Brève. Que se passe-t-il en France ?

L’armée française dispose de ses propres services de renseignements et quand des généraux en charentaises osent écrire que la situation est dégradée ils savent très bien de quoi ils parlent. L’ancien maire de Lyon, ancien ministre de l’Intérieur, a démissionné car il savait que cette situation serait incontrôlable à brève échéance. Alors que se passe-t-il en France ? 3000 cambriolages par jour, 40000 voitures brûlées chaque année, une agression sous la menace d’une arme blanche toutes les 30 secondes … Devant ces faits la police n’est même pas autorisée à utiliser son arme de service pour se défendre. La police travaille pour aucun résultat puisque la justice ne fait pas son travail et les malfaiteurs sont relâchés sur l’heure et recommencent à nuire le lendemain. Il y a en France près de 300 zones de non-droit impossibles à contrôler et tout peut y arriver.

Si un autre policier est abattu comme un lapin dans les prochains jours alors la police ne tiendra plus compte des ordres émanant de plus haut et ce sera la guerre. Voilà ce qu’ont voulu dire ces gradés de l’armée à la retraite qui, pour la plupart, ont connu le feu et la guerilla. Ils savent de quoi ils parlent et il est normal qu’ils se tiennent prêts si la situation se dégradait en quelques heures au cas où un policier exacerbé tuait une ou deux personnes dans une banlieue de n’importe quelle ville de France. Voilà ce qu’ont voulu signifier dans leur lettre ouverte ces hauts gradés de l’armée.

Réellement la France est au bord d’une véritable guerre civile, les militaires le savent, en haut lieu au gouvernement tout le monde le sait, une toute petite anicroche entre deux policier et quelques frappes armées de Kalashnikov, achetées sur le marché souterrain avec l’argent de la drogue, comme il y en a des milliers dans les banlieues, et ce sera un embrasement généralisé alors la police et la gendarmerie seront débordées et inévitablement l’armée devra réagir. Voilà ce qu’on peut dire sans se voiler la face et sans faux-fuyants. Et ce n’est pas le cas de la presse bien-pensante ni du Ministre de l’Intérieur qui n’ont rien trouvé de mieux pour dissimuler cette situation inquiétante que de dénigrer ces militaires à la retraite. C’est une honte …Quand les dirigeants politiques dénigrent l’armée de leur propre pays c’est le début de la fin.

Je rappèle à mes lecteurs que j’ai publié le texte intégral de la déclaration des hauts gradés à la retraite sur ce blog : https://jacqueshenry.wordpress.com/2021/04/28/actualite-la-france-est-au-bord-du-chaos/ relisez-le, vous ne trouverez aucun appel à l’insurrection mais seulement une mise en garde alarmante au sujet de faits que personne, au plus haut niveau du gouvernement, n’ignore.

10 réflexions au sujet de « Brève. Que se passe-t-il en France ? »

  1. Oui les services de l armee voient tout, du moins l essentiel. Et c est tellementvisible que n importe qui voit la totale deliquescence du pays.
    Le militaires st a le croisee des chemins, soit ils interviennent tt de suite tant qu il y a qque chose a ratrapper , soit ils attendent mais ce sera encore plus dur.
    De tte façon il n y a plus qu eux pour eviter le chaos total.
    Ps: si on m avait dit il y a 30 ans que j ecrirai ça, je n y aurais pas cru.

  2. Il faut lire Guérilla de Laurent Obertone, une fiction, mais qui, dans un proche avenir, pourrait être d’actualité. Et il y a quelques jours j’ai entendu un chercheur du CNRS, spécialiste de la sécurité, affirmer que les violences étaient en constante diminution ???

    • Mais sur 30 ans, le risque de décès pour un policier dans l’exercice de ses fonctions a été divisé par trois. C’est ce que l’on observe et c’est très net », assure ce vendredi sur RMC, Sébastian Roché, directeur de recherche au CNRS.
      « Emmanuel Macron s’est trompé. Il y a moins d’homicides qu’il y a 20 et 30 ans donc il y a moins de violences. Si les personnes ne veulent pas connaître les statistiques de la violence qu’ils ne la regardent pas. Les policiers sont moins souvent tués, parce qu’il y a moins de violence donc, mais aussi parce qu’ils sont mieux équipés, ils ont plus de protections qu’ils ne portaient pas il y a 30 ans », plaide Sébastian Roché.L’émotion, il ne faut pas la laisser de côté. C’est l’émotion qui fait la diminution des homicides. Il y a une tendance depuis le Moyen-Âge qui s’appelle la civilisation des mœurs et un rejet de la violence volontaire. Cette émotion traduit le rejet et c’est le moteur de cette diminution », a conclu Sébastian Roché.

      • Effectivement en évitant les banlieues et leur traffics et en se concentrant sur les excès de vitesse ou le non port du masque, les risques sont moindres

      • Et, pourtant, d’aucuns ont enquêté et écrit sur ce sujet depuis pas mal de temps… mais ont été ignorés – sinon dénigrés, voire même insultés, tel (entre autres) :
        Christian Jelen. — La guerre des rues. La violence et les jeunes, Plon, janvier199/9).

        4° de couverture (extrait) :
         » La guerre des rues  » un titre polémique ?

        « Il suffit de lire les statistiques nationales ou de se rendre dans les  » quartiers difficiles  » pour constater que se répand la violence de ceux que l’on appelle les jeunes.

        En fait, une minorité des moins de vingt-cinq ans. Qui sont-ils ? Le constat est dur même si 90% des jeunes immigrés s’intègrent aujourd’hui en France, ce sont majoritairement des enfants et adolescents issus des immigrations maghrébine et africaine.

        Enoncer cette réalité n’est pas politiquement correct. L’ignorer, c’est laisser se propager cette violence, saborder notre République, apporter un soutien efficace au Front national. »

  3. Si j’ai bien compris, contrairement aux USA où la population peut posséder une arme à feu pour se défendre, de se défendre n’est pas interdit. En France on a délégué la possession de l’arme à feu au représentant de l’ordre. Donc pour se défendre, on doit appeler les forces de l’ordre. De se défendre avec une arme à feu est donc interdit.
    Aussi quand une personne utilise une arme à feu (de chasse) pour se défendre, elle est donc fautive et jugée comme telle. Seuls nos banditos de quartier semblent autorisés à posséder des armes à feu. Et quand ils les utilisent ici ou là, révolver au kalachnikov, nos très intelligents dirigeants font encore et encore des lois pour durcir la législation sur les armes à feu. Nos banditos s’approvisionnant hors la loi… Quant à autoriser nos défenseurs à utiliser leur arme, pour nous défendre faut déjà qu’ils puissent les utiliser pour se défendre. À se demander vraiment pourquoi ils sont armés ?

    • Quand les armes seront hors la loi, seuls les hors la loi seront armés. Aphorisme bien connu.
      La guerre ethnique (guerre de pillage déguisée en croisade religieuse) en France et dans tous les pays occidentaux dégénérés approche à grand pas, financée à coup de millions de $ par le cartel.
      C’est le plan C.
      Ni les forces de l’ordre ni l’armée ne vous protègeront, bien au contraire : si la dictature le leur ordonne, ils vous achèveront probablement pour aider les conquérants.
      Quand je conseille à mes amis de se préparer à du dur, c’est juste pour qu’ils essayent de sauver leur peau.
      Les autres seront juste égorgés s’ils ont du bol…

  4. La nouveauté est que dans les banlieues, les cibles sont maintenant tous les symboles de l’Etat, avec une préférence hier pour les pompiers et aujourd’hui la police.
    Il y a un mot d’ordre : « Casser du flic ». C’est absolument sidérant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s