Nouvelles du Japon. Les chaussures dans l’entrée et pas dans la maison !

Dans tous les appartements et les maisons, au Japon et dans beaucoup d’autres pays d’Asie orientale, il existe une sorte de barrière entre l’extérieur et l’intérieur du logement. Entre la porte d’entrée qui s’ouvre vers l’extérieur et le reste de cet espace il y a une différence de niveau matérialisant cette barrière. On doit y laisser ses chaussures souillées en marchant à l’extérieur et ne pas introduire de miasmes. On marche donc pieds nus ou en chaussettes. Pour les Japonais l’extérieur du logement consacré aux dieux est impur et cette limite est scrupuleusement respectée. Toutes sortes de rites gravitent autour de cette sacralisation du logement. Lorsque l’on démolit une maison, l’acquéreur de la parcelle de terrain sur laquelle il va construire son logement est consacrée aux dieux. Une sorte de cérémonie a lieu sur ce terrain et on plante un grand rameau d’un arbre et parfois on y attache des petits papiers sur lesquels ont été inscrits des sortes de vœux. Il paraît qu’il faut chasser les mauvais esprits ayant pu être laissés par les anciens occupants.

Pour les chaussures laissées dans l’entrée du logement la tradition remonterait, pour le Japon au moins, au fait que l’espace de vie des maisons était recouverts de tatamis fabriqués avec de la paille de riz. Il était inimaginable de marcher sur un tatami avec des chaussures. C’est aussi l’une des raisons évoquées pour interdire les chats dans les maisons. Il a été prouvé scientifiquement que les chaussures peuvent introduire toutes sortes de polluants et d’agents pathogènes dans une maison ainsi que des poussières potentiellement allergènes. Mais il y a un revers à cet excès de précautions hygiéniques : un très grand nombre de Japonais souffrent de problèmes allergiques car leur organisme n’a pas été habitué dès l’enfance au contact de toutes sortes de composés chimiques naturels et de microorganismes présents dans les sols, par exemple. Et le résultat est une hypersensibilité aux agents microbiens du sol, aux pollens, aux piqûres de moustiques … Trop de précautions nuisent à la santé. Illustration : l’entrée de la maison de mon fils à Tokyo.

9 réflexions au sujet de « Nouvelles du Japon. Les chaussures dans l’entrée et pas dans la maison ! »

  1. Bonjour en Inde on comprend vite cette coutume, de laisser les chaussures à l’entrée, et souvent aussi de se laver les pieds.
    J’y étais en l’année 2000. Les ordures étaient jetees dans la rue, sans poubelle, et souvent par la fenêtre. Les vaches et les moutons deambulaient libres dans les rues. Les rez de chaussée servaient d’etables et de poulaillers. Lorsqu’il pleuvait, les egouts etaient vite saturés, et l’eau stagnait dans les rues.
    Alors une marche pour entrer à l’interieur, meme en sous-sol, est obligatoire pour eviter l’inondation et les projections de dechets.
    Une horde d’enfants faisaient le tri dans la rue, chacun ramassant son type de produit ou materiau. Les animaux se nourrissaient des dechets, dont papiers et cartons. Des adultes recuperaient la bouse de vache pour le feu.
    Beaucoup de gens marchaient pieds nus ou en tongue. Les véhicules en tout genre ecrasaient les ordures au passage.
    En 2 fois 6 mois, je n’ai jamais eu de maladie aux pieds.
    J’ajoute qu’il plane une poussière permanente, due à la terre desséchée par le soleil, aux feux de bois multiples, a l’artisanat en pkein air, et aux dechets sur le sol constamment remues. Donc tout ce que l’on touche est poussiereux, et salissant.
    La tradition musulmane de se laver pieds mains et visage 5 fois par jour prend tout son sens.

    • Depuis un séjour au Sénégal dans le Sin Saloun j’ai été découragé par le spectacle de la pauvreté et je n’ai jamais envisagé d’aller en Inde. La Thaïlande, par certains cotés, est encore un pays pauvre (il y a 20 ans quand j’y ai vécu huit mois) mais comme je le disais encore à mon fils ce soir, poussé par lui, je pars à Atuona dans moins de trois semaines et je crois que j’aurai fait un bon choix, le proche avenir le dira car à mon âge ce sera très difficile de créer quelque chose. J’ai des idées et peut-être qu’elle seront bénéfiques pour les locaux qui sont tous admirables …

      • Bonjour c’est sur l’Afrique noire est totalement déprimante, tant le dénuement et la passivité sont grandes. Il y a des raisons géographiques et historiques à cela.
        l’Inde c’est totalement différent. Ce n’est pas un pays pauvre, et ils sont très actifs, et se prennent en main. Tout est made in India.
        C’est une autre culture, qui nous est incompréhensible à nous Européens, mais qui est notre égale.

  2. Je ne connais pas le Japon mais en Corée du Sud c’était le cas en 2003: les chaussures sont à l’extérieur même dans les restaurants ! Il fallait bien visualiser l’endroit où on les laissait au sol.

    • Il s’agit de celles de mon fils qui connait d’extrêmes difficultés à trouver chaussures à son pied car il chausse du 48 (norme française) une taille qui n’existe tout simplement pas au Japon. Il avait probablement fait un tour dehors …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s