Nouvelles du Japon : les menus dans les écoles

J’ai appris avec stupéfaction que les petits écoliers japonais, dont mes petits-enfants, avaient le privilège de voir servi dans leur assiette au repas de midi des tranches d’une viande qu’il est impossible de trouver en Europe. Il s’agit de viande de baleine ! Selon mes petits-enfants c’est très bon … Renseignement pris la viande de baleine se vend à peu près au même prix que le bœuf, le bœuf de Kobé faisant exception quant à son prix prohibitif. Il y a deux raisons « justifiant » la pêche à la baleine au Japon. La première est fallacieuse : il s’agit d’une pêche dite « scientifique ». Depuis 2017 seuls deux articles scientifiques ont été publiés dans la littérature à comité de lecture, ce qui est loin de justifier cette pêche industrielle sous couvert de science. La deuxième raison est la très forte dépendance du Japon de l’étranger pour satisfaire la demande en nourriture de sa population. C’est ainsi que le Japon a constitué au cours des années passées un stock stratégique de plus de 6000 tonnes de viande de baleine. Près de 90 % des baleines pêchées par le Japon (environ 1400 prises en 2019) sont des baleines Minke plus petites que la baleine à bosse et au ventre blanc comme les orques. Elles se nourrissent de krill mais servent aussi de nourriture aux orques, c’est la dure loi de la nature. La baleine de Minke n’est pas considérée comme une espèce marine en danger.

L’histoire raconte que les enfants dans les écoles japonaises se voient servir des tranches de viande de baleine pour réguler le stock stratégique de cette viande. La viande de baleine, riche en graisses est également riche en mercure (dimethyl-mercure) et en résidus carbonés polycycliques. Enfin la pêche japonaise à la baleine n’a aucun intérêt économique puisqu’elle coûte au gouvernement plus de 50 millions de dollars par an. Sans subventions gouvernementales cette pêche aurait disparu depuis longtemps …

https://www.reuters.com/article/us-japan-whaling-whalewatching/in-japan-the-business-of-watching-whales-overshadows-resumption-of-hunt-idUSKCN1U402J avec une vidéo montrant une baleine de Minke.

3 réflexions au sujet de « Nouvelles du Japon : les menus dans les écoles »

  1. Sinon, vos petits enfants préparent leur cancer du sein ou de la prostate selon le sexe.
    La lutte contre le mercure et le plastique me parait sensée et respectable, tandis que la lutte contre le CO2 est une lutte d’abrutis sans nom, un dada de crétins.

    • Quand j’ai communiqué le résultat de mes recherches à mon fils (il habite à Tokyo) il a été plutôt surpris voire affolé. Je me souviens avoir joué avec du mercure métal quand j’étais enfant. Mon père, joaillier travaillant l’or, récupérait les fines particules d’or et les amalgamait avec du mercure. Il se trouve que le mercure métal n’est pas toxique sauf si on inhale les vapeurs de ce métal. Par contre le diméthyle-mercure est carrément toxique. Et le krill concentre le mercure naturellement présent dans l’eau de mer (comme l’uranium) et les bactéries du tractus instestinal transforme ce mercure en dérivé méthylé qui est très toxique.
      Tout ce qu’on raconte au sujet de la pollution par le mercure est une « fake » information. Je le répète seules des bactéries sont capables de traiter le mercure et de s’en débarrasser sous forme de diméthyle-mercure …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s