Notre monde de mensonges

Si le discours sur l’inflation dont nous sommes nourris est vrai, la politique de sanctions du gouvernement américain n’a aucun sens car les pires victimes sont les populations américaines et européennes qui paient les restrictions d’approvisionnement par des prix et des taux d’intérêt plus élevés.

Comme la Russie est un exportateur d’énergie et de minéraux, des prix plus élevés se traduisent par une augmentation des recettes d’exportation. Ce sont les Américains et les Européens frappés par les prix élevés qui subissent les sanctions.

Demandez-vous pourquoi, avec les pénuries d’approvisionnement, les chaînes d’approvisionnement perturbées par la politique de verrouillage insensée et la hausse de l’inflation, le gouvernement américain a fait grimper l’inflation en inhibant l’approvisionnement avec des sanctions. La cause de l’inflation actuelle est-elle l’impression d’argent par la Réserve fédérale ou la réduction de l’offre de biens et de services causée par le protocole Covid de Washington et les « sanctions russes » ?

Demandez-vous pourquoi le régime Biden est plus préoccupé par l’État gangster ukrainien que par le taux d’inflation américain et le bien-être des citoyens américains.

Demandez-vous si le prix élevé actuel de l’essence est vraiment le résultat de sanctions empêchant le pétrole d’arriver sur le marché. Autant que je sache, la Russie continue de vendre du pétrole et du gaz naturel. Seuls les petits achats américains de pétrole russe ont cessé. La faible quantité de pétrole en cause ne peut expliquer la hausse des prix. Ce sont très probablement les compagnies pétrolières qui utilisent le récit de la « crise » pour augmenter les prix.

Demandez-vous si une hausse des taux d’intérêt d’un demi-point de pourcentage est suffisante pour provoquer une baisse de 1 000 du Dow Jones. Vraisemblablement, l’argument est qu’un taux d’intérêt plus élevé augmente les coûts et fait baisser les bénéfices, donc le déclin du marché boursier. Mais si des taux d’intérêt plus élevés augmentent les coûts, comment sont-ils anti-inflationnistes ? Très probablement, le marché boursier a chuté parce que la Réserve fédérale a déclaré qu’elle mettait fin à sa politique d’impression de monnaie pour soutenir les cours des actions et des obligations. Au lieu de cela, la Réserve fédérale va vendre des actions et des obligations de son portefeuille de 9 billions de dollars construit en achetant des actions et des obligations pendant plus d’une décennie afin de soutenir les banques de New York et Wall Street. Lorsque l’assouplissement quantitatif a commencé, le portefeuille de la Réserve fédérale était de 800 milliards de dollars. Aujourd’hui, il est 11 fois plus grand. Cette énorme augmentation du portefeuille de la Réserve fédérale explique la longue ascension du Dow Jones et les fortunes faites à Wall Street.

Aucun des récits dont nous sommes nourris n’est vrai. Les récits servent des agendas qui ne sont pas divulgués au public.

C’est une fiction que les « démocraties occidentales » sont autonomes. Comment les gens peuvent-ils s’autogouverner alors qu’ils vivent dans un monde gouverné par de fausses explications au service d’agendas cachés ?

Article de Paul Craig Roberts. Note de votre serviteur. Paul C. Roberts est un vieux renard ayant servi l’administration américaine depuis Ronald Reagan. Il fait toujours des analyses avec un recul admirable et ce billet paru sur son blog il y a quelques jours dit tout, il n’y a rien à ajouter. Remplacez la Réserve fédérale par la Banque Centrale européenne, songez au taux d’inflation en Europe qui flirte aujourd’hui avec les 11 % par an, il ne faut pas se voiler la face, et enfin il ne faut pas ignorer que le taux des obligations à 10 ans est maintenant positif dans tous les pays d’Europe, y compris la Suisse ! La note de la France va être dégradée dans les prochains jours et elle ne pourra plus alors emprunter à très court terme avec des taux négatifs pour rouler sa dette, elle en est là, mais l’Agence France-Trésor ne trouve plus de souscripteurs. Conclusion : bientôt le FMI viendra mettre le nez dans les finances de la France.

18 réflexions au sujet de « Notre monde de mensonges »

  1. Ping : Notre monde de mensonges | Qui m'aime me suive…

  2. Excellentes questions de PCR qui est très pertinent comme à son habitude 🙂
    J’en rajoute deux :
    – Comment se fait-il que la Grande Bretagne, la France, l’UE et les USA ont sorti en quelques jours de leurs chapeaux magiques presque 50 milliards d’USD pour aider le régime nazi de Kiev, alors que ces nations sont supposées être des démocraties ?
    – La haine des Russes vaut-elle le sacrifice du bien-être des peuples, à un moment où l’économie est en coma dépassé ?

    • Ma réponse : l’UE est un réservoir de ressources pour les USA. Ils n’hésiteront pas à sacrifier ces ressources si cela peut leur permettre d’accéder aux ressources de la Russie. Entre les deux, il y a un pays qui s’appelle l’Ukraine qui n’est là que pour satisfaire l’appétit de l’Oncle Sam et qui finira expulsé en plusieurs morceaux après digestion. Quand les peuples en UE s’en rendront compte, ça risque de tanguer sévère.

      • Les laboratoires US installés en Ukraine et l’arrestation du Canadien le Général Cadieu qui dirigeait le biolab n°1 de l’usine Azovstal de Marioupol a montré aux Russes que des germes bizarres comme le SARS-CoV2 qui sévissent ces derniers temps ont une origine militaire occidentale indéniable. Ils ‘agit clairement de préparatifs d’une guerre biologique. Sans surprise, les USA et les Biden sont mouillés jusqu’au cou dans cette affaire. Ainsi donc, la comédie du Covid n’a eu pour fonction que l’asservissement des peuples afin de mieux les contrôler dans l’optique des préparatifs d’une guerre de grande ampleur que l’OTAN met patiemment en place. Les médias tout aussi contrôlés désignent l’ennemi à abattre qu’on jette en pâture la vindicte populaire : la Russie. Les USA tiennent les rennes du Master Plan tordu d’invasion du territoire Russie. Les dirigeants de l’UE et de UK poussent fort car ils pensent avoir leur part du gâteau, et compte-tenu de leur endettement explosif, cette manne leur serait salutaire. Seul problème : le master plan américain a pour l’instant foiré sur toute la ligne. Aucune des mesures prises par l’Occident n’a donné de résultat. Pire, l’effet boomerang des sanctions a enrichi la Russie et a appauvri l’UE avec des dommages collatéraux à venir en Afrique et au Moyen-Orient (pénuries alimentaires). La Chine est en embuscade et observe avec intérêt tous les points faibles de ses adversaires et néanmoins gros clients, avant de commencer à déplacer ses pions sur l’échiquier de la géopolitique internationale.
        La guerre Est-Ouest pour un monde unipolaire contrôlé par les Occidentaux a bel et bien commencé.

  3. Bonjour Oublions l’Ukraine. Elle n’est pas déjà la source de tous nos maux.
    Les sources principales sont l’augmentation rapide du nombre de consommateurs, asiatiques surtout.
    La transition énergétique due au délire écolo réchauffiste.
    La gestion de la plandemie.
    La deliquescence de la France.
    Les sanctions contre, ou pour ?, la Russie verront leurs effets dans quelques mois, l’hiver sera glacial.
    Pierre

    • J’ai lu deux paragraphes avant que tout cela me gonfle…mais curieusement, une idée m’est apparue et je me suis demandé ce que les organisations supranationales qui ont trempé dans le Covid pourraient tirer de ce blabla juridique.
      Bizarre non ? 🙂

      • C’est tout sauf un bla bla juridique jusqu’à la moitié. Il faut lire les privilèges octroyés pour comprendre le système de super caste transnationale exonérée de toute obligation fiscale sur absolument tous les plans qui se met en place.

        Ils n’ont plus aucun compte ni obligations à rendre, c’est gravissime le détail de ce que j’ai cadré en rouge.

        Laisser ceci s’instaurer ferme définitivement la porte au modèle de société que nous avons pu connaitre au XX°.

        En temps normal, hors covid, hors dédollarisation, je ne dis pas, pour faciliter les choses des mecs en déplacement, ok, mais octroyer l’exonération totale sur tout et toute la famille du concerné, c’est autre chose.

    • OK j’ai lu jusqu’au bout.
      On voudrait installer un gouvernement mondial avec des ramifications partout qu’on ne s’y prendrait pas autrement.

      • C’est l’OMS qui a piloté le covid… qui finance l’oms, des privés à hauteur de 80%.

        l’OMS rend-il des comptes aux nations ? Non.

        Les nations écoutent-elles les revendications de l’OMS ? oui.

        En tant que privé, nul n’a droit d’être sous privilèges + immunité + facilités d’un point de vue législatif et fiscal et judiciaire, au nom de quoi bordel !!?

        Si les organisations se voient allouer ce pouvoir et totalement outrepasser les lois d’un pays qui retranscrit l’ordonnance, ( ça vient obligatoirement de bruxelles ou plus haut ) ça ne signifie qu’une chose : que le privé est légalement en train de passer au-dessus de l’étatique.

        C’est extrêmement grave.

        On avait population < privé < état < supranational

        on se retrouve avec population <état <privé supranational

        Le privé va officiellement dépasser la gestion des nations et ça commence par se dissocier des réglementations locales.

        L'ordre du monde est en train de basculer sous nos yeux. Et j'avoue que ça va plus vite que ce que j'avais analysé dans mes pamphlets

    • C’est absolument consternant que cette ordonnance ait été prise alors que le peuple français était trop occupé par les élections. Aucun débat parlementaire, aucune objection de la part du conseil constitutionnel. La suppression du corps diplomatique et celle des préfets va aboutir à une privatisation du fonctionnement du pays et le règne des petits marquis qui jureront allégeance au prince de l’Elysée, petits marquis pouvant être étrangers selon cette ordonnance. Rien dans les médias, passé sous les radars de Bercoff et de Gave, par exemple. Depuis Tokyo cette ordonnance me conforte dans ma décision de ne plus jamais remettre les pieds sur le sol français, point barre.

    • Merci pour le lien.
      Je ne suis pas un spécialiste en droit, mais c’est assez explicite !
      Cela semble incroyable mais ça confirme ce que je pense depuis un moment: nos « elus » nous trahissent depuis toujours, ce système est totalement mort !

      • Le système n’est pas mort : *nous* sommes morts.
        Les intentions mauvaises des bergers ne sont pas une nouveauté, qui étaient déjà claires dans l’ignoble serment des oligarques rapporté par Aristote, serment qui guide aujourd’hui comme hier et comme demain toutes les actions, publiques ou secrètes, des mafias étatiques :

        « JE SERAI L’ENNEMI CONSTANT DU PEUPLE ; JE LUI FERAI TOUT LE MAL QUE JE POURRAI LUI FAIRE. »

        (*Politique* VIII, vii, 19, traduction de Jules Barthélemy-Saint-Hilaire).
        *Avant*, cette profession de foi devait être formulée en secret ; aujourd’hui, elle peut être proclamée sans courir le moindre risque : les moutons ne mordent pas, ils ne chargent même pas. 😦
        Comme le disait un vieux sage :
        //
        Mais l’État ment dans toutes ses langues du bien et du mal ; et, dans tout ce qu’il dit, il ment — et tout ce qu’il a, il l’a volé.
        Tout en lui est faux ; il mord avec des dents volées, le hargneux. Feintes sont même ses entrailles.
        //
        Faut avouer que jusque dans les années 80, le système ne prenait pas de risques en autorisant les moins mauvais des profs à évoquer La Boétie et Nietzsche pour jouer les subversifs : il savait parfaitement que les amateurs de mecocacola ne peuvent tirer aucun profit d’un Petrus ou un Château Angélus. Les liqueurs fortes ne conviennent pas à tous.
        Je lassais mon entourage, dès le début des années 80, à évoquer un monde futur fait de toutes les grandes dystopies de la S.F. (Orwell, Huxley, Zamiatine, London…) : comme tout le monde, j’avais sous-estimé les vitesse et accélération du monstre. J’espérais que l’effondrement se produirait post mortem meam. Manque de chance…

    • Ce n’est pas un exploit. La TV russe est bien plus pluraliste que les nôtres. Il existe par ailleurs en Russie un fort courant d’opinion, tant chez les blogueurs que chez les journalistes – et même parmi les députés de l’opposition de la Douma – selon lequel la Russie est en train de foirer cette guerre en n’y mettant pas plus de moyens car le Kremlin serait infiltré par la cinquième colonne pro-occident.
      Est-ce vrai ou faux ? Je ne suis pas dans les secrets du ministère de la défense russe.

    • Ça confirme mes soupçons d’une guerre économique dissimulée et particulièrement vicieuse de la Chine contre l’Occident.
      Mais bon, l’Occident l’a peut-être un peu cherchée…

      • J’en ai dit un mot sur ce blog il y a quelques jours mais on m’a traité de complotiste et j’adore ça !
        Dans deux ou trois mois ce sera la panique dans les pays occidentaux et là je m’amuserai …
        Le Japon subira aussi les conséquences de ce genre de blocus déguisé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s