Nous sommes à une nanoseconde de l’apocalypse nucléaire

Par Paul Craig Roberts. La « méta-stratégie » nucléaire des gouvernements américains a fait le constat que des niveaux de destruction acceptable devront être acceptés au cours d’une guerre nucléaire contre la Russie et/ou la Chine dans la mesure où les Etats-Unis sortiront vainqueurs du conflit. Le plan de la Rand Corporation pour le Pentagone admet qu’il y a encore une fenêtre étroite jusqu’en 2025 et peut-être 2030 (dans 3 à 8 ans) pendant que les USA considèrent qu’ils ont encore la supériorité les rendant capables de gagner une guerre nucléaire qui reste encore hypothétique. Cette hypothèse repose sur le fait que la Chine acceptera sa défaite plutôt que d’utiliser l’arme nucléaire. Un gouvernement sain d’esprit déclencherait-il une guerre sur de telles considérations ?

Il y a deux hypothèses hautement risquées dans les plans de guerre du Pentagone. La première est que les USA dominent les mers et que via des avions et des missiles les infrastructures industrielles et sociales chinoises peuvent être détruites. L’autre hypothèse tout aussi risquée serait que la Russie resterait en dehors du conflit USA-Chine selon le fait qu’il existe une confusion au Kremlin, l’incapacité du gouvernement russe à fournir un espoir de coopération pacifique avec l’Ouest et l’incapacité du Kremlin à admettre que la doctrine néoconservatrice de l’hégémonie américaine sur le monde est tout sauf une fantaisie et certainement pas une doctrine opérationnelle. Il est donc possible que le Kremlin resterait un spectateur d’un conflit USA-Chine.

Le Kremlin est passé à coté de nombreuses opportunités mais il est difficile de croire que Poutine sera assez stupide pour ne pas s’allier avec la Chine et dans ce cas-là les USA rentreront dans l’histoire passée. Pour plus d’informations on peut lire ceci :https://web.archive.org/web/20220429035113/https://journal-neo.org/2021/09/27/us-war-plans-with-china-taking-shape/

Et l’hypothèse du Pentagone qu’en cas de guerre nucléaire afin de conquérir la Chine il n’y aura que des dommages acceptables sur le sol américain dans la mesure où les USA sortiront vainqueurs du conflit. Le Pentagone ne mentionne jamais combien de villes seront détruites et combien de millions d’Américains seront considérés comme un niveau acceptable de destruction. Mais c’est suffisant d’affirmer que le complexe militaro-industriel sera à la hauteur de la tache. La seule chose qui importe pour la doctrine néoconservatrice est l’hégémonie américaine, pas la vie des citoyens américains. Pour les néocons tant que les USA pourront imposer leur pouvoir sur des territoires dévastés où toute vie sera impossible ils auront gagné. Ces néocons sont vraiment des fous et ils contrôlent la politique étrangère américaine et sa politique militaire. Tout ça devrait vous effrayer et vous éveiller mais ce n’est pas le cas. Les jeunes restent les yeux rivés sur leur smart-phone et n’ont aucune idée de la réalité. Il vivent déjà dans un monde virtuel. Les vieux savent qu’ils ont entendu d’une menace nucléaire toute leur vie durant et ils savent que ça n’arrivera pas car il n’y aura aucun vainqueur. Il s’agit d’une compréhension très surréaliste spécialement quand on sert au peuple américain une doctrine qui précise que les USA gagneront cette guerre nucléaire s’ils n’attendent pas 2025 ou pire 2030.

Eric Zuesse stimulé par Berletic a écrit que Washington envisage de conquérir et la Chine et la Russie : https://southfront.org/u-s-game-plan-to-conquer-russia-china-is-clarified/ . La réalité est que la troisième guerre mondiale a commencé en Ukraine, une guerre arrangée par Washington. Il n’y a aucun doute dans mon esprit que l’armée russe est tout à fait capable de détruire l’OTAN en quelques instants. Le problème de la Russie est le Kremlin où règne l’hésitation et la confusion. Le Kremlin est incapable de comprendre le fait que Washington a perdu la raison. En réalité Poutine a agi en pensant que Washington lui permettrait d’opérer une intervention limitée au Donbass pour protéger les Russes. Autant Poutine que Lavrov ont cru que cette opération limitée consistant à nettoyer le Donbass des nazis ukrainiens serait acceptée par Washington.

Comment l’une des plus grandes puissances militaire peut-elle faire une telle erreur ? La seule explication plausible que j’ai pu trouver est le lavage de cerveau des élites intellectuelles russes durant la période Yeltsin qui a rendu ces élites sourdes, muettes et aveugles. On pourrait ajouter stupides. Poutine et Lavrov ont correctement décrit la situation mais ils ne peuvent pas faire grand chose. Il y a beaucoup de palabres mais peu d’actes. Apparemment le Kremlin continuera à vendre du gaz aux pays membres de l’OTAN et ainsi ils pourront continuer leur guerre contre la Russie. Pour paraphraser Alain de Lille au onzième siècle « pas de souveraineté maintenant mais l’argent fait tout ». Cette pensée semble bien s’appliquer à la Russie.

Zuesse, aussi honnête qu’un extrémiste de gauche n’est pas toujours crédible. La gauche américaine est toujours nourrie de mythes au sujet de Reagan et voici l’une des affirmations de Zuesse à ce sujet :

« j’ai bien compris que le plan du gouvernement américain était de tromper l’équipe dirigeante de Gorbachev en lui faisant croire que les USA mettraient fin à la guerre froide lorsque le Pacte de Varsovie serait dissous mais la réalité était toute autre, les Américains planifiaient l’encerclement de la Russie en étendant l’OTAN jusqu’à la frontière russe ».

Tout dépend de qui gouverne à Washington : le Président ou les néocons et le complexe militaro-industriel ? Si le gouvernement est incarné par le Président en tant que représentant du peuple alors à l’évidence l’intention du Président Reagan était de mettre fin à la guerre froide et non pas de la gagner. Il l’a affirmé à de nombreuses reprises. Il mit en place une comité présidentiel top-secret avec autorité sur la CIA afin de se faire une opinion au sujet des affirmations de la CIA qui affirmait que les USA perdraient la course aux armements si celle-ci était un moyen d’amener Gorbatchev à la table de négociation pour terminer la guerre froide et non pour gagner la course aux armements. L’équipe rapprochée de Reagan examina les documents de la CIA et il apparut que cet organisme voulait préserver son budget comme celui du complexe militaro-industriel et celui du complexe de sécurité militaire car si l’administration Reagan mettait fin à la guerre froide il faudrait alors trouver un ennemi. Dans le cas contraire tout cet édifice s’écroulerait.

Ronald Reagan était un outsider pour l’establishment républicain dirigé à l’époque par George H.W. Bush, vice président et ancien directeur de la CIA. Huit années de règne de Reagan suivis par huit ans avec Jack Kemp signifiait alors la fin de l’establishment républicain et des nombreuses ficelles que ce parti tire quotidiennement. Les partis politiques sont plus intéressés par l’argent et le pouvoir que par les intérêts de la nation. Voila ce que fut Reagan et les rares partisans dans son équipe, défier la puissance et le profit dans l’intérêt de la paix mondiale.

Les médias américains, les prostituées de la CIA, attaquèrent l’administration Reagan. Mais ce fut un échec car leur narratif n’étais complètement structuré. James Baker, le bras droit de G.H.W. Bush admit qu’il avait promis à Gorbatchev qu’il n’y aurait pas d’extension de l’OTAN à l’est. Mais il n’y a aucun document signé et l’histoire fut modifiée plus tard par l’administration. Zuesse est passé à coté de la vraie histoire car il succombe à sa propre idéologie et il est incapable de comprendre que Reagan puis Trump étaient des outsiders qui avancèrent l’idée que le système politique pouvait enfin est rendu au contrôle du peuple. Les médias et la gauche américaine ont tout fait pour que cela n’arrive pas. Par conséquent nous sommes aujourd’hui en face d’une guerre nucléaire et ce n’est qu’une question de minutes sauf si Poutine décide de se rendre.

Les Etats-Unis sont beaucoup plus divisés qu’en 1860. Les démocrates considèrent que les blancs sont des racistes et constituent une barrière à la justice sociale en encourageant les mouvements de protection des noirs et toutes les déviances sexuelles. Par les médias et le système éducatif les Américains blancs sont encore plus diabolisés que les juifs durant l’Allemagne nazie. Une fois que les blancs seront devenus une minorité, l’objectif principal des Démocrates, leur sort ressemblera à celui des Français dans Le Camp des Saints. Les Républicains sont inutiles. Leur but ultime est de rendre sa splendeur à l’Amérique ce qui plaide en faveur de l’agenda hégémonique des néoconservateurs. Ce à quoi doit faire face l’Amérique demande une analyse objective des faits mais ces faits ne sont plus politiquement corrects. Ils n’entrent plus dans le cadre du narratif communément accepté et par conséquent ces faits sont faux et rejetés comme désinformation. Durant ma vie j’ai constaté que mon pays sombre dans la dégénérescence, l’ignorance et les forces du mal. La nation dans laquelle je suis né n’existe plus que comme un carte sur une mappemonde.

Commentaire. La Russie est intervenue dans le cadre d’accords d’assistance militaire en Syrie pour aider le président syrien à se débarrasser des Djihadistes soutenus par Washington. D’ailleurs les USA exploitent toujours du pétrole dans l’est de la Syrie de façon totalement illégale avec leur complicité. C’est un scandale que ne dénoncent même plus les médias occidentaux. Quant au Donbass, c’est à l’appel des deux républiques autoproclamées de Lugansk et de Donetsk que la Russie est intervenue militairement pour mettre fin aux bombardements incessants des populations civiles russophones par les ukronazis depuis 2014. Poutine se rendra à la table des négociations lorsque l’opération spéciale aura pris fin. Si les critères de légalité n’ont pas l’air de préoccuper les néoconservateurs américains ces deux interventions, selon le droit international sont tout à fait légales. Je pense que PC Roberts a commis une erreur de jugement, ce qui n’enlève rien à la valeur de ses analyses.

6 réflexions au sujet de « Nous sommes à une nanoseconde de l’apocalypse nucléaire »

  1. Ping : Nous sommes à une nanoseconde de l’apocalypse nucléaire | Qui m'aime me suive…

  2. Paul Craig Roberts est une pointure et il faut toujours tenir compte de ses analyses souvent très pertinentes. Il n’est pas le seul à s’inquiéter.
    Effectivement, Andrei Martyanov, un autre analyste russo-américain a très bien expliqué dans son dernier billet que les néoconservateurs (souvent de religion judaïque pour la frange la plus activiste comme Nuland, etc.) et les anglo-impérialistes (protestants ultra-radicaux du type « pères fondateurs des USA ») contrôlent totalement les USA (ce sont des suprémacistes illuminés fondamentalement racistes qui pensent avoir une mission divine sur Terre, et qui sont évidemment des cas psychiatriques profonds comme l’expliquent bien P.C. Roberts et A. Martyanov). http://thesaker.is/five-months-into-the-special-military-operation-a-summary/ .
    Raser une partie de la planète ne les dérange pas le moins du monde. Le général du Pentagone (dont j’ai oublié le nom) qui est le patron de l’OTAN pour l’Europe est de ceux-là. Sa doctrine est simple : puisque, avec les moyens conventionnels, on ne peut venir à bout de la Russie militairement, il suffit d’envoyer de toutes petites bombes atomiques sur Moscou et les autres grandes villes russes pour régler le problème de la domination des USA sur le monde.
    Totalement cinglé le gars.
    Sinon, la Russie et la Chine qui couchent ensemble, ainsi que les autres pays des BRICS, sont en train de mettre en place une monnaie de réserve internationale basée sur des actifs tangibles de valeur (or, hydrocarbures, uranium enrichi, terres rares…), et cela sonne le glas du « privilège exorbitant » du dollar US. L’Arabie Saoudite, l’Iran et la Turquie, etc. vont accompagner le mouvement. Cela rend les oligarchies américaines très nerveuses. La Libye et l’Irak ont été rasés pour avoir essayé de se passer du dollar. Mais avec le bloc Chine + Russie, militairement le plus puissant du monde, c’est une autre paire de manches. Rappelons-nous la débandade généralisée de l’Afghanistan. Rappelons-nous comment à elle toute seule, la Russie a tenu tête aux USA en Syrie qui se contentent maintenant de voler le pétrole syrien à la vue de tous. Les USA ont tenté une guerre bactériologique généralisée qu’ils ont perdue avec le SARS-Cov2. L’Ukraine qui avait sur le papier l’armée la plus puissante d’Europe aux standard de l’OTAN (et qui a été lourdement armée par ces cinglés), a été avalée en quelques semaines par la Russie (le plan militaire stratégique a été pondu par les bras cassés de la Rand Corporation et je pense de P.C. Roberts se trompe complètement sur le Kremlin qui a depuis le début déclaré que l’Opération Militaire Spéciale est le résultat d’une confrontation USA-Russie, Poutine sait très très bien ce qu’il fait et a gagné sur tous les tableaux : financier, économique, militaire et politique). Dieu seul sait ce que les néocons déments à la tête du pays sont capables de faire. Mais au moins 80 % des Américains veulent du changement. Leur pays est en plein effondrement. Si l’administration de Biden commence à vouloir entrer en guerre, Trump et ses partisans provoqueront une guerre civile (rappelons-nous de la date du 6 janvier 2021). Personnellement, je ne pense pas que les USA appuieront sur le bouton de l’arme atomique. Ils n’auront pas le temps de réagir face aux systèmes de défense et aux nouveaux missiles russes hyper-véloces, et ils le savent. Londres, NYC, le Pentagone, et Washington seront les premières cibles des sous-marins russes lourdement armés et stationnés près de leurs cibles. Ils ne peuvent que se cantonner aux guerres par proxys, aux sabotages et autres opérations sous faux drapeaux qu’ils savent très bien organiser (on doit aux USA 350 coups d’état ces 40 dernières années), et encore, je ne parle même pas des attentats du 9/11 dont l’origine est clairement américaine. Trump le sait, évidemment, lui qui attend son heure en rongeant son frein pour reprendre la Maison Blanche, drivée en ce moment en sous-main par Obama (Biden étant mentalement trop atteint pour tenir son poste et Harris étant trop nulle pour pouvoir assurer la fonction de Vice-Présidente).

    • Nota Bene : l’état de l’UE est tout aussi catastrophique que celui des USA. Voir ce billet qui s’intitule : « Comment l’Euro a détruit l’Europe » de juillet 2022 : https://institutdeslibertes.org/comment-leuro-a-detruit-leurope/
      Cet excellent article de Charles Gave démontre clairement l’absurdité de l’Euro comme monnaie unique, qui a désindustrialisé l’Europe du Sud (France, Italie, Espagne…) et comment la Commission de Bruxelles qui règne sur les destinées de l’UE a creusé une dette abyssale qui ne pourra être remboursée sauf à la mutualiser et à la restructurer sur le long-terme.
      Plus rien ne va plus en Europe. L’Anglais Boris Johnson a été éjecté par son parti conservateur car plus obsédé par la guerre en Ukraine qu’intéressé par l’économie de son propre pays, le Néerlandais Mark Rutte est en passe de se faire éjecter à son tour par les agriculteurs bataves, Mario Draghi en Italie est sur la même trajectoire, il a compris que la situation est hors de contrôle et a décidé de prendra la tangente. Les prix de l’énergie ont flambé à cause des sanctions stupides occidentales contre la Russie et de la politique énergétique pilotée par l’idéologie écologiste totalement irrationnelle, notamment en Allemagne qui prévoit de se chauffer au charbon et s’éclairer à la bougie (et qui condamne de ce fait toutes ses industries chimiques et mécaniques à la ruine). Et cette inflation des prix annonce une bonne grosse récession généralisée qui a déjà commencé, même aux USA.
      L’UE est donc quasiment morte. L’Euro également. Ajoutons à l’analyse de Charles Gave que l’UE a absorbé les anciens pays satellites de l’ex-URSS pour les enrichir, ce qui a ruiné davantage les pays les plus industrialisés comme la France. Et avec ces poids morts en moins, la Russie a pu décoller économiquement. Tout cela est logique et était largement prévisible. Une majorité de Français, de Britanniques et d’électeurs de certains pays d’Europe du Nord l’avaient bien compris, notamment à l’occasion du référendum de 2005 pour lequel cette majorité avait voté non, à juste titre. Les pays européens sont clairement dirigés par des ânes depuis bien trop longtemps. La classe politique française brille par sa médiocrité et son incompétence (Cf Bruno Lemaire et compagnie). Le monde est en train de se restructurer en direction de l’Est. La Chine, la Russie, l’Iran, la Turquie, l’Asie en général sont en train de se débarrasser de l’hégémonie du dollar US et mettent en place petit-à-petit un monde multipolaire, non gouverné par les règles toujours changeantes de l’Oncle Sam. Nos élites se réveilleront comme d’habitude quand il sera trop tard et qu’il n’y aura plus de gâteau à se partager.

  3. Il n’y aura rien du tout de la part des Américains pour l’unique raison qu’ils font toujours par derrière quand ils n’ont pas la capacité de faire en frontal et que sur la Chine rien ne fonctionne puisque ce sont leurs ateliers dans un plan commercial et que le paradoxe de triffin les obligent pour avoir des importations peu chères à diffuser le dollar et imprimer, s’ils devaient agir contre un autre bloc l’usage du dollar s’effondrerait et ils perdraient la capacité d’entretenir leur niveau de vie. PCR est un vieux croulant conservateur sur la touche, dépassé comme l’ensemble des pseudos intellectuels de là-bas face à la structure tentaculaire néolibérale marxiste.

    Ils n’ont plus d’armée, plus de logistique, plus de génie militaire, les USA sont en flammes et ne feront rien d’autres que de l’ingérence politique pour entrainer les autres avec eux par des magouilles comme Macron avec sa tête dans le cul de Bruxelles et Bruxelles la tête dans le cul Washington.

    Les usa ne feront aucun conflit militaire contre le bloc asiatique, ils savent parfaitement qu’ils ne peuvent pas gagner et qu’ils se sont fait prendre de vitesse. Ils ont raté la fenêtre de tir et sont pris dans le piège de Thucydide. Le monde est en train de contourner l’occident.

    L’occident est mort. Le futur de l’Europe blanche chrétienne est en Europe centrale tandis que les USA vont se fragmenter de la même manière que l’UE d’ici à une vingtaine d’année.

    • Tout-à-fait d’accord sauf que PCR n’est pas le vieux croulant que vous dîtes mon ami…c’est une pointure et ses analyses méritent toute notre attention, même si de temps en temps, il se plante légèrement…errare humanum est… 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s