Nouvelles du Coronavirus en Espagne et plus particulièrement aux Canaries

Depuis que j’ai été en contact avec le SARS-CoV-2 il y a maintenant presque une année je souffre toujours de problèmes épidermiques variés. Jusqu’à ce jour je me suis auto-traité avec un stéroïde pour tempérer ces inflammations entrainant des démangeaisons. Il est apparu qu’aucune amélioration notable n’avait pu être observée et ceci depuis près de cinq mois. Si l’infection par le SARS-CoV-2 a provoqué l’apparition d’anticorps dirigés contre des phospholipides constituants de la membrane basale de la peau, une sorte de maladie auto-immune alors je devrai m’y habituer.

Cependant comme je suis curieux de nature je suis allé voir ma pharmacienne et je lui ai déclaré sans aucune gène que je souffrais peut-être de sarcoptes, en d’autres termes de la gale. Je rappelle ici à mes lecteurs que près de 3 % des personnes vivant dans des pays développés au sens de l’OCDE souffrent de gale (scabies en anglais) à un instant t et 17 % des personnes dans ces mêmes pays ont souffert ou souffriront de gale et il n’y a rien de honteux comme on avait encore coutume de le penser au XIXe siècle alors qu’il n’existait aucune action curative adéquate. Or l’un des traitements presque miracle pour traiter la gale est l’ivermectine. J’ai donc demandé à la pharmacienne de me vendre de l’ivermectine qui comme on le sait maintenant est l’un des traitements les plus efficaces pour traiter en phase précoce l’infection par le SARS-CoV-2.

« Ah non Monsieur, l’ivermectine est interdite à la vente en Espagne ! ».

Réponse sans appel … Je me suis donc contenté d’une pommade contenant de la permethrine, un pyrethroïde largement utilisé en agriculture et pour éradiquer les poux. Lorsque j’ai souffert de giardiase une pilule d’ivermectine suffisait pour guérir et il en est de même pour la gale et pour les poux. Je n’ai pas pu obtenir d’information claire sur cette interdiction de vente en Espagne. La seule explication est d’ôter aux médecins de ville la possibilité de traiter les malades du SARS-CoV-2 avec ce produit pour le plus grand bénéfice des laboratoires pharmaceutiques. Ce n’est qu’une hypothèse de ma part pour ne pas être accusé de complotisme.

Voilà les péripéties épidermiques qui me préoccupent en ces temps incertains durant lesquels les politiciens jouent au chat et à la souris avec la population. En effet il est impératif de faire durer cette épidémie afin que les laboratoires pharmaceutiques réalisent le maximum de profits avec des vaccins préparés dans l’urgence selon des technologies qui n’avaient été auparavant utilisés qu’avec des malades de cancers incurables. Non ! L’ivermectine est interdite en Espagne parce que l’ultra-gauchiste Sanchez est vendu aux intérêts du lobby « Big-Pharma » comme l’est l’ensemble du gouvernement français et de gouvernements de bien d’autres pays européens. Finalement la démocratie est morte et les nations sont gouvernées par les puissances financières, point final.

7 réflexions au sujet de « Nouvelles du Coronavirus en Espagne et plus particulièrement aux Canaries »

  1. Il vous reste la possibilité de vous adresser à un vétérinaire local. Interdit pour les humains, mais indispensable pour les vétos. Par ailleurs, comme c’est ancien et très bon marché, il y a peu de chances de tomber sur une pâle imitation en risquant quelques kopecks sur la toile. Bonne continuation à vous !

  2. Il est encore facile d’obtenir ce produit et il ne s’agit pas des  » pharmacies  » sur internet
    J’ai peur que Big Brother ne profite de l’information pour nuire plus .Comment vous informer ?

  3. Créez un club des chiens galeux 😉
    Quand c’est de l’ivermectine que prescrit le véto, vous la gardez, puis vous en changez.
    Veillez toujours à ce qu’un chien soir parasité, qu’il puisse recontaminer les autres… Quel délire!
    Voilà ou l’on est est avec ces criminels qui prétendent nous diriger…

  4. je trouve anormal que les pharmacies se permettent de ne pas laisser la vente liibre des medicaments qui ne presentent que peu ou pas danger..
    Ne jamais oublier que le long d’une route de campagne on trouve assez de plantes sauvages en « vente libre » pour s’empoisonner rapidement..sans oublier les champignons..
    …notre bonne et gentille nature gaia d’apres certains niais des villes…
    se mefier au passage du muguet du 1er mai qui est un poison et qui peut tenter les jeunes enfants

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s