Le cas des Ouïghours : remettons les choses à leur place

Les Ouïghours sont une peuplade originellement nomade, turcophone, qui a été sédentarisée par la force au cours des années 1950. Ce ne sont pas des Hans, ils pratiquent une religion proche de l’islam et leur écriture est dérivée de l’arabe. L’implantation des Ouïghours est le Xinjiang. Depuis près de 200 ans le peuple Ouïghour s’est révolté contre l’autorité chinoise et, appuyés par le parti islamique du Turkestan dont on peine à cerner l’idéologie politique, les Ouïghours n’ont cessé de fomenter des attentats, des meurtres souvent gratuits et diverses actions subversives contre l’autorité chinoise. La situation s’est aggravé avec la doctrine du parti communiste d’assimilation des minorités ethniques. L’attitude des Ouïghours a naturellement encouragé le pouvoir central a réprimer sévèrement toute tentative de rébellion ou de désordre. Comme toutes les peuplades nomades les Ouïghours sont avant tout des guerriers doublés d’une idéologie de conquête identitaire. L’Occident et en particulier les Etats-Unis ne disposent que de rares informations relatives à ce peuple puisque le Xinjiang est dans la pratique interdit aux Occidentaux. Malgré l’indiscipline caractérisée des peuple Ouïghours le pouvoir central chinois investit des somme considérables pour développer l’économie de cette riche province, la voie vers une assimilation économique et culturelle. C’est sans compter sur la particularité de ce peuple sans cesse en rébellion contre le pouvoir local, c’est-à-dire les représentants du pouvoir central appuyés par une police et une armée dont la mission est de maintenir l’ordre.

Malgré l’emprise du pouvoir central dans cette région dite autonome la violence, les attentats et les homicides restent courants, ce qui constitue un frein considérable au développement de la région, trois fois plus étendue que la France et dont les ressources minières sont considérables outre le charbon, le pétrole et le gaz. Devant cette permanence de la violence le pouvoir central chinois a choisi de punir les activistes séparatistes teintés d’islamisme radical. Cette politique ne plait pas aux démocraties occidentales emmenés dans une croisade anti-chinoise par Washington, dénonçant une grave atteinte aux droits de l’homme, prétendant que Pékin a jeté des millions de Ouïghours dans des camps de travail forcé, accusations allant jusqu’à dénoncer un véritable génocide. Aucun Occidental n’est allé sur place vérifier les prétendues exactions dont sont victimes les Ouïghours. Cette propagande totalement mensongère est organisée par un pseudo-ethnologue, Adrian Zenz, idéologue évangélique d’extrême droite notoire, qui a étroitement collaboré au sein d’une prétendue université, la Fairfax University of America, qui n’est pas une université mais un groupement d’activistes évangéliques. Cette mascarade idéologique est organisée en sous-main par la CIA, exactement comme les évènements de Hong-Kong auxquels le pouvoir central chinois a mis fin autoritairement.

Les Ouïghours constituent donc un moyen de pression sur Pékin ou plutôt un faux prétexte pour renforcer les sanctions économiques à l’égard de la Chine. Et les Occidentaux, totalement dépourvus du moindre esprit critique, soutiennent Washington. Il serait avisé que les pays européens commencent à gérer leurs propres problèmes de minorités ethniques et religieuses avant de proférer de véritables insultes à l’encontre de Pékin puisqu’il s’agit tout simplement de « fake-news » dont sont coutumiers les Américains depuis le faux attentat dans le port de la Havane comme prétexte pour déclarer la guerre à l’Espagne à la fin du XIXe siècle.

Pour toute information complémentaire je conseille à mes lecteurs de se reporter à l’article de Ajit Singh paru (en français) sur le site Inestig’Action le 22 mars 2020 dont voici le lien :

Illustration trouvée sur le sommaire de quotidien Marianne ce 24 mars 2020 : l’Ambassadeur de Chine en France Lu Shaye. Je n’ai pas lu l’article.

9 réflexions au sujet de « Le cas des Ouïghours : remettons les choses à leur place »

  1. Selon Wikipedia, « Lors du recensement de 1990, 7 214 431 Ouïgours vivaient en République populaire de Chine, 99,73 % dans la région autonome de Xinjiang, 5 739 dans le Hunan et 2 021 à Pékin. Lors du recensement de 2000, ils étaient 8 399 39338 et 12 123 000 en 2017. »
    Tout cela pendant que les Chinois n’avaient le droit qu’à un enfant par couple.
    C’est ce qu’on appelle un « génocide » selon des « intellectuels de gauche » français comme ce pitre de Raphaël Glücksmann, aussi piètre analyste que son père qui était de droite, et qui est censé disserter sur les droits de l’Homme dans ce repaire de cancres inutiles et bien payés qu’est le Parlement Européen de Strasbourg. Le génocide chez ces gens là, c’est quand la population génocidée est en forte croissance. Pas de doute, ils sont forts les bobos de gauche chez nous. Le monde entier les envie (sauf nous).
    La Chine vient de répliquer à ces accusations ridicules et télécommandées par la CIA en publiant un rapport accablant sur le non respect des droits de l’Homme aux Etats-Unis, ce qui est de bonne guerre :
    https://fr.sputniknews.com/international/202103241045394905-le-berger-a-la-bergere-la-chine-pointe-les-violations-des-droits-de-lhomme-aux-usa/
    Glûcksmann vient d’être interdit de séjour sur le territoire chinois par les autorités, cela va sans dire.

    • Selon des statistiques récentes (2020) il y a 20 millions de Ouïghours dans cette province du Xinjiang, 20 millions de Hans et divers Russes et autres ethnies. Cette province est très agricole : coton, légumes, fruits et cette agriculture est très demandeuse en main-d’oeuvre. Le salaire moyen est de 3850 dollars hors ingénieurs et cadres supérieurs, c’est-à-dire un peu supérieur à celui recensé dans de nombreux pays d’Afrique. Il y a un autre point que je n’ai pas abordé. La frontière avec la Russie est relativement poreuse et les Ouïghours migrant vers la Sibérie sont étroitement surveillés par la police et le renseignement russes.

      • En effet, les Russes n’aiment pas trop les islamistes depuis leurs brèves incursions en Afghanistan et en Tchétchénie.

  2. PS : Un certain nombre d’indicateurs m’amènent à penser que les USA sont en pleine déliquescence et suivent le même chemin que l’ex-URSS de Gorbatchov et de Yeltsine.
    Certains économistes date cette chute lente des USA aux 5 lois de déréglementation du secteur financier des années 80 sous Reagan. Le privilège du dollar comme étalon monétaire ralentit considérablement cette chute mais pas suffisamment et cela commence à se voir.
    Le combat des USA contre la Chine et la Russie en même temps affaiblit considérablement les Américains. Ces derniers ne sont même plus capables d’envoyer un équipage sur la lune, de construire un avion de chasse de dernière génération qui vole sans problèmes (avec le label « Combat Approved », Cf la catastrophe du F-35), de gérer la production d’énergie sur leur territoire (Cf Texas et éoliennes gelées cet hiver, les puits de pétrole de schistes fermés, etc…), et de gérer de façon efficace une toute petite pandémie comme celle du Covid-19.
    Leur armée est devenue obsolète, leurs armes sont technologiquement dépassées par rapport à celles des Russes (Cf l’incapacité totale des batteries de Tomahaws américains à défendre les raffineries saoudiennes contre des rebelles Houtis armés de quelques roquettes bricolées avec la bite et le couteau), leurs pièces de rechange dépendent du bon vouloir des industriels chinois à les approvisionner.
    Ainsi, je pense que les coups de gueule des Américains contre les Chinois ne sont qu’un vaste bluff, une énorme comédie pour faire croire aux citoyens US que leur pays est toujours le plus beau, le plus riche, le plus fort et le plus intelligent du monde. Derrière ce rideau de fumée, en sous-sol, les affaires continuent pour la Chine dont le PIB ne cesse de croître.

    • Bien sûr que c’est du bluff les conflits armés : avez-vous vu une seule guerre gagnée par les américains sur un sol étranger sans l’aide des GB ?

      • Vous avez raison. On peut ajouter l’aide des Russes immensément coûteuse en vies humaine pendant la seconde guerre mondiale contre les Nazis.

    • PS2 : J’ai oublié plus haut l’état de délabrement poussé des infrastructures américaines comme les routes et les ponts, un système social sauvage sans amortisseurs sociaux comme en Europe qui crée des millions de sans abris dans le centre-ville de grandes villes riches comme Los Angeles ou dans les anciennes grandes villes industrielles pauvres comme Detroit, un système politique archaïque avec deux partis qui ont peu ou prou la même politique ce qui en fait un pays à parti unique, un système électoral déplorable où tout le monde peut tricher de façon grossière, et un système judiciaire où la loi est rendue en fonction de la fortune de l’accusé, le travail de l’accusation se bornant le plus souvent à soutirer de l’argent à la partie adverse.
      Il y a tellement de choses à dire que je préfère arrêter là, la liste des dysfonctionnements aux USA est trop longue.
      On peut cependant conclure que le « rêve américain » est un leurre complet.
      Les électeurs de Trump l’ont bien compris.
      Ce pays se dirige vers une guerre civile, et est à un stade plus avancé de troubles sociaux que le nôtre (qui portant est aussi sous pression qu’une cocotte minute).
      La classe politique dirigeante US essaie de faire porter le chapeau à la Chine et à la Russie.
      Je doute que les électeurs de Trump soient dupes, ils sont remontés comme des ressorts contre les Démocrates après la parodie des élections de novembre dernier, dont tout américain digne de ce nom devrait avoir honte.

  3. C’est intéressant de constater que le ministère des Affaires Étrangères déconseille les voyages dans toute la ligne de pays de culture musulmane qui borde la Russie. En quelques années les barbus ont pris une place de plus en plus inquiètante dans ces contrées jusqu’à présent assez paisibles. Les ouïgours sont dans le prolongement de cette mouvance… On s’inquiète pour l’Asie centrale mais on a un malin plaisir à attaquer la Chine. Mao avait exclu de la politique de l’enfant unique les ethnies, ses successeurs s’en mordent les doigts. Il faut rappeler que dans la culture sunnite, contrairement à celle des chiites, un sunnite n’accepte d’être gouverné que par un sunnite. Cela promet de beaux jours à nos petits enfants…

    • Effectivement, cela me rappelle l’accueil des réfugiés syriens qu’on a opéré sans distinction au nom des droits de l’Homme en France.
      Un homme politique -lyonnais je crois- avait crié au loup en disant que parmi eux se cachaient des islamistes. La classe politique a hurlé au racisme. Bilan des courses : voir la liste des attentats islamistes sur notre sol depuis.
      Les Russes sont plus pragmatiques : ils trient le bon grain de l’ivraie, ils ne tolèrent qu’une seule nationalité, et ils renvoient chez eux les gens qui de part leur culture ne peuvent s’adapter aux valeurs de la société russe. C’est violent mais au moins, on protège la société plus efficacement. La Chine fait pareil. Tollé bien entendant dans la rangs d’une gauche prétendument bien pensante et universaliste chez nous et au Parlement Européen (Cf Glücksmann).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s