Brève. Les arnaques glauques des Bataves

C’est un vieil adage mis en application par la Russie dans le cadre de la propagande occidentale consistant à appliquer des sanctions dénuées de toute légalité selon les traités internationaux à l’encontre du pays agresseur qu’est supposé être la Russie : « les amis de mes ennemis sont mes ennemis ». Emmanuel Leroy a très clairement expliqué ce qui avait conduit la Russie à procéder à une opération spéciale de protection des populations russophones du Donbass persécutées depuis huit ans par une armée de voyous néo-nazis cocaïnomanes ayant des liens étroits avec les mafias ukrainiennes dont le président actuel fait partie et soutenus contre toute morale de base par l’Europe occidentale. La Finlande est sortie de sa neutralité en soutenant financièrement l’Ukraine, la Bulgarie et la Pologne ont suivi : verdict, plus de gaz russe. Les Pays-Bas, un pays dirigé par des gauchistes pro-américains, a refusé de se plier aux exigences du gouvernement russe c’est-à-dire payer leur gaz en roubles auprès de Gazprombank, toujours connectée pour la « bonne cause » au système SWIFT, même sanction, plus de gaz russe. Cet arrêt des livraisons de gaz a révélé les opérations illégales des Pays-Bas dont les réserves de gaz de Groningue s’amenuisent. Il s’agit de prolonger ce gisement en important du gaz russe à hauteur de 357 milliards de dollars US par an et de revendre du gaz dit de Groningue, en 2020, à hauteur de 2,47 milliards de dollars. Le pays n’a pas réglé sa facture d’avril et Gazprom a mis en garde le gouvernement néerlandais. Pas de réaction, donc le pays va se trouver dans une situation délicate. Pour continuer leur entourloupe les Bataves devront se tourner vers le gaz naturel liquéfié en provenance des Etats-Unis ou du Qatar 35 % plus coûteux. Leurs manigances comptables ne seront plus opérantes.

Cette information révèle deux choses. Le front uni européen contre la Russie commence à se fissurer et se procurer du gaz liquéfié va inexorablement provoquer un chaos économique en Europe et pas seulement aux Pays-Bas. Pour ceux qui douteraient encore des intentions pacifiques de la Russie au Donbass, « pour faire la paix il faut parfois faire la guerre », voici l’exposé très clair d’Emmanuel Leroy : https://www.tvlibertes.com/politique-eco-n346-avec-emmanuel-leroy-ukraine-les-ravages-de-letat-profond-anglo-americain

3 réflexions au sujet de « Brève. Les arnaques glauques des Bataves »

  1. Le parti pris de l’UE en faveur du régime ukro-nazi de Kiev est proprement hallucinant. Les douanes française n’ont fait que leur travail en appliquant à la lettre une directive scélérate votée par des parlementaires à Strasbourg dont on se demande à quoi ils servent.
    Le sommet de l’UE des 30 et 31 mai a accouché d’une souris, et malgré un projet d’embargo total sur le pétrole russe, le cours du baril a encore augmenté à l’issue de cette réunion coûteuse et stérile. Malgré les dénégations de Biden, il devient clair quand on entend Lloyd Austin et Mark Milley que l’Ukraine va subir le même sort que l’Afghanistan : « débrouillez-vous, on a fait le maximum, on passe à autre chose ! ». Les médias se font l’écho de cette déroute et commencent à dire que finalement, les Russes ont pratiquement « annexé » le Donbass et qu’il se pourrait qu’ils aillent plus loin. L’histoire du blé ukrainien empêché de sortir d’Odessa est un autre fantasme occidental qui commence à prendre l’eau : la presse reconnaît que l’armée ukrainienne a piégé la Mer Noire avec des dizaines de milliers de mines flottantes et dérivantes qu’il va être compliqué d’enlever pour restaurer le trafic maritime dans cette région. Comme pour le Covid, les masques commencent à tomber. Par exemple, TF1/LCI a accordé une interview à Sergueï Lavrov, le ministre russe des affaires étrangères, qui a résumé la situation en 14 minutes chrono de façon très pédagogique, en soulignant l’essentiel : l’opération de libération du Donbass est légale au regard du droit international, elle permet de protéger des populations russophones martyrisées par les forces armées ukrainiennes. L’Ukraine sera dénazifiée et démilitarisée. Il a regretté cependant que Macron qui entretient d’habitude de bonnes relations avec Poutine se soit fourvoyé à soutenir militairement et financièrement le régime pro-nazi de Kiev :

  2. Cela peut paraitre hors sujet, mais je viens de terminer la mise en ligne de la publication traduite assistée en français du livre the blackening of europ sur mon blog.

    Le livre est une telle bombe qu’il n’y a pas de traduction dans d’autre langue.

    Cela traite essentiellement du devenir de l’Europe sur le plan ethnique, politique et culturel, mais le développement historique du livre pour expliquer les processus révèle des choses qui peuvent se paralléliser avec la Russie et l’énergie d’aujourd’hui. ( parce que la Russie doit être exclue du bloc européen dans les préceptes originels de Kalergi, et c’est expliqué au début du livre )

    Je vous invite à le lire.

    Livre – Clare Ellis : the blackening of Europe ( 2020 ) – Premiere partie

    🙂

  3. Ping : Brève. Les arnaques glauques des Bataves | Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s