Brève. La coulée de boue mortelle d’Atami au Japon

Cet événement fait toujours la une des journaux télévisés nippons. Voici les dernières nouvelles. Le terrain ayant fait l’objet de remblais massifs a changé en quelques années par trois fois de propriétaire. Le premier voulait bien créer une petite opération immobilière comprenant maisonnettes avec des panneaux solaires. Ce projet n’a pas été réalisé et le propriétaire a revendu ce terrain à une autre personne qui l’a, à son tour vendu. La parcelle vallonnée et couverte de bambous impénétrables a alors été utilisée comme décharge de gravats d’origine industrielle. Des riverains se sont plaint des multitudes de gros camions qui détérioraient la route d’accès étroite ainsi que d’une pollution d’origine inconnue de la rivière drainant les eaux de pluie de ce massif escarpé. L’activité de transport de matières variées a alors cessé.

Il semblerait qu’une sombre histoire de gestion de déchets soit à l’origine du glissement de terrain. Au Japon de nombreuses opérations immobilières sont contrôlées par la mafia qui n’a pas pour habitude de s’embarrasser de régulations contraignantes surtout quand il s’agit de gravats car c’est une activité qui rapporte très gros. L’affaire est entre les mains de la justice et de la police. Prochain billet dans quelques heures

Une réflexion au sujet de « Brève. La coulée de boue mortelle d’Atami au Japon »

  1. Ping : Brève. La coulée de boue mortelle d’Atami au Japon – Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s