Brève. Nouveau traitement contre les coronavirus ?

J’ai « ramassé » un « moco feroce », en français un très gros rhume. Je ne voulais pas ouvrir l’une des bouteilles de rhum que m’a offert ma fille, le meilleur rhum en provenance de la distillerie Bielle à Marie-Galante. Finalement après deux jours dans un état second, le nez transformé en fontaine intarissable, j’ai décidé de me traiter avec ce rhum dont les propriétés thérapeutiques m’avaient été vantées par le vieux Père Thierry, patron de la distillerie lorsque j’habitais à Marie-Galante. Il me disait : « mon rhum soigne tous les maux mais il ne faut pas en abuser ». Avec ses 59 degrés d’alcool ce breuvage tue tous les virus. Or une rhinite « féroce » comme disent les Espagnols, moco voulant dire littéralement morve, est le plus souvent une maladie bénigne provoquée par un coronavirus plus ou moins cousin de celui qui a rendu les politiciens complètement fous. Je me suis donc résigné à un lavage nasal avec ce rhum. Il faut être vraiment courageux car un tel geste est particulièrement douloureux !

En moins d’une heure le flot de « moco » s’est tari. J’ai pu profiter d’une nuit calme et réparatrice et ce matin 31 décembre tout est revenu dans l’ordre. Pour les Parisiens on trouve ce rhum dans le supermarché situé au terminus de la ligne de métro n°3 Galliéni, un endroit tout à fait surréaliste. Bonne fête de fin d’année, coronavirus ou pas …

20 réflexions au sujet de « Brève. Nouveau traitement contre les coronavirus ? »

  1. Bonjour, Jacques Henry.
    Tout d’abord mes meilleurs vœux de santé en 2022 !
    Ensuite, le lavage de nez à l’eau salée isotonique (9g/l) marche très bien et est indolore.
    Les anti histaminiques et la prednisolone par voie locale (Respibien en pulvérisateur nasal) sont aussi efficaces, car les symptômes du rhume sont une pure décharge histaminique dans las muqueuses.
    Quant à votre covid long , voici une citation d’une lecture récente au sujet d’un nouveau traitement du Covid , découvert il y a peu :
    « Les découvertes de David A. Ostrov, Ph.D., immunologiste et professeur agrégé au département de pathologie, d’immunologie et de médecine de laboratoire de l’UF College of Medicine et ses collègues, sont publiées dans la revue Pathogens . La combinaison comprend la diphenhydramine, un antihistaminique utilisé pour les symptômes d’allergie. Lorsqu’ils sont associés à la lactoferrine, une protéine présente dans le lait de vache et le lait humain, les composés se sont avérés entraver le virus du SRAS-CoV-2 lors de tests sur des cellules de singe et des cellules pulmonaires humaines. »
    En Espagne cette molécule, la difenhidramina et son accompagnante, se vendent sans ordonnance en pharmacie (et aussi par Internet) sous trois spécialités : Benadryl®, Soñodor®, Nytol®..
    Cela vaut donc peut-être le coup de les essayer avant que la dictature ne les interdise.
    Y ajouter de l’aspirine en poudre soluble, traitement anticoagulant léger au long cours, me paraît une bonne idée.
    Bonne santé et continuez votre blog tant que les Parques vous seront clémentes !

      • Lactoferrine 120 cp gastro-résistants à 75 mg de LF avec Vit C/Vit D/Zn : 29.95 €

    • Je n’ai vu nulle part que le sérum phi tuait les virus.
      d’autre part, je me documente depuis au moins 18 mois pour déterminer ce dont je souffre puisque les médecins locaux refusent de dialoguer quand je leur apprend que je me suis sauvé la vie avec de la chloroquine. J’ai lu des dizaines d’articles médicaux pour en arriver à la conclusion que je souffre d’une maladie auto-immune provoquée par le coronavirus appelée « chilblain » en anglais. Je m’auto-administre du Deflazacort (15 mg par jour) que ma pharmacienne accepte de me vendre sans ordonnance. Ce produit est connu pour soigner certaines maladies auto-immunes. Je rappelle ici que 15 % des effets secondaires de la thérapie génique contre le coronavirus sont des maladies auto-immunes.

  2. Une autre recette 100% complot et presque gratuite: faire bouillir de l’eau dans une casserole, mettre un torchon sur la tête pour guider la chaleur et se pencher avec prudence au dessus. Il faut faire attention à ne pas se brûler le nez avec la vapeur; c’est l’avantage de cette méthode rustique, on fait le réglage soi-même. Après 5 mn environ le nez se débouche.
    On peut ajouter du thym ou romarin à ce qu’il paraît; moi j’ai mis quelques gouttes d’un produit nommé « Gouttes aux essences » (un truc fabriqué par Pierre Fabre) qui se prend normalement dans un verre d’eau, mais là aussi, prudence, car les huiles essentielles peuvent aussi irriter ou parfois brûler.

    • C’est le professeur Lwoff (prix Nobel avec Jacob et Monod) qui a découvert (« redécouvert ») ou démontré que la vapeur d’eau à plus de 40°C tuait le virus du rhume. Ce coronavirus est thermosensible. Cela marche très bien comme vous dites avec une sorte de cornue en plastique; on verse l’eau bouillante et on respire, d’abord avec précaution.
      Le sel naturel débouche le nez mais ne supprime pas le rhume. On pourrait me prendre pour un rigolo si je proposais de traiter les symptômes SARS dès qu’ils commencent de la même manière. C’est pourtant ce qu’il faut faire.

      « ouvrir l’une des bouteilles de rhum que m’a offert ma fille » : écrire « offertes », car « que » remplace les bouteilles, et qu’il est situé avant l’auxiliaire « a ».
      J’en profite pour faire remarquer que les spécialistes autoproclamés ont appelé « Covid 19 » la maladie, disease donnant un d, alors que covid vient de coronavirus, et ont appelé SARS cov2 le virus alors que SARS se réfère à la maladie « syndrome respiratoire aigu ». On ne pouvait être plus incompétent pour entraîner la confusion, notamment sur le genre du nouveau mot « covid »!

  3. Savez-vous que le capitaine du Titanic,alors que le bateau commençait à couler, a éternué.
    Son second s’est approché de lui et lui a dit :
     » J’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer : il n’y a pas que votre nez qui coule !  »
    Bonne et heureuse année à vous. Et continuez à nous informer. Je suis fidèlement vos chroniques.
    Coronament vôtre. JEAN

  4. Breaking news : Tous les gens de ma famille, infectés par le Covid (= 0 sauf moi) ou pire par les vaccins anti-Covid à l’ARNm/ADN de protéine Spike (100 %), de plus de 60 ans sont en ce moment malades : dès qu’un microbe passe par là, ils tombent comme des mouches…que ce soient des bactéries ou des virions pathogènes. Alors qu’ils n’ont pratiquement jamais été malades de leur vie. Je vous laisse conclure sur l’effet immuno-suppresseur des vaccins anti-Covid…le truc génial est que les autorités vont nous expliquer doctement que c’est à cause d’un variant de type Omicron (qui ne tuerait pas une mouche en plein vol), alors que le problème est que ces vaccins sont des poisons dont le but de d’éradiquer les personnes âgées non-productives et de faire des économies sur le versement des retraites. J’avoue que la stratégie est redoutable et si on m’avait dit cela il y a deux ans ou plus, j’aurais crié à la folie ou au complot.
    Bon je retourne réveillonner en famille avec celles et ceux qui sont encore en possession de leurs moyens (les enfants et les petits-enfants). Je ne regrette vraiment pas d’avoir refusé obstinément la vaccination anti-Covid. La pétition contre le passeport vaccinal est ici : https://www.leslignesbougent.org/petitions/non-au-pass-vaccinal-5503/
    Elle a drainé plus d’un million de signatures en l’espace de quelques jours, ce qui signifie qu’il y a pas mal de gens qui commencent à se poser de sérieuses questions sur les gouvernants qui nous dirigent. 🙂

  5. Le coronavirus commence par le nez, les désinfectants ont certainement un rôle à jouer.
    A titre personnel, j’utilise plusieurs techniques:
    – povidone iodine, quelques gouttes de betadine verte dans eau de boisson, en brouillard à l’aide un nébulisateur à ultrasons, pour le nez et les yeux. La dose d’iode ingérée est infime, sans doute même pas 1/10 de goutte à chaque fois. Ne pique absolument pas.
    – eau oxygénée 10 volumes, en spray indirect pour le nez et la gorge. N’est pas irritant en toute petite dose.
    – spray nasal à base de iota-carraghénane, un gélifiant alimentaire à base d’algues, fait maison, dans un flacon de 15ml, 1.5 dosette de 0.05ml de sel de cuisine plus 1 dosette de 0.05ml de carraghénane, dilués dans eau bouillie. Gélifie totalement une fois refroidi, mais passe sans problème le spray. Antiviral et barrière physique capable de piéger les particules. Agréable à prendre.
    Pour l’instant rien chopé, même pas un rhume depuis deux ans…. croisons les doigts.
    Sanofi avait des produits, Rhinobronc et Bisolviral à base de carraghénane, retirés du marché début 2021 dès que des études ont montré l’efficacité de ces sprays sur le covid chez des soignants, nombre d’infections divisé par 5.
    Bonnes fêtes à tous.

    • Merci pour le lien nobodyiseverywhere …le torrent est robuste, il ne m’a fallu que 2 minutes en ftth pour effectuer le download avec qBitorrent via Opera avec VPN activé. Le fichier est un .avi de 1.5 Go. Cela me fera quelque chose d’intéressant à regarder ce soir 🙂
      Bonne année 2022 !

    • Je viens de le visionner, ce film est trop fort quand on le lit au second et au troisième degré…un réquisitoire contre la connerie politicienne et domestique des US (entre autres)…du grand art ! En plus c’est trop drôle.
      Merci nobodyiseverywhere 🙂

  6. Le 59° de chez Bielle, excellent, une crème, mais pour éviter l’addiction, j’alterne avec le 59° du Père Labat, tout aussi bon et tous deux produits à Marie-Galante, l’une des dépendances de la Guadeloupe, là où je réside et où le vaxxin bientôt obligatoire n’est pas bien vu, d’ailleurs les « locaux » le font savoir avec virulence, à commencer par les pompiers ! Bravo et merci à eux, et autres services de santé entrés en dissidence ! Et meilleurs voeux à tous pour cette nouvelle année où l’élection de notre nouveau (?) président ne va sûrement pas simplifier les choses .

    • La distillerie Père Labat a été reconstruite ?
      Je croyais que ce rhum était produit par Damoiseau sur la grande île.
      J’ai connu la vieille distillerie Labat dans les années 80, c’était surréaliste.
      Par contre je n’ai jamais aimé le 59 de Bellevue
      Souvenirs …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s