L’hécatombe indienne de SARS-CoV-XXX et la blague belge

L’Inde semble avoir massivement utilisé le Remdesivir pour soigner les malades souffrant du coronavirus. Or ce produit provoque des lésions rénales mais, bien plus grave, il s’agit d’un agent mutagène puissant pour les virus à ARN. Inutile de réfléchir plus longtemps, de par la gestion erratique de son épidémie l’Inde a tout simplement favorisé l’apparition de un ou plusieurs mutants, cette fois-ci beaucoup plus agressifs puisqu’il tuent des sujets relativement jeunes. Il est inconcevable que les biologistes de Gilead ne se soient jamais penché sur ce problème de la mutagénicité de cette molécule qui ressemble étrangement à un nucléotide, n’importe quel biochimiste peut s’en rendre compte. Cette question n’a jamais été abordée mais je me la pose sans aucune arrière-pensée : pourquoi Gilead a mis sur le marché une telle molécule sachant que les risques de mutagénicité étaient évidents. Ce risque a été largement démontré à la fin du printemps 2020 mais jamais les autorités sanitaires nationales ou internationales comme l’OMS n’ont mentionné clairement ce risque, se bornant à déclarer que le Remdesivir était inefficace. Et pourtant la preuve de cet effet du Remdesivir est clairement illustrée dans l’article de Wikipedia en anglais :

La Belgique a donc « fourgué » 9000 flacons de ce produit à l’inde, gracieusement ? on l’ignore, toujours est-il que ce produit ne pourra que faire apparaître de nouveaux mutants et le cercle infernal de nouveaux virus SARS-CoV-XXX est à craindre. Pourquoi toujours refuser de traiter dès l’apparition de symptômes les malades avec l’un des trois produits reconnus maintenant comme efficaces : ivermectine, hydroxychloroquine et azithromycine dont les modes d’action viennent d’être récemment précisés (lien en fin de billet) et que les laboratoires de chimie indiens sont parfaitement capables de produire rapidement.

Si Gilead savait que le Remdisivir était mutagène pour le coronavirus alors cette entreprise a participé à l’expansion de la pandémie coronavirale en favorisant l’apparition de mutants, tout en empochant quelques milliards de dollars au passage. Le monde est devenu étrange : on paie maintenant les criminels mais à une toute autre échelle que le tueur à gages qu’on peut trouver n’importe où pour se débarrasser d’un proche. À mon avis cette histoire de Remdesivir fait partie intégrante du complot organisé pour faire perdurer la pandémie afin que le cartel international de la pharmacie continue a réaliser des profits astronomiques et rétribue tout aussi astronomiquement ses actionnaires, en l’occurence les grandes banques transnationales, celles-là même qui préparent la mise en place d’un nouvel ordre mondial. Pour Klaus Schwab et sa secte néo-nazie il y a beaucoup trop d’Indiens, ceci explique cela.

Source : https://francais.rt.com/international/86019-covid-19-belgique-livre-9000-flacons-remdesivir-inde-malgre-avis-negatif-oms aimablement communiquée par un fidèle lecteur de mon blog.

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=uDgTPmyQGdA

20 réflexions au sujet de « L’hécatombe indienne de SARS-CoV-XXX et la blague belge »

  1. joletaxi 27 avril 12:57

    en tout cas, bigpharma a un plan marketing imparable

    https://www.lalibre.be/planete/sante/une-pilule-contre-le-covid-bientot-disponible-pfizer-a-commence-ses-premiers-essais-6086f9299978e216980c78d8

    car voyez-vous, le vaccin, c’est indispensable

    mais comme on ne sait jamais, une pilule à 500 $, qui sortira quand tout le monde aura reçu 3 doses, ou 5, ce serait pas mal ?

    surtout si finalement le vaccin….

    mais sinon, croyez le sur parole, il n’y a aucun traitement, ne revenez pas avec vos trucs à 6 sous

    on croirait un mauvais roman de gare, d’ailleurs tout le monde vous le dit : enfin, c’est pas possible, vous pensez bien que s’il y avait un traitement.. aucun dirigeant… aucun médecin….arrêtez vos délires complotistes

    j’sais pas pourquoi, mais cela me fait penser à ce pauvre plouc qui sortait de la tranchée au sifflet pendant que la petite caste prenait l’apéritif au champagne

  2. Lorsqu’il a été décidé en avril 2020 de donner la chloroquine aux malades à un stade avancé, pour prouver la soi-disante inéfficacité du médicament, est-ce que cette opération non légitime, car inappropriée, aurait pu créer un variant ? Auquel cas, non seulement, on a faussé le résultat sur la chloroquine, mais on serait responsable d’un variant dont on se serait bien passé !
    Covidement vôtre. JEAN

    • Je me suis posé la question mais la réponse est assez simple : l’hydroxychloroquine comme l’azithromycine ou encore l’ivermectine inhibent l’accrochage du virus à la membrane cellulaire des cellules épithéliales du naso-pharynx ou des poumons. Ces virus ne peuvent donc plus pénétrer dans les cellules et ne se reproduiront pas, par définition. Ce n’est pas du tout le cas avec le remdesivir qui n’a rien à voir avec cet accrochage du virus. Par contre je me demande si le vaccin supposé provoquer des anticorps dirigés contre la protéine spike-1 d’accrochage du virus (actuellement pour tous les vaccins la protéine spike version Wuhan) doivent être vraiment très puissants pour totalement inhiber toute pénétration de ce virus. Il se pourrait, mais ce n’est qu’une hypothèse de ma part, que ces vaccins actuels plus vraiment spécifiquement dirigés contre cette protéine spike-1, qui est une sous-unité d’un ensemble très complexe, provoquent l’apparition de mutations … Mais ce n’est qu’une spéculation de ma part.

      • Spéculation parfaitement logique votre honneur !
        Toute substance ou composé agissant contre une propagation virale mais non létal provoque immanquablement des pressions de sélection sur des virus à ARN qui ne demandent qu’à muter (RNA pol virale déficiente), ceci entraînant la formation de nouveaux variants. Il suffit de regarder les courbes Covid-19 pays par pays du « Johns Hopkins Coronavirus Resource Center » pour constater que le taux d’incidence et le taux de létalité augmentent à partir du moment où on a lancé des vaccinations de masse. Ceci explique, ce qui est maintenant quasiment prouvé, que non seulement le Remdesivir (voir vidéos du Pr Raoult de l’IHU Marseille sur le sujet), mais également tous les vaccins actuels sauf un, induisent des mutants (ils ont tous une efficacité d’environ 20 à 30% selon la biostatisticienne Christine Cotton, sauf le Gam-Covid-Vac, alias le Sputnik V, des laboratoires Gamaleia, qui a une efficacité prouvée de l’ordre de 90 %).
        Que ce soient ceux de Pfizer, ModeRNA, J & J, ou Astra-Zeneca, les vaccins actuels dont le développement a été bâclé (3 mois en moyenne) créent des malades et/ou protègent faiblement des variants qu’ils induisent.
        https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/debriefing-de-christine-cotton-expertise-des-resultats-des-essais-des-4

  3. Le but ultime du marketing pharmaceutique est de créer des maladies et d’en vendre ensuite les remèdes, sans garantie de résultats et après installation minutieuse d’une panique généralisée.

    • En effet, le taux de létalité en Inde est bien moindre que les taux qu’on rencontre en UE. Les chaînes télé se régalent actuellement en diffusant des images de paniques sociales similaires à ce qu’on voit en temps de guerre.
      L’Inde a connu en 2020 un pic épidémique le 15 septembre avec 1240 décès/jour. Puis plus rien jusqu’à début mars où la progression de la maladie a repris de façon exponentielle avec à ce jour avec 3293 décès/jour, soit presque 3 fois plus qu’en septembre 2020.
      Il est à noter que le gouvernement indien a décidé de vacciner fin janvier/début février 300 millions de personnes (avec comme date butoir de fin de vaccination le mois de juillet 2021) avec du « Covaxin » (un vaccin purement indien) et du « Covishield » (le vaccin d’AstraZeneca). La quasiment concomitance entre la flambée du taux de létalité Covid et la vaccination est frappante.
      Les Indiens sont comme les Français : méfiants voire opposés à la vaccination dans 7 cas sur 10. Avec cette flambée épidémique qu coïncide avec la vaccination, il est clair que peu d’Indiens vont aller spontanément se faire piquer dorénavant.

      • PS : les fabricants de vaccins comme Pfizer savaient dès le départ que leur vaccin allait sélectionner des germes résistants. C’est pour cela qu’ils ont mis au point un médicament antiCovid à prise orale qui sera commercialisé prochainement. Les épidémiologistes commencent à reconnaître publiquement le fait que les vaccins engendrent des souches mutantes résistantes, comme l’indique cet article de 20minutes qui a été publié hier matin : https://www.20minutes.fr/sante/3029723-20210426-coronavirus-plus-va-avoir-gens-vaccines-immunises-plus-variants-echappement-immunitaire-vont-avoir-avantage
        Nos spécialistes de la dynamique des épidémies utilisent un vocabulaire très policé pour caractériser ce phénomène : « l’échappement immunitaire » (au lieu de dire sélection de germes pathogènes comme le font les microbiologistes). Si tout cela est exact, il faudra donc s’attendre à une regain épidémique en France dans pas longtemps (d’ici septembre), le temps de sélectionner de nouvelles souches agressives et/ou le temps d’importer des souches résistantes depuis l’étranger.

      • « Si tout cela est exact, il faudra donc s’attendre à une regain épidémique en France dans pas longtemps (d’ici septembre), » ce qui autorisera la continuité de l’état d’urgence sanitaire pour continuer à diriger par diktat euh par décret, et maîtriser les élections présidentielles.

      • @gris : Vous avez tout compris bravo ! Vous avez gagné une tringle à rideaux ! (mais il faudra attendre un peu, il n’y en a plus en stock à cause du confinement…).

  4. Et je parie que leur médicament, mis sur le marché sans aucun essai clinique sérieux et dans la plus totale immunité juridique, sera, tout comme leur vaccin, inefficace et mortel, mais pas tout de suite.
    L’important pour eux est d’obtenir que les gouvernements prennent les mesures nécessaires pour empêcher à tout prix l’apparition d’une immunité collective, et ils y arriveront toujours, les serfs français ayant un instinct très sur pour donner le pouvoir aux canailles les plus corrompues qu’ils puissent trouver.

    • Exactement !
      Quand Macron invite Black Rock à l’Elysée pendant deux jours pour évaluer le magot des retraites en France, on peut dire que le ton est donné : « Business is business ». 🙂

      • Si on récapitule : Pfizer sort un vaccin anti-Covid bi-dose (inefficace – 2 x 15 €), recommande une injection supplémentaire tous les 6 mois (inefficace – 15 €) et va lancer une pilule anti-Covid alias le « PF-07321332 » (dont l’efficacité est inconnue mais le prix sera bien entendu très très sympathique, on peut leur faire confiance) : https://fr.news.yahoo.com/covid-19-bientot-pilule-pfizer-apparition-symptomes-094031230.html
        Chaque personne traité sous l’autorité des Etats pourra rapporter la première année plus de 50 €. Sympa le business 🙂

      • N’oublions pas que derrière le business il y a la dépopulation. Nous sommes en concurrence avec le cartel pour l’usage des ressources terrestres vitales et devons être éliminés pour leur laisser droit de confiscation.
        Un jet privé, ça pipe cent litres aux cent. Un hélico, ça suce cinquante litres aux cent. Une limousine, vingt litres.
        Mais c’est de la bonne pollution riche, pure et saine, de grande marque. Le diesel des pauvres, lui, est pourave et toxique.
        Pas de souci, si le plan C du médicament ne marche pas, il reste le plan D, la guerre ethnique et si nécessaire le plan E, la guerre nucléaire contre qui vous savez.
        Il faut juste leur laisser le temps…
        Préparez vous sérieusement, ça va saigner….
        Jean Claude

      • @Jean Claude : en effet, et ce n’est pas pour rien si Bill Gates est devenu le plus gros propriétaire foncier des Etats-Unis. Excusez du peu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s