La Commission européenne prépare la chute finale …

Après avoir entériné la politique de « verdissement » européen de l’énergie pour atteindre un bilan neutre en carbone les fonctionnaires de la Commission de Bruxelles continuent sur leur lancée démagogique tous azimuts pour préparer les populations à une plongée dans la misère qui pourrait se concrétiser beaucoup plus rapidement que ces peuples européens ne l’imaginent. Tous les ingrédients sont rassemblés, depuis les économies d’énergie, le futur bannissement des moteurs à combustion interne des automobiles, l’installation massive de moulins à vent pour ne produire qu’une énergie aléatoire, le démantèlement programmé de l’énergie nucléaire, et enfin la production de viande qui tient une grande place dans les esprits de ces fonctionnaires totalement caviardés par le lobby vert qui gravite autour de l’édifice de la Commission.

Les élevages bovin et porcin sont en effet dans le collimateur de ces activistes anti-gaz à effet de serre. La Commission a pondu un rapport détaillée à la fin de l’année 2020 ouvrant la porte à la mise en place de directives entrant dans le cadre de la stratégie « Farm to Fork », ( https://ec.europa.eu/food/farm2fork_en ), comprenez de la ferme à la fourchette. Il s’agit de promouvoir dans l’Union européenne un programme équitable, naturel, renouvelable, respectueux de la santé et compatible avec le respect de l’environnement. On retrouve la réthorique écologiste. Le but de ce programme est d’augmenter la disponibilité en sources alternatives de protéines produites par des végétaux, des bactéries, des algues et des insectes. Le document cité en référence précise sans ambiguïté que les populations devront profondément modifier leurs habitudes culinaires. Finies les entrecôtes, les côtelettes d’agneau, les saucissons et les jambons … Puis dans un deuxième temps fini le lait de vache ou de tout autre mammifère et par voie de conséquence finis les fromages … puisque ces ruminants émettent un terrible gaz à effet de serre qu’est le méthane.

Selon l’organisme non gouvernemental IPIFF (international platform of insects for food and feed) proche de la Commission, il est urgent de développer des aliments préparés à partir d’insectes, il y a en effet pour cet organisme un formidable gisement de création d’emplois dans tous les pays de l’Europe. La production industrielle à grande échelle d’insectes mettra l’Europe à l’abri des importations d’aliments pour animaux (les chiens et les chats, je présume), et à l’abri des difficultés d’approvisionnement qui ont émergé durant l’année 2020 en raison de la pandémie. L’autorité de sureté des aliments a approuvé les insectes comme « nourriture nouvelle » étant considéré qu’il s’agit d »aliments riches en protéines pouvant être facilement produits massivement dans des installations de petite taille. Les insectes sont considérés comme des aliments riches en protéines « renouvelables », il ne fallait pas oublier cette mention très importante. La Commission considère que la baisse violente du niveau de vie de la plupart des Européens prévue en 2021-2022 les préparera à accepter ce type d’aliments. Le Forum économique mondial (WEF) a organisé une propagande pour conditionner les populations à se convertir aux insectes dans leur assiette : https://www.weforum.org/agenda/2019/09/why-disgusted-eating-insects-gnarly-fruit-vegetables/ et aux eaux usées traitées dans leur verre : https://summit.news/2020/12/02/world-economic-forum-encourages-plebs-to-eat-weeds-drink-sewage/ dans le but précis de réduire les émissions de carbone ! J’hallucine : veut nous faire boire des eaux d’égout retraitées …

George Soros est également sur le coup mais pas avec des insectes (il ne doit pas aimer) et il va investir massivement dans la viande synthétique, un bonne occasion pour lui de ramasser un maximum de profits pour financer toutes ses ONGs de l’Open Society qui abondent dans le sens d’une écologisation généralisée de la société européenne. Entre une énergie électrique qui deviendra de plus en plus aléatoire et une nourriture que l’on pourrait qualifier de préhistorique la Commission européenne et le Forum de Davos préparent clairement les peuples européens à reculer de 10000 ans. Puisqu’il y a trop d’êtres humains sur la Terre selon ce même Forum de Davos à quand la promotion de l’anthropophagie ?

14 réflexions au sujet de « La Commission européenne prépare la chute finale … »

  1. Ping : La Commission européenne prépare la chute finale … | Qui m'aime me suive...

  2. Manger des insectes ? Et la biodiversité,alors ?
    A moins que l’on fasse de l’élevage d’insectes ! Mais il faudra prévoir des normes pour ne pas les faire souffrir : « L214 » veille. La préparation de la nourriture animale devra répondre aussi à des normes strictes : on ne peut pas leur faire manger n’importe quoi à ces petites bébêtes. D’ailleurs, un contrôle stricte est indispensable, si on veut les vendre dans les étals des magasins bio.
    De même que l’on doit manger des légumes de saison, il ne sera pas question de se régaler d’une fricassée de cafards ou d’araigniers pour remplacer la dinde de Noël.
    Je pense que l’homme, en temps qu’insectivore, s’adaptera assez facilement, car on mange déjà du poulet qui lui, s’est déjà nourri d’insectes. Il s’uffit de sauter un maillon de la chaîne alimentaire !
    En attendant ce nouveau régime concocté par nos chefs étoilés, que diriez-vous d’une bonne soupe de légumes — de saison — ? Et si par un heureux hasard, une mouche venait à s’y baigner, pas besoin de la repêcher, c’est une façon de s’accoutumer à notre nouveau régime imposé par les écolos !
    Insectivement vôtre. JEAN

    • Lorsque je travaillais à La Jolla, un faubourg au nord de San Diego, il m’arrivait d’aller en famille à Tijuana la ville mexicaine frontalière pour acheter par exemple de la bonne viande. Nous nous attardions parfois dans un bar pour boire une tequila et le barman nous proposait des cucaracha (je ne suis pas certain de l’orthographe). Ce sont des cafards grillés trempés dans du chocolat, c’est croustillant sous la dent et le goût assez puissant du chocolat mexicain rendait ce truc assez acceptable … mais on éta

      • Lorsque je travaillais à La Jolla, un faubourg au nord de San Diego, il m’arrivait d’aller en famille à Tijuana la ville mexicaine frontalière pour acheter par exemple de la bonne viande. Nous nous attardions parfois dans un bar pour boire une tequila et le barman nous proposait des cucaracha (je ne suis pas certain de l’orthographe). Ce sont des cafards grillés trempés dans du chocolat, c’est croustillant sous la dent et le goût assez puissant du chocolat mexicain rendait ce truc assez acceptable … mais on était dans le cadre d’une découverte touristique de coutumes locales.

  3. mais de quoi vous étonnez-vous?
    dernière en date
    un permis pour posséder un animal de compagnie…peut-être à points, avec examens de capacité
    par contre rien pour les mouflets… pourtant parfois, on le regretterait
    mais après tout, un pays qui se dote d’une académie du vélo…

    • Pour les animaux de compagnie ça se comprend : le chat et le chien sont des réservoirs potentiels du coronavirus. Quand il sera prouvé qu’un coup de langue de votre chien peut vous transférer le virus tous les chiens disparaîtront en quelques jours, gazés comme les visons …

      • Pas forcément, l’élevage des visons était dans le collimateur des écologistes depuis pas mal de temps. Opportunité ou petit coup de pouce ? pour les animaux de compagnie c’est différent. Pour comprendre dans ce genre d’affaire, toujours voir ce que réclament les écologistes. A noter qu’ils sont contre l’élevage des canards, du foie gras …. La grippe aviaire arrive toujours à point.

  4. L’effondrement culturel est pratiquement achevé en Europe : le débile mental est devenu la règle.
    Mais ce n’est rien en comparaison des étapes suivantes à venir.
    Bon courage et bonne préparation…

  5. Ping : La Commission européenne prépare la chute finale – Le Monde

  6. Je mangerai à volonté les sandwiches à chrysalides in illustration; elles étant bien appréciées par les vietnamiens. Au fait, cette décision œuvre à ce que les agriculteurs dans les pays émergents attrapent les criquets pèlerins pour exporter vers l’Occident…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s