Brève. La transition énergétique « à l’allemande »

On s’achemine lentement mais sûrement vers une sorte de dictature dont les premiers effets seront des privations de liberté des individus. L’exemple le plus caricatural est le prix des billets d’avion que vient d’imposer la cour de justice constitutionnelle allemande de Karlsruhe. Cet organisme très respecté sauf par la Banque Centrale européenne vient d’émettre non pas un avis mais une sorte de loi contraignante pour « sauver le climat ». Le prix de l’électricité en Allemagne est déjà de 40 % plus élevé que dans tous les autres pays européens (sauf pour l’industrie) mais quand bien même, les Allemands devront se restreindre encore plus. La première décision prise est une interdiction des billets d’avion de moins de 60 euros pour un voyage à l’intérieur de l’Europe. Ce n’est qu’un début car l’objectif sera de réserver les voyages aériens aux seuls riches comme c’était le cas dans les années 1970. Il faudra donc pour les Allemands se contenter du train pour venir par exemple passer quelques jours dans l’archipel des Canaries, une de leurs destinations préférées avec la Grèce.

Mais ce n’est pas encore assez pour sauver le climat. Le prix de l’électricité devra encore être augmenté car près de 50 % du parc éolien a atteint 20 années d’existence et les subventions tarifaires également. L’entretien des moulins à vent va donc devenir prohibitif et ils seront tout simplement laissés à l’abandon. Le journaliste Axel Bojanowski du Die Welt a été très clair : une série de biens et services ne seront plus réservés qu’aux riches. Comprenez que les étapes suivantes de sauvetage du climat seront une augmentation par des taxes-climat des prix des légumes, des fruits importés, de l’essence, du fuel domestique pour se chauffer et des grands appartements en ville, des biens que seuls les riches pourront s’offrir.

La lutte contre le réchauffement climatique est donc bien un projet de ségrégation sociale par l’argent. C’est fondamentalement ce que propose le World Economic Forum : une élite riche et le reste de la population constitué de pauvres. La France suivra le chemin de l’Allemagne avec l’arrêt programmé de tous les réacteurs nucléaires de 900 MWe. Bel avenir …

Inspiré d’un billet de Pierre Gosselin paru sur son blog ce dimanche 16 mai 2021.

4 réflexions au sujet de « Brève. La transition énergétique « à l’allemande » »

  1. Michel Geay, ce dimanche 16 mai 2021, aborde cette question dans son article sur Contrepoints, sous le titre :
    Transition énergétique : l’Allemagne s’inquiète (enfin !)
    « La politique actuelle de transition énergétique met en danger l’économie de l’Allemagne. Les coûts sont hors de contrôle et la menace d’une pénurie d’électricité plane. »
    https://www.contrepoints.org/2021/05/16/397534-transition-energetique-lallemagne-sinquiete-enfin

  2. Bonjour , si a tout ce qui est dit ou écrit vous ajoutez des voitures electriques. Plys personne ne peut se déplacer sur de grandes distances et les manifs sont fagocitees. La plebe que je suis est condamnée à rester et raler chez elle facilement controlable. La résistance si elle devait exister est impossible. Bien à vous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s