Brève. SARS-CoV-2 : belle opération pour l’Etat français ?

Reprenons les données : plus de 80000 morts et parmi tous ces morts plus de 90 % ayant un âge supérieur à 75 ans. Autant dire pour faire simple que tous les morts étaient des retraités. Le calcul suivant, qui n’utilise que des « règles de trois » comme mes lecteurs le savent, consiste à calculer ce que l’Etat français ne déboursera plus pour entretenir ses chers retraités. Pour faire simple encore, considérons le montant médian d’une retraite, une donnée très difficile à trouver sur les sites gouvernementaux français qui de toutes les façons sont un foutoire innommable, donc une retraite moyenne d’un montant de 1800 euros par mois comprenant toutes les retraites complémentaires. Ce n’est probablement pas très loin de la réalité puisque des millions de Français ont cotisé à ce piège qu’est l’assurance-vie, mais c’est une autre histoire.

Je suis arrivé à 1,7 milliards d’euros qui ne quitteront plus les diverses caisses de retraite publiques et privées. Que les propriétaires des EHPAD ne se fassent pas de souci, leurs établissements ont déjà refait le plein puisque la population française vieillit, et ce sera encore le jack-pot pour eux comme pour les pompes funèbres. Autant dire que ce virus fait de nombreux heureux, donc il serait tout à fait souhaitable que cette épidémie continue …

Mon texte est vraiment glauque mais c’est pourtant la triste réalité ! Le souci est que ces 1,7 milliards n’ont même pas suffi à couvrir le coût des tests RT-PCR, qui ne servent à rien, dont le montant atteint déjà plus de 3 milliards d’euros (personne n’en parle) et je ne parle même pas des vaccins dont le fiasco israélien a bien montré qu’ils sont non seulement inefficaces mais augmentent considérablement le nombre de morts après ce geste médical qui rend les personnes encore plus sensibles au virus « sauvage » quel que soit sa variabilité génomique, en particulier les personnes de moins de 65 ans jusque-là très largement épargnées. Et les gouvernements, et pas seulement en France, font reposer toute leur stratégie sur la vaccination. Les « vieux » des EHPAD ont été les premiers à être vaccinés. Dur, dur, c’est justement chez les vieux que le système immunitaire est difficile à réveiller. Il continueront à mourir de leur belle mort comme ce fut le cas, coronavirus ou pas, depuis le début de l’année 2020.

Bref, force est de constater que l’on vit dans un monde totalement surréaliste et que malheureusement la lumière du bout du tunnel est encore bien faible … puisqu’il faudrait, pour finalement équilibrer les comptes des caisses de retraite, en particulier la caisse de retraite des fonctionnaires, que l’épidémie dure au moins dix ans de plus ! N’est-ce pas ce que le gouvernement souhaite secrètement ?

13 réflexions au sujet de « Brève. SARS-CoV-2 : belle opération pour l’Etat français ? »

  1. bonjour,
    il me semble que le calcul est un petit plus compliqué puisqu’il faudrait soustraire des 72000 retraités covidés ,ceux qui seraient decedés de toutes autres façons en 2020 pour trouver le reel benefice apporté par le covid.
    Ca ne decrait pas depasser les 30 000 d’apres les derniers resultats insee

    • Il faudrait surtout compter le chômage partiel pour les millions d’employés payés à ne rien faire et les aides aux professions qui sont à l’arrêt (restaurateurs, tourisme…)

      • sans doute mais c’est autre chose..
        ce n’est pas de la faute du covid mais des decisions prises par les politiques

    • J’admets votre remarque mais je me suis limité aux chiffres officiels (truandés ou non) de 80000 morts depuis le début de l’épidémie. Je rappelle qu’il y a en moyenne 600000 décès, toutes causes confondues en France chaque année.

  2. Les gens qui contrôlent ce gouvernement veulent bien plus que quelques économies sur les pensions : lis veulent notre bourse et notre vie.
    Tout va empirer dès les prochains mois dans la dictature sanguinaire franchouillarde.
    Bonne préparation,
    Jean claude

  3. On ne peut pas dire que les tests PCR ne servent à rien, ils servent à entretenir la pression en « découvrant » des « cas » qui ne sont ni malades ni contagieux . 3 milliards pour accéder au « monde d’après » sans que le peuple ne descende dans la rue avec des pelles des pioches, des fourches, des barres de fer, voire même qu’il demande qu’on lui applique, pour son, bien des mesures coercitives, ce n’est pas payer trop cher, surtout que c’est son argent et qu’il le remboursera par sa servitude.

  4. « Bref, force est de constater que l’on vit dans un monde totalement surréaliste »…c’est justement ce que j’étais en train de me dire en visionnant des vaccinations de VIP bidons relayées à la télé pour faire de la pub gratuite à Pfizer :

  5. N’est-ce pas ce que le gouvernement souhaite secrètement ?
    Moi dans ce cas, j’espère qu’un max de pox bedonnants y passeront.
    Quant à Israël, le % de décès chez les personnes âgées vaccinées est de l’ordre de 6%, au bas mot. Regardez donc dans les EPHAD français, l’hécatombe en cours chez les vaccinés âgés.
    Sans compter les dégâts chez les plus jeunes ou cette « vaccination » ne sert à rien.

      • Donc pour résumer les dires du Dr Merrit, sur le plan militaire, le vaccin à ARNm est potentiellement un cheval de Troie, une arme bactériologique à double détente indétectable…fabriquée aux USA, et dont la cible finale sera tous les occidentaux qui se seront fait piquer (donc ni la Russie, ni la Chine qui ont déjà leurs propres vaccins), auxquels il faut ajouter les 51ème et 52ème Etats américains (Israël et l’Arabie Saoudite).
        Il suffira même que Mère Nature (via pangolins, chauves-souris, etc…) se charge d’élaborer un variant musclé du SARS-Cov2 pour déclencher une hécatombe chez tous les vaccinés à ARNm de 2021.
        Et là, exit le problème des retraites dans tous les pays occidentaux.
        Le Dr Alexandra Henrion-Caude partage le point de vue du Dr Lee Merrit.
        Ignorer ces risques potentiels est juste incompréhensible (sauf à envisager une connerie exceptionnelle chez tous les dirigeants au même moment ou un projet malfaisant bien orchestré).

      • Le projet existe il s’appelle « Great Reset » et le patron franc-mac de Davos à même écrit un bouquin sur « l’étroite fenêtre d’opportunité » de passer dans le monde d’après.

  6. 1.7M ? un chiffre à relativiser à l’évolution de la démographie où les années de « moisson » suivent les années douces précédentes.
    Cf le post de Paul-Emic renvoyant à la chaine « Décoder l’éco ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s