Les Danois détruisent les espoirs de la thérapie génique anti SARS-CoV-2

Entre le début du mois de novembre 2021 et le 12 décembre suivant plus de 5700 citoyens du Danemark ont été suivis quant à leur état d’infection par le SARS-CoV-2. En utilisant une amorce spécifique du mutant Omicron sur la mutation en position 452, il a été possible de différencier les patients positifs par RT-PCR pour le mutant omicron, les autres patients étant considérés positifs pour le mutant delta par défaut. Le statut « vaccinal » de tous les sujets a été également considéré dans l’étude (lien ci-dessous) s’agissant des vaccins Pfizer ou Moderna et de la date de la seconde injection d’ARN messager. Tous les sujets ont été traités dans cette étude après un délai de deux semaines après la deuxième injection et au delà de 90 jours après cette deuxième injection. Il faut préciser qu’une infime minorité de Danois ne sont pas « vaccinés », environ 10 %. Il apparaît très clairement que non seulement cette pseudo-vaccination ne protège que très brièvement contre une nouvelle infection mais que cette thérapie génique sensibilise les sujets puisque l’efficacité de protection devient négative au delà de deux mois après la deuxième injection :

Ce graphique est clair. Il démontre la double imposture des laboratoires pharmaceutiques. Cette thérapie avec ARN messager protège au mieux durant deux mois, pour la préparation de Pfizer et ne protège pas du tout pour la préparation de Moderna alors que cette protection était plutôt satisfaisante pour le mutant delta. Avec ses multiples mutations la souche omicron maintenant majoritaire échappe donc totalement à ces thérapies géniques. L’autre imposture est une véritable prouesse de ces laboratoires dans le but de conduire les décideurs politiques à soumettre les citoyens à des injections de rappel d’ARN messager dans le but de leur procurer une protection totalement illusoire tout en mettant par ailleurs leur santé en péril. On se trouve donc, à l’évidence, devant le plus grand scandale sanitaire de ce début de vingt-et-unième siècle. Non seulement ce pseudo-vaccin ne protège pas contre une infection mais ne protège pas non plus contre l’aggravation des symptômes, les fameuses formes sévères dont parlent les responsables politiques contrairement à ce qui est annoncé et répété de manière mensongère par les autorités sanitaires nationales et internationales comme le prouve ce graphique datant du 31 décembre de cette année relatif au Danemark :

Cette étude vient d’être soumise au JAMA mais risque d’être censurée et a donc été mise en ligne préventivement sur le site de medRxiv : https://doi.org/10?1101/2021.12.20.21267966 . Ceci indique que les laboratoires pharmaceutiques ne reculent devant rien : ils ont financé des études totalement frauduleuses comme celles parues sur The Lancet pour discréditer l’hydroxychloroquine et ils font la loi maintenant dans le monde scientifique et les décideurs politiques, largement corrompus par ces mêmes laboratoires, sont sommés de prendre toutes les mesures arrondissants les bénéfices de ces dits laboratoires sans se soucier un instant de la santé des citoyens dont ils ont la responsabilité.

Excellente nouvelle année dans un monde meilleur après le « grand reset » avec un QR-code vaccinal-carbone et un crédit de citoyenneté où les nouveaux emplois disponibles seront les gardiens des camps de concentrations pour les récalcitrants … Soyez confiants en la science des politiciens on va y arriver, c’est certain.

24 réflexions au sujet de « Les Danois détruisent les espoirs de la thérapie génique anti SARS-CoV-2 »

  1. Ping : Les Danois détruisent les espoirs de la thérapie génique anti SARS-CoV-2 – Qui m'aime me suive…

  2. Dans mon entourage, tous les gens triplement vaccinés du Covid de plus de 60 ans sont tous malades, soit d’une banale rhino-pharyngite, soit d’une bronchite ou d’une gastro-entérite…alors que jusqu’à présent, ils étaient très résistants et sont tombés très peu malades au cours de leur vie. Ce qui est remarquable, c’est qu’ils ont eu le même schéma et calendrier vaccinal, sont tombés malades tous en même temps alors qu’ils habitent des endroits totalement différents en Ile-de-France, sont séparés par des dizaines de kilomètres et ne se sont pas vus récemment.

    • En premier lier de ce 1er janvier, bonne année à tous et mes voeux de bonheur avec la joie et la bonne humeur : voeux pieux donc 🙂
      A FD : votre témoignage me rappelle la théorie onde-corpuscule qui titille les biologistes ignorants des lois quantiques à l’approche du nanomètre. Je renverrai le lecteur aux travaux du Pr Marc Henry.
      Il se trouve que votre exemple familial, dont je ne dis absolument pas qu’elle est une preuve ou un fait constitutif de la théorie ondulatoire des particules, lance un clin d’oeil sur la notion de propagation du virus par diffusion comme le font tous les modèles de contamination (le R0…) qui opère par contact ou de proche en proche. Celle-ci a ses limites et n’explique pas la propagation sous divers angles tant entre individus qu’au sein d’un individu, tant organes que par nature des tissus touchés. On pourra lire un essai très bien explicité dans le magazine Nexus de nov.déc. 2021 (n°137) écrit par Jean-Luc Matthieu (chercheur phytovirologie) où il compare la théorie particulaire des virions et celle ondulatoire (ou vibratoire).
      Dans cette dernière approche théorique les explications subtiles de propagation y sont examinées par l’approche énergétique du rayonnement rendent plus facilement compte des facultés des virus d’entrer dans les cellules, de se multiplier, de se diffuser, de provoquer les symptômes et de se disséminer dans l’environnement. Comprenons que cette propagation à l’extérieur sous l’angle de la théorie ondulatoire peut advenir d’une manière ALOCALE ! (Les membres de votre famille seraient-ils plus liés qu’ils ne le pensent quant à leur statut énergétique ? lol)
      Nous entrons ici dans le domaine controversé des médecines énergétiques, de l’homéopathie (cf. et même du développement d’un individu dans un corps social si l’on étend la la différentiation d’un organisme à son milieu psychique (et le lien aux maladies dites psychosomatiques). Ceci renvoie aux expériences pour montrer l’existence d’un champ morphogénétique défendu par Sheldrake.
      J’espère que cette remarque, hors dimension spatiale, pourra faire rêver de futurs conquérants de la biologie où la partie réelle de leurs hémisphères cérébraux laissera cogitation à la partie imaginaire non encore « pucée » (voir https://www.anguillesousroche.com/technologie/des-chercheurs-veulent-implementer-de-la-realite-virtuelle-dans-le-cerveau-humain/).

      • @Gris : la baisse de l’immunité adaptative n’est pas une vue de l’esprit, elle est constatée par tous les gens sur le terrain et a commencé à être étudiée, voir par exemple ce papier de Zhang et al dans le PNAS de mai 2021 :
        https://www.mdpi.com/1999-4915/13/10/2056/htm
        Même remarque pour l’immunité innée qui baisse avec la vaccination Covid (Cf par exemple interview de Jean-Marc Sabatier dans le France-Soir du 29 décembre 2021). Pour résumer, le vaccin Covid à ARNm de Spike baisse l’efficacité du système immunitaire, en étant peu ou pas efficace sur les nouvelles cible du moment (SARS-Cov2, mutants Delta et Omicron). L’immunité naturelle est infiniment plus efficace. Les derniers mutants peuvent être considérés comme des vaccins naturels du fait de leur grand pouvoir de dispersion et de leur faible pathogénicité. 🙂

      • Erratum : ce n’est pas Zhang et al, ni le PNAS, c’est le papier de Hui Jiang et Ya-Fang Mei, août 2021 : https://doi.org/10.3390/v1310205
        Titre : « SARS–CoV–2 Spike Impairs DNA Damage Repair and Inhibits V(D)J Recombination In Vitro ».

      • @dupontg : Merci 🙂 . A propos d’analyses post-mortem (interdites en France par décret de Véran pour les corps étiquetés Covid, mais obligatoires et/ou autorisées en Russie, en Chine, et en Allemagne grâce à quoi les docteurs Bhakdi et Burkhardt ont peu réaliser leurs analyses histologiques sur des cadavres de patients vaccinés et décédés), l’avis qualitatif des thanatopracteurs français est riche d’enseignements : ils constatent des propriétés rhéologiques très différentes du sang des cadavres à préparer selon qu’ils soient vaccinés, ou non : sang fluide normalement, sang épais avec « grumeaux » chez le vacciné décédé :
        https://www.francesoir.fr/societe-sante/toxicite-des-vaccins-arn-contre-la-covid-19-investigation-thanatopracteurs

  3. Ping : Les Danois détruisent les espoirs de la thérapie génique anti SARS-CoV-2 – Politique émois et moi

  4. comme nous sommes dans un delire complet il ne faudra pas s’etonner que buzyn et delfraissy reçoivent la legion d’honneur en ce 1 janvier…comme disait Audiart « c’est à ça qu’on les reconnait »

  5. Merci pour ce travail de recherche très intéressant. Il serait bon d’avoir une étude sur la résistance à différentes maladies des personnes selon leur état vaccinal. De plus, on devrait suivre des statistiques par tranche d’ages de la mortalité, toutes causes confondues (et détaillé par cause), en fonction de l’état vaccinal.

    • Tout-à-fait, ce travail fondamental reste encore à faire, même si certains chercheurs ont quelques pistes dans leurs cartons…la sécurité sociale française peut très facilement faire une grande partie du boulot en travaillant sur la base qui centralise les données du DMP (Dossier Médical Partagé). 🙂

  6. Les conclusions de l’étude dans le lien semblent légèrement différentes: »
    Our study contributes to emerging evidence that BNT162b2 or mRNA-1273 primary vaccine protection against Omicron decreases quickly over time with booster vaccination offering a significant increase in protection. In light of the exponential rise in Omicron cases, these findings highlight the need for massive rollout of vaccinations and booster vaccinations. »
    Ils semblent recommender une vaccination massive !?!
    J’ai du louper une marche.
    Meilleurs voeux.

    • Comme toujours, cela ne marche pas, donc il en faut plus. (répétez les mêmes erreurs en espérance que les résultats soient différents, etc.)

      • « cela ne marche pas, donc il en faut plus »

        Malgré tout, pour rester plus positif :
        Meilleurs vœux à JH et à tous ses contributeurs !

      • Les 2 grandes lois Shadok qui ont inspiré Macron, Castex et Véran :
        -1- : Pourquoi faire simple, alors que l’on peut faire compliqué.
        -2- : Plus ça rate, et plus on a de chances que ça marche.

    • Cette incise n’a été mise dans le texte pour ne pas provoquer la colère des laboratoires pharmaceutiques et la censure de cette publication, c’est du moins mon point de vue que je ne partage qu’avec moi-même …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s