France-Allemagne : une nouvelle guerre se profile

Le titre de ce billet rappelle 1914 et 1940, pourtant il n’en est rien car il s’agit maintenant d’un tout autre objectif pour l’Allemagne. Depuis le grand tsunami du 11 mars 2011 qui dévasta de nombreux secteurs de l’économie japonaise dont une très importante usine de production de semi-conducteurs et provoqua un incident nucléaire aux conséquences vite mondialisées par les tenants de l’énergie verte, l’Allemagne s’est engagée à quitter définitivement après cet événement fâcheux l’énergie nucléaire avec la fermeture définitive des trois derniers réacteurs encore en fonctionnement sur son sol à la fin de l’année 2022 selon un plan élaboré par le parti vert avec l’approbation de la chancelière. Les Allemands considèrent qu’ils sont sur le droit chemin et tous les autres pays européens, en particulier ses voisins, doivent suivre son exemple. Le très puissant parti écologiste allemand noyauté par Greenpeace a décidé de faire la loi dans le domaine énergétique européen. Après avoir obtenu la fermeture de la centrale nucléaire de Creys-Malville puis, avec en sous-main l’action incessante de Corinne Lepage, l’avocate des intérêts anti-nucléaires franco-allemands, la fermeture de la centrale de Fessenheim, l’Allemagne s’attaque maintenant au débat sur la nomenclature des sources d’énergie qui alimente depuis plusieurs mois la controverse au sein de la Commission européenne. Faut-il inclure l’énergie nucléaire dans les énergies renouvelables ? La nouvelle coalition au pouvoir en Allemagne comprend le parti écologiste et la modification de cette nomenclature risque d’être lettre morte.

Pourtant le parti vert allemand a déclaré que le gaz naturel resterait nécessaire pour assurer le bon déroulement de la transition énergétique jusqu’en 2045. Inutile de relever la mauvaise foi de ces écologistes obnubilés par les déchets radioactifs accumulés par le pays car aucune politique de recyclage du combustible nucléaire usagé n’avait été envisagée. Ce n’est pas le cas de la France qui recycle le plutonium apparu dans les réacteurs nucléaires lors de la capture d’un neutron par l’uranium-238 et qui, une fois séparé et purifié, sert de combustible à un prix modique. Le projet européen NERSA de Creys-Malville devait constituer l’élément central de l’élimination des transuraniens à haute activité. Le Ministre Jospin, subissant l’influence du parti écologiste allemand, décida la fermeture de cette usine, véritable joyau technologique, dont la France était à juste titre très fière. Mais les temps ont changé et aujourd’hui l’important ce sont les moulins à vent.

Le porte-parole du SPD, Steffen Hebestreit, a déclaré sans dissimulation : « Nous considérons que la technologie nucléaire est dangereuse » et que « l’Allemagne rejète catégoriquement le classement par l’UE de l’énergie nucléaire dans les énergies renouvelables ». La France est directement visée par Berlin et les relations entre les deux pays ne pourra donc que se détériorer. Subissant l’influence allemande la Suisse a entrepris de quitter l’énergie nucléaire, suivie par la Belgique, pays dont le parc nucléaire est géré par Engie et le combustible par Orano (ex-Areva).

L’Allemagne est néanmoins un géant économique aux pieds d’argile car son paysage énergétique n’est pas tenable. Tout miser sur des sources d’énergie aléatoires met en danger son tissu économique. Dans un proche avenir les Européens constateront que le choix de l’Allemagne était catastrophique. Ce pays n’aura plus d’autre choix que d’être totalement dépendant de la Russie pour son approvisionnement en gaz à un prix abordable. Or la Russie manifeste une certaine lassitude en constatant que le gazoduc NordStream-2 n’est toujours pas opérationnel, le principal investisseur dans ce projet étant GasProm. Il est opportun de signaler que la Russie et la Chine ont réactivé la finalisation du gazoduc sibérien qui doit traverser la Mongolie. Ce pays a accordé une licence de transit à GasProm comme l’Ukraine l’a fait il y a quelques années. Si les autorités allemandes ne débrouillent pas l’impasse juridique qui bloque toujours le fonctionnement de NordStream-2 il faut craindre une prochaine augmentation du prix du gaz car la demande en cette énergie par la Chine rebattra les cartes. Et les jours sont comptés ! Autoriser des écologistes à répandre leurs idéologies dans la sphère gouvernementale se révèlera être une erreur funeste dont tous les citoyens allemands paieront le prix.

Source partielle : ZeroHedhe 

10 réflexions au sujet de « France-Allemagne : une nouvelle guerre se profile »

  1. L’allemagne a prouvé lors de son histoire somme toute récente (150 ans) qu’elle se trompait souvent et qu’à chaque fois ce n’était pas pour rire ! entre ses impasses énergétiques et sa dépopulation, sa prochaine erreur sera la denière

  2. L’Allemagne manifeste à nouveau depuis sa réunification des velléités de contrôle de l’Europe de façon hégémonique. Dans cette optique, il lui faut prendre le contrôle de l’énergie, et mettre à genoux son compétiteur le plus puissant : EDF et ses centrales électronucléaires. Le plan est ainsi de forcer grâce à l’éolien et au photovoltaïque la France à abandonner son parc atomique en imposant les centrales à gaz. Et qui contrôlera en tant que hub gazier européen la distribution du gaz et qui fera les prix ? Nos amis Teutons. Grâce à qui ? Greenpeace . Merci les écolos ! 🙂

      • Là on est dans le dur, la démonstration est magistrale : l’Allemagne a comme projet le contrôle de la distribution de l’énergie de l’UE et sera à même de fixer les prix à sa guise.

      • A FD : « Germany first » in Europe piloté(e) par Big Yankee (OTAN l’aura) avec un Macron commandité en parallèle pour un couple franco-allemand qui ressemble à une copulation de Veuve noire (araignée dont la femelle est 2 fois plus grosse que le mâle). On comprend mieux pourquoi Macron a décoré Merkel de la légion d’honneur MDR

  3. Les verts sont une des courroies de transmission d’un ordre mondial fondée sur l’idéologie du posthumanisme. Le transhumanisme est une étape qui sert à faire entonnoir à l’après humain c’est-à-dire l’homme-dieu techno génétique. Après avoir instauré le totalitarisme par la peur et le contrôle des gens grâce à l’ingénierie sociale il faut une mission de bien-être pour l’homme, l’acquisition de son immortalité, et une mission pour remplacer les religions fondées sur la peur de la mort : l’homme immortel sauvera Gaïa !
    Mais le contrôle de l’état mondial totalitaire ne peut se faire qu’en maîtrisant l’énergie et l’asservissement des peuples à cette énergie. L’IA, grande consommatrice en énergie, fera payer très cher cette denrée indispensable à un fonctionnement technocratique. Aussi le coût de l’énergie sera pris en charge par le quidam. En compensation on lui attribuera un revenu gratuit où il sera géré dans tous ses achats en fonction d’une éthique établie par une élite (la même qui met la carotte de l’immortalité au bout du bâton).
    Donc CO2 devient le sesterce qui sera attribué à chaque citoyen pour se procurer gratuitement ses biens en fonction de son éthique de vie (aux valeurs dictée par l’IA, où les marionnettistes sont ceux qui élaborent les algorithmes, c’est mieux que de dire Big Brother).
    Tout ça pour dire aussi que l’enjeu du CO2 se restreint à l’anthropique alors si jamais c’est pas le cas tout s’effondre.
    D’où mon intervention pour vous inciter à lire le lien entre supernovae et CO2 ici :
    https://www.anguillesousroche.com/nature/les-supernovae-et-la-vie-sur-terre-semblent-etroitement-liees/

  4. Les livres de Fabien Bouglé sont exceptionnels sur les éoliennes et le nucléaire.

    Si la France fait passer le nucléaire en vert en force contre l’Allemagne c’est grâce à lui.

    L’état n’a même pas les moyens de faire une enquête impartiale, concise sur la situation. Tous les rapporteurs sont approchés et corrompus de façon à ce que l’information réelle ne remonte pas au sommet.

    • Tout-à-fait d’accord, Bouglé explique bien la stratégie de noyautage de l’Allemagne sur l’énergie de l’UE par écolos interposés (dommage c’est un peu long, il faut zapper jusqu’à 21:20)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s