« Vacciner » les enfants à partir de 6 mois est criminel !

Je n’épiloguerai pas au sujet de ce gigantesque scandale consistant à injecter à des enfants de 6 mois la mixture d’ARN messager codant pour la protéine spike du coronavirus dont la toxicité est maintenant avérée. Mes lecteurs auront tout le loisir de lire l’article paru sur le site The Exposé ce samedi 9 juillet 2022 et dont voici le lien : https://expose-news.com/2022/07/08/ukgov-admits-covid-vaccine-killing-kids/ . Il s’agit de la préservation de notre espèce humaine au cas où cette manœuvre mercantile digne des pires médecins du régime nazi hitlérien se répandrait dans le monde. Elle cache un dessein maintenant presque avoué de réduire la population mondiale. L’objectif sera aussi atteint par exemple en « srilankaïsant » les Pays-Bas puis d’autres pays européens sous le prétexte mensonger de sauver le climat. Combiné à une famine qui pointe à l’horizon cet objectif de « vaccination » des enfants en bas-âge correspond parfaitement aux vue malthusiennes détestables du Club de Rome reprises par l’élite de Davos. Bon dimanche !

8 réflexions au sujet de « « Vacciner » les enfants à partir de 6 mois est criminel ! »

  1. Bonjour lisez ou relisez Malthus avant de le citer.
    Je suis un admirateur de cet auteur, après avoir lu surtout son premier livre.
    Il est le premier a avoir demontre que 90% des problemes des humains sont fabriques par les humains.
    Il a aussi etabli les lois naturelles de la reproduction, et l’influence de l’instruction et du niveau de vie sur ces lois.
    Il en a conclu qu’il fallait controler les naissances pour eviter famines et autres catastrophes. À l’epoque, 1810, la machine a vapeur n’etait guere utilisee, ni les engrais, insecticides, et antibiotiques.
    Le 2me livre expose des lois economiques toujours appliquees, quoique un peu depassees.
    Si nous ecouterions (pas vraiment sur de cette conjugaison 😄) Malthus aujourd’hui, il y a mille erreurs, ou complots, que nous eviterions, dont la vaccination des enfants.
    Amicalement Pierre

    • Lors de mon premier post-doc en Californie dans le département de chimie biologique du Health Science Center de UCLA (L’immense hôpital universitaire de 1000 lits) mon patron, l’honorable Emil L. Smith, ne cessait de me répéter que deux inventions de l’homme allaient le perdre : les engrais azotés et les antibiotiques. Il n’avait pas mentionné les vaccins. Quand la population dispose de nourriture comme par exemple au cours de l’optimum climatique médiéval, la population européenne a explosé puis cette même population fut décimée par des disettes et des épidémies lorsque le climat s’est durablement refroidi, environ trois siècles. L’humanité vivait au rythme des fluctuations du climat. Aujourd’hui, paradoxalement, on se bat contre le changement du climat, un réchauffement paraît-il, mais un climat plus chaud signifie plus de pluies et donc plus de récoltes et moins de périodes hivernales. Par conséquent la population, depuis la fin du petit âge glaciaire, n’a fait qu’augmenter. Les engrais et les antibiotiques ont accéléré le processus.
      La situation actuelle est hors de contrôle, quoique. La population de la Chine diminue, celle de l’Inde stagne et quand les pays sub-sahélien se développeront la natalité diminuera, c’est automatique. Emmanuel Todd l’a très bien expliqué. Le niveau éducatif est un excellent facteur de contrôle des naissances disait-il.
      Ce qui me rend mal à l’aise c’est le fait qu’une élite, les 0,0001 % les plus riches, n’ont qu’un souhait, réduire la population et rendre celle qui reste complètement asservie pour leur seul bénéfice, et là ça me dérange.

      • Comprenez une chose, monsieur Henri….. le 0.001 %, ne peut pas se soutenir par une diminution mondiale de la population.

        Il y a une chose à comprendre, l’humanité, dans son évolution technique par l’amplification du déport de fonctions, qui dure depuis Homo habilis, est basée sur une factualité simple : la fonction est présente à l’état naturel : la ressource.

        Si la dynamique de suppression induit une diminution de charge système, alors le système diminue du fait qu’il est ce qu’il est parce qu’il est auto induit par cette même démographie.

        J’ai conceptualisé ceci en regardant le jeu de société JENGA.

        On prend des pièces de bois, et on monte…. quand on a plus de pièces libres, le but est de prendre dans le soubassement de la structure pour optimiser. ( pensez RICARDO, avantage comparatifs ) et quand on a retiré le maximum pour aller plus haute parce que la croâaasance est la seule issue dans leurs esprits malades psychiatriquement parlant, ils ne comprennent pas que s’il y a 6 milliards de moins, pour reprendre MEADOWS de 1972… et bien, il n’y a plus d’industrie, plus de chantiers navals, plus d’avions, plus de récoltes, tout le soubassement s’effondre et leur standing de vie chute par la même, parce que leur richesse est liée moléculairement à ce que l’économie produit.

        C’est très simple à comprendre : dépeupler, c’est homo sapiens qui disparait par incapacité de tenir le jenga à sa hauteur atteinte quand il n’y a simplement plus les pièces dans les fondations. Le retour en arrière n’est plus possible ,parce que le déport de fonction a dû suivre une évolution technique ( pensez numérique ) et si vous faites tomber le numérique, alors plus personne ne sait envoyer un mail par téléphone, allez demander une machine fax pour bosser… vous allez voir le bordel… maintenant que les lignes cuivre sont fermées et remplacées par de la fibre…

        Allez demander aux gens à 85% en ville , les gens en HLM de ne pas saccager les terrains pour aller cultiver, arroser tous les jours ( eau sans pompes ? lol ? ) d’astreinte, faire ses légumes… La violence sociétale induite par l’industrie culturelle cherchant à aliéner la pulsion dans une satisfaction par procuration, quand les gens auront faim et qu’il n’y aura plus netflix, vous allez voir, comme dirait Darmanain, calmez-vous madame, ça va bien se passer.

        Ceux qui ne sont pas armés mourront trucidés par les masses affamées.

        Le monde que nous avons connu, messieurs, est terminé. Son renouveau doit passer par sa totale destruction et le risque que l’humanité n’y survive pas est réel et très grand sur l’échelle très courte du siècle.

        Les économistes de mes couilles vont enfin comprendre la thermodynamique et la notion de finitude.

        Ne soyez pas triste pour vos descendants, si ce n’était pas tombé sur les vôtres cela serait tombé sur ceux d’après. Cela devait arriver, au regard de l’hypervélocité sociétale, la dynamique est enclenchée depuis des millénaires déjà. Ce n’est juste pas linéaire, mais géométrique. Et nous sommes dans les dernières secondes de la frise.

        Dormez tranquille, quand ça va se casser la gueule, les 0.001% devront se terrer en NZ dans des bunkers. Et on ira quand même les chopper. Parce qu’ils ne savent rien faire de leurs 10 doigts, ils devront ouvrir la porte tôt ou tard, et ils se feront massacrer. Récurrent dans l’histoire.

      • Bonjour je suis d’accord, cette theorie du genocide n’a qu’un sens, le remplacement d’un groupe par un autre, comme les blancs le firent aux Ameriques.
        Donc soit les 1% veulent remplacer les blancs par des asiatiques ou des africains, comme le pretend zemmour, soit nous avons affaire a une invasion extraterrestre.
        Sinon comme je le disais dans une precedente reponse, les vaccins sont juste un business plan, comme c’est explique dans les guignols, et qu’importe les consequences.

      • je me suis pas mal, voire trop focalisé sur l’humain depuis la renaissance et je n’avais pas une vision d’ensemble pour comprendre la globalité des choses et il a fallu que je fasse un saut chez les éthologistes et par la suite
        remonter assez violemment dans l’histoire à coup de millions d’années pour vraiment comprendre l’étendue des choses.

        C’est comme un graphique moderne qui vous donne une section limitée pour minimiser l’amplitude, ou à l’inverse pour accroitre l’importance en prenant une plage démesurée.

        il faut regarder ce que nous sommes, pour ce que nous sommes, sortir de l’anthropocentrisme et avoir la plage totale pour bien mesurer l’étendue de la problématique, tant sur le plant du vivant, que de notre démographie, que de notre impact non nul sur la planète, suffit de regarder le littoral pour comprendre que l’homme est un cancer qui métastase son hôte et que l’hôte se débarrassera du problème d’une manière ou d’une autre.

        notre hyper spécialisation et notre hyperstructuration en font un danger insurmontable qui ne procède plus comme de part le passé d’effondrer un civilisation par ci par la mais avec d’autres qui perdurent ailleurs, le mondialisme est l’unification et nous ne sommes plus qu’un. et c’est une dynamique totale, et le problème qui était régionale devient un problème absolu. et s’ils sont cumulatif vous obtenez une image assez belle de l’ensemble de la problématique. et elle n’a pas de solution.

  2. En fait, cet agenda malthusien et le reste (crises alimentaires, crises énergétique, etc..), tout ça est organisé par le WEF qui était fier d’annoncer il y a quelques années via son fondateur, Herr Klaus Schwab, que son organisation a infiltré la majeure partie des gouvernements (y compris la Fédération de Russie)…Comme le souligne judicieusement ce journaliste de Sky News Austalie en parlant des événements sociaux au Canada, au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Les méthodes de gestion en sont tellement similaires qu’on est obligé de constater une unicité de direction générale (située donc à Davos).

    • Bonjour il y a eu plusieurs reactions au covid. Zero covid en Asie et Pacifique avec fermeture des frontieres et confinements locaux extremes et depistages intensifs, laisser faire et traitements en Afrique et Mexique, puis en Inde, confinements generalises mais frontieres ouvertes et pas de test puis vaccination forcee en Europe.
      Meme en Europe et aux USA les etats ont agi plus ou moins differement.
      Quant a necessiter un ordre venu d’en haut, Davos est en altitude, c’est oublier les reactions instinctives et gregaires face a un evenement pressenti comme dangereux. L’etre humain est avant tout un animal, et reagit de maniere identique sur toute la planete. Partout une mere preparera a manger pour son fils lorsqu’il passe a la maison, et le poussera a manger comme 4. Je l’ai constate.
      Et cet instinct est un des motifs qui a fait que la grande majorite a suivi, comme un banc de poissons ou un envol d’oiseaux.

    • Autre vidéo intéressante sur une philosophie globaliste apparue aux USA en Géorgie qui se donne pour objectif une population totale sur Terre de 500 millions de personnes (rien que ça mon brave Monsieur !)…on est dans du Davos pur jus :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s