France : Blanquer, un gauchiste en embuscade devenu fou

Le Ministre français de la propagande scolaire organisée a dépassé les limites du supportable. Il fallait être vraiment très créatif pour imaginer que l’enseignement de la théorie du genre devait être inscrite dans le cursus des élèves de CM2. Il fallait aussi être vraiment très imaginatif pour considérer que l’enseignement des mathématiques est machiste. Enfin il fallait s’appeler Blanquer pour martyriser les élèves âgés de 4 à 8 ans en les obligeant de porter un masque et de se faire ramoner les fosses nasales tous les deux jours. Cet homme a perdu la tête, il est tout simplement devenu fou.

En réalité ce ministricule suit les injonctions des fonctionnaire ultra-gauchistes et progressistes qui pourrissent l’éducation nationale française depuis les années Mitterand répandant en profondeur une modification progressive des programmes éducatifs dont le but final est d’atteindre une aliénation totale des élèves de l’enseignement primaire puis de l’enseignement secondaire. Résultat : on délivre le diplôme du baccalauréat à des élèves qui savent à peine lire, qui n’ont acquis aucune connaissance historique ou géographique et qui sont incapables d’écrire un texte de dix lignes sans décorer leur prose d’une dizaine de fautes d’orthographe ou de syntaxe. À se demander s’ils n’ont jamais lu un texte d’Hugo ou de Camus, que dis-je, certainement pas.

Et munis d’un diplôme dévalué ces élèves ayant acquis maintenant le statut d’étudiants se condamnent eux-mêmes à un constat terrible : ils sont inutiles pour la société car l’université n’est plus la porte ouverte vers la promotion sociale dont ils rêvaient faussement.

Pire encore Blanquer, dont j’ignore le « pedigree » universitaire, d’ailleurs je m’en moque, a décidé de détruire les derniers hauts lieux de l’enseignement parisien public conduisant vers les écoles prestigieuses d’ingénieurs ainsi qu’en province car quelques autres lycées prestigieux de province sont dans la ligne de mire de ce sombre individu, porte-parole de la mouvance gauchiste des dizaines de milliers de fonctionnaires administratifs du Ministère de l’éducation nationale qui sont pour la plupart tous aussi inutiles les uns que les autres. Les informations parues dans la presse (lien) ne sont pas nouvelles pour votre serviteur. Il existe une sélection dans les deux principaux lycées publics parisiens de haut niveau capables de concurrencer des écoles privées telles que Sainte-Geneviève en ce qui concerne les classes préparatoires aux grandes écoles, tant au niveau de l’entrée en classe de seconde qu’en classe préparatoire. Blanquer a mis fin à ce système car il le considère comme non démocratique et trop élitiste. Le niveau des élèves candidats aux concours d’entrée dans les grandes écoles va donc diminuer avec par conséquent un taux de réussite à l’entrée des grandes école plus faible.

La conséquence concoctée par Blanquer semble ainsi une dévalorisation des deux lycées en question : Louis-le-Grand et Henry IV. Les élèves n’auront alors plus d’autre solution que d’opter pour des écoles privées. Encore faudra-t-il que leurs parents aient les moyens financiers de payer la scolarité de leurs enfants. C’est donc une sorte de raffinement du nivellement par le bas imaginé par Blanquer. Lisez l’article de Jean-Yves Chevalier paru sur le site de Marianne, vous aurez tout compris.

https://www.marianne.net/agora/les-mediologues/affectation-des-lyceens-via-affelnet-parents-si-vous-saviez

6 réflexions au sujet de « France : Blanquer, un gauchiste en embuscade devenu fou »

  1. Ping : France : Blanquer, un gauchiste en embuscade devenu fou – Qui m'aime me suive…

  2. L’Education Nationale (qui devrait s’appeler Instruction Publique) est en réalité un système autogéré gouverné par les enseignants, et personne d’autre. Tout ce qui prospère autour de ce noyau éducatif autogéré est aisément sous-traitable (les salaires, les plannings, etc..). Si on voulait gérer ce système comme on gère une boite correctement gérée dans le privé, on garde les enseignants et on supprime tous les parasites qui gravitent autour : efficacité garantie et réductions de coûts stratosphériques.
    On peut dire la même chose de l’hôpital public qui est par définition un système autogéré par les praticiens hospitaliers. Le rajout des ARS (agences régionales de santé, 1000 personnes sur l’hexagone) a produit les mêmes résultats que pour l’Education Nationale : ces ARS ont dévoyé le système de santé de ses missions originales et elles ont dégradé la qualité des services rendus, au nom de la pseudo-gestion libérale des structures publiques imposée par la Commission de Bruxelles.
    NB : Blanquer est né dans le 8ème arrondissement de Paris, avec une cuillère en argent dans la bouche. La suite est du même tonneau : copains de classe tous issus de la nomenklatura parisienne qui dirige en sous-main la République. Etudes assez fadasses : un bac économique et social et des études de droits à Assas. Le piston fera le reste comme d’habitude avec ces rejetons médiocres.

  3. Blanquer est un cas, mais si on regarde autour de lui, des cas similaires captent l’attention et l’imagination des plus ripoux. Voir par exemple ce portrait de Jérôme Salomon qui en étonnera plus d’un sur la méritocratie à la Française (on peut rajouter que dans certains lieux de pouvoir en France à l’heure actuelle, si on n’est pas de confession hébraïque, il est inutile de songer à de l’avancement) : https://reseauinternational.net/la-nomination-de-jerome-salomon-au-conseil-dadministration-de-loms-faux-depart-et-vrai-cumul-de-fonctions/

  4. Blanquer un gauchiste progressiste ??! Original de positionner à gauche quelqu’un qui veut réserver l’enseignement de qualité aux bourgeois, classe à laquelle bien évidemment il appartient… Classer à gauche quelqu’un qui n’a pour but que de maintenir les privilèges de sa classe déjà ultra-privilgiee, dans le but de satisfaire ses envies de supériorité et d’écraser le peuple, c’est quand-même avoir des difficultés à utiliser le clivage politique actuel…

    Blanquer n’est qu’un sale droitard qui veut appauvrir le peuple prêt à se révolter…

    De plus, ayant étudié à Stanislas, il ne peut pas avoir le sens de l’égalité, et encore moins être progressiste… Quand au fait que les maths seraient « sexistes » (c’est débile), c’est déjà sorti de la gueule de pleins de politiciens, mais certainement pas de celle de Blanquer ! Critiquer Blanquer c’est totalement légitime mais encore faut-il appuyer son argumentation sur de vrais faits et non sur des inventions d’une crédibilité plus que minable

  5. Blanquer est un droitard libéral et conservateur, corrompu par le lobby des lycées et collèges privés, voulant attirer les bons élèves dans ces établissements prêts à tout pour voler tout l’argent des familles précaires (à qui ils portent un mépris considérable), uniquement pour se redorer leurs boules…

    • Je n’ai rien contre ! Ma petite-fille franco-japonaise a souffert pour préparer des concours d’admission dans des lycées privés il y a un an. Elle est aujourd’hui épanouie, heureuse de se trouver dans un lycée privé d’excellence contrairement à ses anciennes amies de collège. Il est vrai que les parents doivent consentir à des efforts financiers considérables. Mais il faut ce qu’il faut. J’ai éduqué, seul, mes trois enfants et deux d’entre eux ont intégré Normale Sup car ils vivaient dans un environnement favorable. Mais ça ne veut rien dire puisque mon dernier fils a fini par apprendre l’informatique sur le tas et qu’il est maintenant beaucoup plus aisé que son frère et sa soeur, au Japon, cadre supérieur d’une entreprise financière. Rien n’est écrit d’avance ….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s