Ce que dit le Professeur Raoult est réaliste et terrifiant !

On n’en finira pas avec le coronavirus sauf si les gouvernements ne prennent pas une décision radicale : prophylaxie préventive et traitement systématique des sujets symptomatiques en phase précoce avec l’une des thérapies dont l’efficacité a été prouvée, nommément azithromycine + hydroxychloroquine et Ivermectine, ces trois molécules associées ou non à du zinc et de la vitamine D, point barre ( le Pr Raoult ne les a pas nommées et n’a pas non plus préconisé une prophylaxie massive au cours de son dernier exposé hebdomadaire, lien en fin de billet).

La prophylaxie consiste à traiter une population avec un médicament afin de la prémunir contre une infection identifiée, le médicament étant lui-même identifié comme actif contre l’agent de l’infection ( https://en.wikipedia.org/wiki/Preventive_healthcare ). Une prophylaxie généralisée à tout la population, quel que soit l’âge des personnes consisterait en un traitement quotidien avec l’une des thérapies ci-dessus avec des posologies adaptées. Il n’y a pas d’autre solution pour éradiquer ce virus qui a une fâcheuse tendance à muter comme tous les virus à ARN. En effet, si le virus ne trouve plus de terrain favorable pour se multiplier il disparaît, un point c’est tout. Chaque mutant ou variant, appellez ça comme vous voudrez, provoque une nouvelle maladie, une nouvelle épidémie, c’est la raison pour laquelle les courbes retraçant les nombres de morts ou les nombres de cas observés sont totalement atypiques (illustration IHU de Marseille).

Les vaccins à base d’ARN messager codant pour la seule protéine spike-1 de la souche Wuhan du virus pourraient être faiblement ou juste pas du tout protecteurs contre ces mutants ! Les personnes vaccinées ne seront donc pas protégées contre une nouvelle souche, seront toujours porteuses du virus qui pourra se multiplier et pourront le transmettre à leur entourage s’ils présentent des symptômes de la maladie. L’immunité collective dont se gargarisent les décideurs politiques, qui ne savent même pas de quoi ils parlent, ne sera donc jamais atteinte avec une vaccination massive …

La seule solution pour se sortir de cette impasse est une prophylaxie généralisée du type de celle utilisée avec la chloroquine (ou son dérivé hydroxylé) pour se prémunir contre la malaria quand on se déplace dans un pays où sévit de façon endémique cette maladie. Par exemple, au Vanuatu, tous les Australiens qui viennent en vacances dans le pays prennent de la chloroquine (à l’époque où je résidais dans ce pays) pour se protéger contre la malaria et jamais aucun touriste n’en est mort. Je crois me souvenir que la posologie est deux prises par jour, matin et soir, de 100 mg, ça ne fatigue pas du tout et ça ne tue certainement pas comme le déclarait la Ministre Agnès Buzin dont les mensonges grossiers au sujet de l’hydroxychloroquine ont été récompensés par un poste « bidon » à l’OMS surtout pour disposer d’un passeport diplomatique et ainsi échapper à toute poursuite judiciaire, ça laisse rêveur …

Il n’y a donc plus de choix : les vaccins tels que ceux disponibles en Europe ne protégeront pas de la maladie et ne juguleront pas sa progression ou la réapparition d’autres « vagues » dues à de nouvelles souches mutantes. Il n’y a pas d’autre alternative.

Quant aux malades ils doivent être traités précocement avec l’une ou l’autre des thérapies mentionnées plus haut puisque leur efficacité a été largement démontrée. Il faut impérativement, c’est une urgence, que les médecins de ville puissent prescrire ces médicaments. Une prophylaxie généralisé permettra à tout le pays (et pas seulement la France) d’avoir une vie normale. Le problème réside maintenant dans le fait que les décideurs politiques sont soumis à l’influence de conseillers médicaux qui n’y connaissent rien et qui, de surcroît, sont influencés voire corrompus par les laboratoires pharmaceutiques dont le seul but n’est pas et n’est plus de se préoccuper de la santé des populations mais de réaliser le maximum de profits.

Une prophylaxie généralisée avec un produit qui ne coûte rien et peut être synthétisé par une entreprise payée par l’Etat dans ce but précis permettrait de faire disparaître ce virus et toute sa famille de variants en quelques jours, au pire deux semaines, plutôt que de décider de confinements qui sont monstrueusement coûteux pour les Etats, en France 3 milliards d’euros par jour selon une évaluation basse qu’exposait un analyste économique il y a quelques jours.

Je ne suis pas médecin mais les propos que je viens d’écrire après avoir vu l’exposé de Professeur Didier Raoult relèvent du bon sens. Pourquoi la grande majorité des pays d’Afrique n’ont que peu de morts à déplorer, tout simplement parce qu’ils se traitent avec de la chloroquine quotidiennement s’ils risquent de souffrir de la malaria ou de l’Ivermectine, une fois par semaine, s’ils risquent d’attraper des parasites, ou les deux produits simultanément à titre prophylactique. Le souci n’est pas de mettre en place une telle stratégie « de guerre » mais que les politiciens acceptent de la mettre en œuvre car ils sont tous corrompus par le lobby de la pharmacie puisque ces molécules ne leur rapportent pas un sen. Le « sen » est égal à un dixième de yen (Japon) et un yen est à peu près égal à un centime d’euro, faites le calcul. Une prophylaxie reviendrait à 2 à 3 euros par personne … Illustration : IHU de Marseille. Lien: https://www.youtube.com/watch?v=fW_yIhxVU_0

24 réflexions au sujet de « Ce que dit le Professeur Raoult est réaliste et terrifiant ! »

  1. Entièrement juste !
    Mais il n’y aura jamais de prophylaxie parce que :
    – Ça ne rapporte rien à big Pharma qui a acheté toute la classe pourritique française.
    – Le génocide des européens de souche a été décidé par l’oligopole mondialiste et il se poursuivra jusqu’au dernier leucoderme, avec la complicité active des gouvernements assassins.
    Bon courage, nous allons voir bien pire qu’en 2020…

  2. Ping : Ce que dit le Professeur Raoult est réaliste et terrifiant ! | Qui m'aime me suive...

  3. Cause sanitaire ou cause pic pétrolier il faut en finir avec cette mise en place d’une dictature nationale européenne ou même une mondiale qui se profile.
    Commençons par remettre les pendules à l’heure en France non plus en espérant mais en agissant :
    « Nous ne devons pas oublier que la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 énonce en son article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » -> voir dans l’article suivant :
    https://reseauinternational.net/l-arrivee-par-fraudes-graves-de-macron-a-lelysee-en-2017/
    Et commencer par la pétition de Lalanne :
    Destitution de Macron par les moyens légaux.
    Ecoutez F. Lalanne attentivement

    Pétition :
    https://www.change.org/p/francis-lalanne-manquement-%C3%A0-l-%C3%A9thique-et-mensonge-du-gouvernement

    • Le hic est que le peuple n’est pas d’un seul bloc. Si les uns estiment que les droits du peuple sont bafoués, d’autres seront de l’avis contraire, et d’autres encore estimeront que ce n’est pas au point de justifier une guerre civile. Et il n’y a pas d’arbitre impartial pour trancher.

      • Qui dit arbitre dit juge et nous sommes dans une démocratie où c’est le peuple qui décide par ses représentants parlementaires. Pas les juges ! Sur cet aspect je vous renvoie à la critique de Zemmour sur l’état de droit .

  4. On ne s’en sortira pas avec le virus, tant qu’on n’aura pas adapté notre demande de pétrole a l’offre, donc en gros, tant qu’on ne sera pas descendu a environ 50 millions de barils jour. Pour info, Merkel pense a interdire les voyages en avion, ce qui devrait quand meme faire réfléchir sur la disponibilité du pétrole et la réalité du pic pétrolier.
    Et donc, étant donné que descendre a 50 millions ça va être etre dur, le virus est la pour très longtemps, et nous allons tous souffrir.
    Tout cela n’a n’a rien a voir avec big pharma, parce que franchement, penser que l’argent est le but, c’est limite comme raisonnement, vu qu’en un seul aller retour de trading (short puis long) sur leurs propres actions sur des news (mauvaise nouvelle suivie de bonne nouvelle) qu’ils maitrisent, leur permet de réaliser trois fois plus de bénéfice que sur la vente de 1 millards de doses. Le monde est complexe, et ce n’est pas parce que l’argent est notre problème et notre but, qu’il est celui des gens qui nous dirigent. Les enjeux vont au dela de tout cela.

    • D’une manière générale j’apprécie vos commentaires mais pour une fois je suis perplexe : quel est le lien entre le coronavirus et le pétrole ? J’ajouterai qu’il n’y a aucun lien entre le réchauffement climatique et ce virus ou que sais-je encore, par exemple avec la déforestation qui préoccupe surtout les écolos, tout ça c’est de la propagande.

      • Et bien cher Jacques, comme je l’écris sur votre blog depuis plusieurs mois, je suis un des seuls (mais pas tout a fait, car Dimitry Orlov a écrit la meme chose très récemment) a avoir remarqué que le virus, en nous confinant, permet de masquer une pénurie latente de pétrole. En nous enfermant, en réduisant nos déplacements, en arrêtant le tourisme, en clouant les avions au sol, en favorisant le télétravail, en arrêtant les remonte pente, en interdisant les sorties du soir (restaurants et culture), etc etc… et bien nous réduisons notre consommation de pétrole. Tout simplement. Et l’on voudrait éviter une pénurie aux stations service (qui a quand meme eu lieu en janvier dernier) on ne s’y prendrait pas autrement. C’est ainsi, que depuis le premier jour du virus, en fonction des dates scolaires, de la température ( chauffage etc..) je peux prédire avec pas mal de certitudes le confinement suivant. Et la, je peux vous dire que ce virus, on en a pour très longtemps. Qui vivra verra. je ne sais pas si ce modele est le bon, mais je peux vous garantir qu’il marche !!!!

      • Certes, certes mais quid des chinois et des américains qui consomment à tout va ?
        Pensez-vous que la dictature qui s’installe est faite pour contrecarrer les éventuels soulèvements du (des) peuple(s) face à cette décroissance ? Alors pourquoi freiner l’économie par un coup de pédale de frein si brutal qu’il ne peut que faire surgir des contestations (pour le moins) ?
        Quid de l’état policier prédit par les « Foucault » des années 60 ?
        Est-ce un plan structuré ou l’opportunisme du cartel des ultra milliardaires qui ont peur de perdre leurs AVOIRS et qui se projettent dans la coercition ne connaissant que le monde militaire de la dualité, « du plus fort » à la Malthus (qu’a repris Darwin) – et selon la devise anglaise où l’on ne se souviens que du vainqueur ?

      • L’épidémie qui sert de motif pour imposer des mesures restrictives de nos économies réduit nos activités et donc l’utilisation du pétrole. C’est factuel.
        Mais je ne crois pas du tout en la thèse de raréfaction de ce produit !
        Par contre je note que la réduction de son utilisation est réclamée depuis des lustres avec acharnement par les idéologues mondialo-écolos pour « sauver la planète ».
        Le sars cov 2 tombe à pic pour imposer des mesures restrictives alors que les menaces sur le climat n’avaient quasiment aucun effet.
        Reste à savoir si ce virus artificiel a été diffusé accidentellement ou volontairement.
        Le passé a montré que les idéologues sont capables de sacrifier des millions de personnes pour atteindre leurs objectifs.
        A noter que le ralentissement important de nos activités donc de l’émission de CO2 n’a strictement aucun effet sur la courbe de concentration de ce gaz dans l’atmosphère, ce qui implique que nos activités n’ont rien à voir dans son augmentation, donc sans sa supposée action climatique. C’est le revers de la médaille pour les idéologues du climat.

    • Bonsoir Keppeler,
      Je vois que vous connaissez bien la tactique du yo-yo boursier qui permet aux initiés de bien rémunérer leurs stoc-options, sous l’œil bienveillant de la COB.
      C’est le pourquoi de l’alternance régulière des bonnes et des mauvaises nouvelles par Pfizer, par exemple.
      Bravo pour votre culture.
      Vous avez bien compris le message caché de Dimitry Orlov : Il n’ a plus assez de pétrole pour tout le monde, et nous voulons garder notre train de vie. Donc les serfs vont devoir sacrifier le leur, c’est normal, les seigneurs c’est nous et pas eux. On leur vendra la misère avec plein de bonnes intentions.
      Et ça se effectivement passe comme ça. C’est une confiscation en règle.
      Cela étant, la vaccination a surement d’autres buts que le profit, mais le profit n’est quand même pas à dédaigner.
      Quinze milliards de doses bien vendues, ça laisse un joli bouquet.
      Ils n’ont pas acquis une fortune à douze chiffres en négligeant les petits gains.
      Bonne soirée à tous.

  5. Et vous croyez qu’en 1918 , le virus de la grippe dite espagnole qui a fait 50 millions de morts était propagé par big pharma ? Qui n’existait pas ? Et la peste ? Et le Choléra ?

    • Ce petit jeune peut vous en apprendre beaucoup sur la soi-disant surmortalité du Covid (et, par ailleur, à ce jour 11 cas de grippe pour la saison 2020 _ 21, bulletin grippe santé publique France)
      La mortalité des baby boomers passant à la retraite :

  6. @ Keppeler et Gris. Les compagnies pétrolières ont cessé d’investir il y a dix ans, après la crise de 2008. Je le constate ici dans le port de Santa Cruz de Tenerife avec une dizaine de plateformes de forage en cours de démantèlement. Il y a encore du pétrole à découvrir et ce fameux « pic », une notion plutôt floue, n’est peut-être pas encore atteint. Les premières décisions de Biden ont tout de suite fait frémir les cours du pétrole mais ce ne sera pas suffisant pour que le Canada relance massivement l’exploitation des schistes bitumineux et les extractions de roche mère aux USA sont maintenant arrêtées puisqu’il est interdit de réaliser de nouveaux forages. Donc la disponibilité en pétrole n’est pas un problème à l’ordre du jour, il le sera quand l’effet des arrêts des investissements de recherche se fera sentir, autour de 2030. Pour conclure il reste beaucoup de gisements potentiels sur les plateaux continentaux et en ce qui concerne l’Europe de nombreux sites potentiellement riches en hydrocarbures n’ont jamais été explorés.

    • Malheureusement, le deni du pic pétrolier empêche de voir correctement les choses. Il faut dire que ses implications laissent assez peu d’espoir. Avant le virus, nous en étions a 100 millions de barils jour, ce qui est un chiffre considérable. Pour comprendre le Pic, il faut comprendre ce chiffre de 100 millions comme le débit d’un robinet. A 100 millions le robinet est ouvert a fond. Le flot provient des grands champs faciles a exploiter comme ceux d’Arabie saoudite, de Libye ou de Russie, ou d’autres plus difficile, au Venezuela, au Canada, en Off shore, des pétroles de schiste, etc. Il y a de tout dans ces 100 millions. Mais peu a peu, les plus grands champs, les plus faciles s’épuisent car on les a exploité en premier ce qui est normal, et si on veut garder le meme débit, il faut multiplier les autres sites, la ou le pétrole est de moins en moins facile a extraire.
      Le pic pétrolier c’est ça: on n’a plus l’abondance. Il ne suffit plus de tourner le robinet pour en avoir davantage. Et si l’offre ne suit plus, alors il faut diminuer la demande, c’est a dire…. confiner.
      Un autre exemple pour expliquer le pic est celui de la carte de retrait. Imaginez que vous ayez un milliard a la banque, mais que votre carte de retrait ne vous donne que 100 euros par jour. Vivez vous comme un milliardaire? Que faites vous de plus, si soudain la banque décidait de retenir sur vos 100 euros, 5 euros pour le retrait. Puis elle retient 20, puis 50. Et un jour, sur les 100 euros, elle retient 100. Vous avez toujours un milliard a la banque, mais vous n’y avez plus accès. Dans le cas du pic pétrolier cela s’appelle l’Eroi (Retour d’investissement sur l’énergie). Tant qu’il vous faut consommer moins d’un baril de pétrole pour exploiter un baril de pétrole, ça peut marcher. Mais des que vous devez consommer un baril d’énergie pour extraire un baril d’énergie, ça ne sert plus a rien d’y aller, et cela explique pourquoi tous ces sites de productions dont vous parlez sont a présent abandonnés.

      • Je ne dénie pas le pic qui a été estimé de mémoire en 2007. Je m’interroge sur la raison de l’approche catastrophique (au sans de René Thom) et coercitive pour les gens, qui semblent être des décisions concertées au risque de faire des guerres intestines – ce qui est une bonne raison dans l’approche guerrière et chaotique à l’anglaise qui joue des 2 mâchoires de l’étau.
        Mais risqué quand même, sauf si l’on sait que personne ne bougera vraiment ; que le gouvernement de l’ombre sait aussi que le peuple aime son bourreau , se plaindre et même s’autoflageller (voire sondage pour le confinement en France) !

  7. Quant au pétrole, il y a certe eu une légère diminution de la consommation, par exemple l’aviation civile qui est extrêmement diminuée. C’est quoi 5% de la consommation ? Mais pour le reste, les gens continuent à travailler, à faire leurs courses, à se chauffer, à acheter des emballages plastiques, etc… cette baisse est modérée et surtout n’a pas pour cause une pénurie. Je dirais même qu’il y en a trop, à tel point que les productions de schistes ont été stoppées, et laissées en roche. Pas rentables. Il y en a pour des décennies. Mais peut-être ne sortira t-il pas tout du sous sol. Car ce qui se trame, c’est que les choses commencent à bouger dans les milieux financiers pétroliers, comme ça a été le cas avec le charbon. Les majors ont vu leur note abaissée, car l’avenir à moyen long terme n’est pas très porteur pour eux. Et certains très pragmatiques l’ont bien compris. Ils investissent ailleurs, se diversifient. Le mouvement est lent, mais très net. Rien à voir avec la crise sanitaire, si ce n’est qu’elle a accéléré un peu les choses.

  8. allons allons, on finira par vous traiter de complotiste
    pour l’ivermectine, cela avance, le conseil d’état a pris l’affaire, et les hautes autorités, le conseil de guerre vont examiner le dossier, et cela dans les meilleurs délais, il y a pas le feu au lac hein
    et ne revenez pas avec cette histoire complotiste à souhait du remachin, on est dans une configuration quoiqu’il en coute( marrant comme les milliards volent)

    https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/livermectine-enfin-examinee-par-lansm-comme-traitement-contre-la-covid-19

    et on est bien obligé de comprendre qu’ils ont du accepter la requête, tellement l’histoire du remachin est un vrai scandale, l’avocat a été contraint en quelque sorte à un chantage
    on hallucine
    un groupement de médecins et scientifiques est obligé de saisir le conseil d’état par voie d’avocat pour que les seigneurs de la guerre daignent, fort éventuellement examiner la possibilité, d’autoriser, dans le cas présent de ne plus interdire, la prescription d’un médoc employé depuis des années, sans aucun danger, et qui pourrait, aurait pu d’ailleurs sauver des vies
    c’est terrifiant
    si les gens n’ont pas encore compris ce qui se trame, c’est à désespérer

    de mon côté, j’en ai eu au marché noir, on est revenu au temps de la prohibition….

    • Au Vanuatu où j’ai vécu plus de 3 ans j’ai gardé comme souvenir la malaria avec une boite de chloroquine qui m’a sauvé la vie à la fin du mois de mars dernier et je n’ai pas du tout oublié la gardiase que j’ai attrapé un jour en allant déguster un lap-lap dans un village de brousse (lap-lap est un repas tout simplement). La gardiase est une diarrhée horrible provoquée par un parasite de la famille des protozoaires. Le pharmacien m’a donné une grosse pilule d’Ivermectine et tout est rentré dans l’ordre. Les propriétés antivirale de la chloroquine et de l’ivermectine ont été découvertes récemment. Pourquoi les gouvernements font obstruction à la prescription de ces médicaments par les médecins de ville qui auraient pu prévenir peut-être la moitié des décès à ce jour ? Il y a un gros lézard derrière toute cette histoire mais pas seulement en France. Je persiste et signe (mais c’est mon opinion personnelle que je ne partage qu’avec moi-même comme disait le très regretté Desproges) le gouvernement français a du sang sur les mains comme l’a si bien expliqué Francis Lalanne au micro de France-Soir, le seul média courageux qui a osé s’interroger sur tous ces problèmes.

  9. J’habite en France. Je vous livre un retour d’expérience.
    Bonjour,
    En vous suivant JH, j’ai demandé à mon médecin de me prescrire de l’ivermectine et de la chloroquine. Ce qu’il a fait sans difficultés pour l’ivermectine (il prescrit ce médicament contre la galle entre autre). Il m’a prescrit l’ivermectine en 3 mg (8.57 € la boîte de 4 comprimés). Si symptômes coronavirus, le dosage prescrit est de 6 comprimés à prendre en une fois puis 6 à nouveau au bout de 2 semaines.
    Son souci était de prescrire l’ivermectine et aussi de la chloroquine car il ne maitrisait pas les effets du mélange des 2 médicaments. Il ne m’a pas prescrit la chloroquine.
    Merci de votre avis éventuel.

    Oui France-Soir et aussi Sud-radio sont des médias courageux.

    • J’ignore les compatibilités entre chloroquine et ivermectine. Je ne suis pas médecin ni pharmacien. Votre pharmacien aurait pu consulter le Vidal mais ces deux molécules sont surtout utilisées dans les pays tropicaux.

  10. Ce qui est fou ,monsieur ,c’est que la prophylaxie est faite tous les jours en élevage et plus spécialement à l’automne. Complexe vitaminique en complément: AD3E+ minéraux. Et que peu de médecins généralistes le conseillent. Autant de docteurs Knock.

  11. C’est aussi scandaleux voire criminel confiner tout le monde et donc empêcher plusieurs personnes d’acquérir l’immunité naturelle (les jeunes qui se guérissent bien du covid)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s