savoir acquis par l’expérience ne sera jamais remplacé par la plus sophistiquée des machines à calcul car c’est bien ce dont il s’agit quand on se gargarise avec des mots comme « intelligence artificielle » qui ne veulent rien dire. La bêtise humaine ne sera jamais vaincue par les ordinateurs … 

4 réflexions au sujet de « Chronique tokyoïte du jour »

  1. « Les personnes habilitées tiraient alors des fusées contenant du nitrate d’argent en direction des gros nuages noirs précurseurs d’une averse de grêle dévastatrice.  »

    En effet. Nous avons encore, vestige de cet époque, le canon en question planté dans le jardin de la ferme familiale dans le centre de la France.
    Fixe, il est orienté à la verticale avec un angle de 80-85 degrés en direction de fronts nuageux les plus courants.
    Je n’ai pas trouvé les munitions mais vu l’aspect ce devaient être des fusées améliorée.
    La base est ouverte latéralement des deux côtés pour y glisser l’engin dont la tête devait s’engager dans l’affut.
    « C’est ainsi que ton grand-père et son père sauvaient leurs récoltes et celles de leurs voisins. C’étaient des fusées à l’argent » ai-je souvent entendu.
    Bref, rien de commun avec les actuels qui ressemblent à des tromblons et jouent a priori sur une perturbation liée à l’onde sonore de l’explosion.
    Si certains sont intéressés je peux retrouver ou faire une photo.
    Sinon, étant exceptionnellement dans la région de Verdun cette semaine, nous avons aussi eu un bel orage nocturne. Il fait maintenant agréablement frais.

    Bonne fin de préparation de vos bagages et au plaisir de continuer à vous lire longtemps.

  2. Bonjour les machines ont bien plus la capacité de durer, se multiplier et s’implanter partout, eau, terre, mer, espace, autres planètes. Elles acquièrent actuellement la capacité de copier, de travailler en equipe, de comparer. Elles découvrent des solutions nouvelles, elles s’adaptent à des situations imprévues. Bien sur ces capacites sont obtenues par des programmes ecrits par des humains. Il manque toujours le cap de l’auto programmation.
    Mais copier, comparer, travailler en équipe, découvrir grâce à cela des solutions meme déjà connues, des regles du jeu, des habitudes d’ecriture ou de peinture d’un artiste, c’est déjà le debut de l’intelligence.
    Et combien d’humains sont capables de le faire ?
    Je pense que bientôt les machines inter connectées partageront leurs capacités, et prendront le relais de l’humain. Elles réaliseront la conquête de l’espace, qu’il est physiologiquement incapable de faire. Et au mieux elles abandonneront les stupides humains imbus d’eux memes sur leur petite planète, au pire elles elimineront ou controleront cet animal nuisible et domesticable.

  3. Il y à longtemps que je vous lis et la première fois que je vous écrit.J’attends avec impatience vos chroniques autant scientifiques que vos réflexions du quotidien.Pour moi,vous dégagez le rappel au bon sens soutenu par un raisonnement scientifique et non l’inverse.J’aime beaucoup votre verdeur de raisonnement non parasité par convenances.Je souffre avec vous de votre vision des événements mais je préfère avoir l’esprit en éveil que de me laisser hypnotiser.
    Votre chemin humain est très riche et je pense que vous touchez beaucoup de vos lecteurs.
    On vous accompagne avec chaleur et émotion sur votre chemin.
    Continuez pour nous et pour vous aussi.
    Merci

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s