Brève. La grande crise monétaire mondiale en gestation ?

Ce n’est probablement pas par là que le gigantesque collapsus de l’édifice financier mondiale était attendu. Il y a quelques jours, curieusement, je relatais l’engouement incroyable des citoyens chinois pour les cryptomonnaies, une sorte de drogue qui représentait du rêve. Quelques jours plus tard la Banque Centrale chinoise a interdit toute transaction commerciale libellée en cryptomonnaies mais elle a également admis que les Chinois pouvaient continuer à s’amuser avec ces dernières un peu comme s’ils jouaient à la loterie sans jamais gagner le gros lot. Comme toutes les banques centrales des Etats voir échapper à son contrôle une monnaie, pilier du pouvoir d’un pays, la banque centrale de la Chine a ainsi décidé de créer son crypto-yuan. Il n’en fallait pas plus pour que le cryptocosme de ces monnaies virtuelles soit lourdement pénalisé, information entrainant une chute brutale de toutes ces valeurs pas vraiment « liquides ».

Les répercussions sur les marchés ont été immédiates et souvent surprenantes. Tous les « futurs » sur les matières premières ont chuté et les cours de ces dernières ont baissé. Le S&P500 qui avait chuté ces derniers jours a repris de la vigueur entrainé par les « technologiques ». Cette volatilité mondiale des marchés ne peut pas être expliquée par le simple fait que la banque centrale chinoise a décidé d’introduire un crypto-yuan. Ce serait dissimuler la profonde inquiétude des marchés mondiaux devant le spectre de l’inflation qui devient de plus en plus visible. C’était prévisible. L’administration américaine a inondé son pays avec de l’ « helicopter-money » sans comprendre que cet afflux immense de liquidités allait se répandre sur tous les marchés mondiaux. Le dollar est toujours la monnaie de référence pour toutes les transactions mondiales. Cette abondance de billets verts a pour effet de déstabiliser les marchés devenus sans repères car les taux d’intérêts sont proches de zéro dans la plupart des pays occidentaux. Un ou deux points d’inflation et la conflagration sera générale alors les traders tentent de réaliser encore quelques maigres profits de plus en plus illusoires.

En conclusion cette décision de la banque centrale chinoise n’est pas une très bonne nouvelle. Cependant une crise financière généralisée pourrait survenir pour n’importe quel petit grain de sable …

10 réflexions au sujet de « Brève. La grande crise monétaire mondiale en gestation ? »

  1. Merci pour l’à-propos de vos billets, qui égaient le temps chaotique qui suinte sur notre monde …
    Elon Musk qui avait été prévenu un peu avant en secret par le Parti Communiste Chinois qu’il ne serait pas possible à l’avenir pour un chinois de payer une Tesla en Bitcoins, a fait volte-face immédiatement en invoquant des soucis climatiques liés au minage – trop carboné selon lui – des Bitcoins.
    Il se dit que la Chine et la Russie préparent une nouvelle monnaie alternative au dollar, qui serait couverte par l’or (et/ou l’argent) physique dont ces deux pays ne manquent pas …

    • Malheureusement, vous n’avez pas encore compris que Musk a juste fait un « aller-retour » en bourse pour se faire de la trésorerie gratuitement sur le dos des millions de naïfs non professionnels de Wall Street qui parient bêtement sur la hausse des cryptomonnaies, en l’occurence le Bitcoin (le terme « Bit » dans son acceptation française illustre bien comment ces porteurs de ces titres finiront…une monnaie qui devrait s’appeler le « BitFion », pardon pour la vulgarité du propos ). « Elon », puisque tout le monde l’appelle comme cela, comme s’il c’était un membre de la famille ou un ami, s’est fait un gros paquet de fric en quelques jours, fric qui a dû aller dans les comptes mal en point de Tesla Inc…mais aussi dans ses poches, preuve additionnelle pour celles et ceux qui le prennent encore pour un dieu vivant que ce type n’est qu’un escroc patenté qui a par contre pour lui un bagout du tonnerre de dieu.

  2. Ce qui est quand même très étonnant c’est que les bourses mondiales sont à un niveau très élevé, par exemple le CAC40 navigue bien au dessus des 6000 points qu’il avait atteints en 2000 je crois, avant que les attentats du WTC l’année suivante, puis la crise des subprimes en 2007 les fassent chuter brutalement.

    • Les cycles économiques, comme le climat mais en sens inverse, se suivent et se ressemblent. Pour l’économie, peu avant la crise de 1929, toutes les valeurs boursières étaient à leur maximum et la spéculation était devenue délirante. On en est au même point aujourd’hui avec une grosse différence : les taux d’intérêt proches de zéro voire négatifs, du jamais vu dans l’histoire humaine. Ce faux équilibre ne peut que s’écrouler, quand ? nul ne le sait. Mais je pense qu’à la faveur d’un évènement social grave, en particulier en Europe, tout s’effondrera.

  3. Le dollar et les marchés indexés sur cette monnaie sont devenus un cancer financier, une espèce d’émanation conceptuelle qui tourne sur elle-même et dont l’unique fonction est d’assurer sa survie aux dépens de ce qui la nourrit, c’est-à-dire les organes qui représentent l’économie réelle.
    Le dernier avatar de ce cancer est une abstraction de degré supérieur qui prend le nom explicite de « cryptomonnaie, c’est-à-dire une valeur d’échange qui repose sur de l’enfumage, donc rien.
    Comme tout cancer, son évolution est fatale.

    • Quand j’ai écrit plus haut que « tout s’effondrera » c’est le système dollar qui s’effondrera … et c’est souhaitable. Simultanément le « système euro » s’effondrera et les pays de la zone euro reviendront à leur monnaie nationale. Petite remarque : pourquoi la BoJ laisse filer le yen face au dollar et par voie de conséquence face à l’euro ? Parce que le Japon a perdu confiance en ces deux monnaies. Et c’est tout bénéfice pour l’économie nippone qui est en pleine effervescence. La BoJ comme la banque centrale chinoise ont bien conscience que les T-bonds US dont elles sont massivement détentrices perdront de leur valeur et c’est peut-être le très mince espoir de voir la crise monétaire surtout occidentale repoussée pour quelques années encore.

      • Personne ne peut prédire l’avenir, et e suis beaucoup moins optimiste que vous…mais je veux bien vous croire 🙂

      • Un exemple qui n’a pas -loin de là- valeur de vérité mais qui mérite d’être étudié :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s