Peut-on croire aux statistiques climatiques américaines ?

La NASA, avec ses multitudes de satellites de mesures, et la NOAA (National Ocean and Atmosphere Administration) avec sa gestion gigantesque de données fournies par les ballon-sonde, les bouées Argos et les stations météorologiques ne sont pas très regardantes en ce qui concerne l’honnêteté scientifique. Tony Heller, sur son site Real Climate Science, revient ce 7 avril 2021 sur les manipulations frauduleuses de la NOAA qui n’ont d’autre but que de servir la cause de l’IPCC et de sa mission inavouée de destruction des économies occidentales en mettant hors-la-loi les émissions carbonées. Il faut en effet conforter le consensus pseudo-scientifique du réchauffement (ou du dérèglement) du climat d’origine humaine et tous les moyens sont bons pour atteindre ce but. Il suffit de constater la perfection de ce « consensus » dans l’illustration ci-dessous :

La supercherie est vite dévoilée si, comme Tony Heller l’a fait, on reprend les données de la NOAA (disponibles publiquement, liens en fin de billet) et qu’elles sont reportées sur un graphique, ici les températures figurant en degrés F :

Un lissage sur 5 années glissantes montre une tendance vers un refroidissement qui est moins évident si on ne considère que les données brutes collectées à partir des stations météorologiques terrestres sans aucune espèce d’ajustement ouvrant toute grande la porte aux manipulations frauduleuses. C’est pourtant ce que fait la NOAA avec strictement les mêmes données brutes :

Quel est le but de ces manipulations ? Conforter le consensus du réchauffement global du climat en faisant disparaître la période « chaude » 1930-1950 qui a provoqué dès le début des années 1960 un recul des glaciers alpins en Europe ou des Rocky Mountains, par exemple. Cet « ajustement » est de plus de 2 degrés ! Énorme fraude … et tout le monde trouve cela normal, c’est le consensus ! Si j’avais manipulé les résultats expérimentaux qui m’ont conduit à soutenir une thèse de doctorat d’Etat j’aurais peut-être eu le Prix Nobel … Personne ne semble éprouver de malaise en ingurgitant ces beaux graphiques de la NOAA alors qu’il s’agit de fausse science, de « fake-news » comme on le dit maintenant. Personne n’ose contester un telle fraude car le risque encouru est d’être traité de fasciste pour oser contester le fameux « consensus ». La NOAA est contrainte d’en arriver à ce niveau de fraude car le consensus est fondé sur l’hypothèse jamais prouvée et jamais observée de l’effet de serre du CO2 supposé être la cause première du réchauffement du climat. Par conséquent toute observation contredisant cette hypothèse doit être dissimulée. Ça c’est la science climatique moderne !

https://realclimatescience.com/2021/04/are-government-temperature-graphs-credible/

ftp://ftp.ncdc.noaa.gov/pub/data/ushcn/v2.5/

3 réflexions au sujet de « Peut-on croire aux statistiques climatiques américaines ? »

  1. Intéressant et visuellement très démonstratif !
    il serait utile de connaître la raison de ce retraitement des données par la NOAA et la nature détaillée de ce retraitement (suivant le principe classique que le diable se cache dans les détails).

  2. c’est surement « pour une bonne cause »…
    sans doute que notre modele economique va direct dans le mur et qu’il faut trouver une raison indiscutable de changer d’orientation..
    Raison qui n’accuse pas le modele si possible

  3. Ca « marche », parce que cela ne supprime pas le réchauffement des années 30 mais le relativise,
    et parce que le réchauffement actuel est en fait la prolongation du réchauffement depuis la fin du 19ème siècle (effet de persistance).
    Exemple: il n’y a pas vraiment de record de chaleur diurne, sauf si « IHU », et le réchauffement est surtout une moyenne bénéficiant du radoucissement des relevés (moins de pics de froid).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s