L’ivermectine interdite par le gouvernement sud-africain pour soigner le coronavirus

Article du Docteur Meryl Nass paru sur son site anthraxvaccine.blogspot.com le premier janvier 2021. La traduction en français est automatique sur ce site. Hyperliens en bleu. Je n’ai pas modifié le texte. Bref commentaire en fin de billet.

L’ivermectine, un médicament générique bon marché utilisé pour l’ankylostome, le ver du cœur et la gale, dont la demi-vie le fait rester dans votre système pendant des mois, est utilisé comme médicament «vermifuge» chez les enfants, les chiens et les chevaux. En raison de sa grande valeur en tant que médicament hautement sûr et efficace, un prix Nobel a été décerné à ses développeurs en 2015.

Par hasard, il s’est avéré extrêmement efficace dans Covid-19 , à la fois pour la  prévention  et le traitement. Il est même efficace à un stade avancé de la maladie, contrairement à l’hydroxychloroquine. Le médicament semble fonctionner encore mieux contre le SRAS-CoV-2 que les antipaludiques. Contrairement aux médicaments à base de chloroquine, son efficacité n’a été établie qu’au cours des derniers mois. De nombreuses études  prouvent maintenant sa valeur dans Covid-19.

L’utilisation systématique de l’ivermectine dans des endroits comme l’Afrique a probablement contribué à l’extraordinaire résistance de l’Afrique au Covid-19, où les taux de mortalité sont une petite fraction de ce qu’ils sont aux États-Unis. La plupart des pays africains ont signalé des taux de mortalité dus à Covid-19 entre 1% et 10% de ceux des États-Unis .

Une audience du Sénat américain dirigée par le sénateur Ron Johnson le 8 décembre a appelé comme témoins des médecins qui utilisaient le médicament, qui ont discuté de son avantage extrême dans l’épidémie de Covid. 

Cela semble avoir déclenché une tempête de fausses nouvelles sur la façon dont le médicament est dangereux, non prouvé et ne devrait pas être utilisé pour Covid. L’ Associated Press a ouvert la voie, employant la journaliste Beatrice Dupuy , spécialisée dans la démystification de la «désinformation» de Covid , et qui a déjà écrit pour Teen Vogue. L’AP a également utilisé  le système opaque de «vérification des faits» de Facebook . Ensuite, d’autres médias ont suivi.

La veille de Noël, 16 jours après l’audience du Sénat qui a donné à l’ivermectine sa première grande publicité, le gouvernement sud-africain a interdit son utilisation et son importation comme traitement pour Covid . Aucun problème de sécurité spécifique n’a été cité comme raison. Il n’y a pas de problème de sécurité spécifique; le médicament est extrêmement sûr, bien qu’un lourd fardeau de vers morts puisse parfois rendre malade un patient.

Les médicaments à base de chloroquine sont également des traitements très efficaces pour Covid précoce, mais leur utilisation à cette fin a été obscurcie, interdite et interférée avec l’utilisation d’un grand nombre de techniques. J’ai créé une liste de 53 stratégies différentes qui ont été utilisées pour empêcher l’utilisation de médicaments chloroquine contre Covid dans de nombreux pays. Les stratégies étaient extrêmement efficaces. Peu de médecins et de patients ont la moindre idée qu’il existe de véritables «balles magiques» pour guérir Covid. Moins encore ont réalisé qu’en empêchant l’accès à des médicaments hautement efficaces, nos dirigeants prolongent délibérément la pandémie et maximisent les décès. 

Ne vous y trompez pas: l’utilisation appropriée des médicaments chloroquine ou de l’ivermectine (tous bon marché et génériques) changerait la donne. Ils mettraient fin à la pandémie de Covid-19, avec ou sans vaccins. 

L’interdiction de l’ivermectine en Afrique du Sud est un BALLON D’ESSAI – si les pouvoirs en place peuvent s’en tirer là-bas, ils commenceront à l’interdire ailleurs. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour éviter que cela ne se produise. Veuillez passer le mot. Demandez à votre médecin de vous prescrire le médicament. Écrivez des lettres au journal.

Commentaire. Le lobby « BigPharma » dicte donc la marche à suivre aux gouvernements occidentaux ou affiliés comme l’Afrique du sud et l’Australie. L’ivermectine comme l’hydroxychloroquine représentent des dangers majeurs pour le BigPharma. En effet, si ces deux produits génériques et peu coûteux, auxquels il faut ajouter l’azithromycine, avaient été – dès la découverte de leurs effets bénéfiques sur la charge virale – prescrits massivement aux populations à titre prophylactique et curatif on ne parlerait plus d’antiviraux grossièrement promus par des entreprises pharmaceutiques loin d’être irréprochables, on ne parlerait même plus de vaccins car le virus aurait disparu depuis longtemps. Mais le lobby « BigPharma » occidental (à l’exception de la Chine et de la Russie) ne l’entendait pas ainsi : quelques milliards de dollars pour corrompre les décideurs politiques et quelques organisations internationales et c’est le jackpot, des centaines de milliards de bénéfices assurés. Quand on parle de complot des « hommes de Davos », de grand reset, de « rien ne sera comme avant » je n’y crois plus. La vérité se trouve dans la puissance financière gigantesque du lobby pharmaceutique.

Voici une planisphère qui montre l’utilisation dans le monde de l’hydroxychloroquine. Tous les pays en rouge sont proches des USA, ils ont suivi les directives de l’OMS et du « BigPharma, et dans tous ces pays la gestion de l’épidémie de coronavirus a été gérée n’importe comment, ce qu’il fallait démontrer …

7 réflexions au sujet de « L’ivermectine interdite par le gouvernement sud-africain pour soigner le coronavirus »

  1. Ping : L’ivermectine interdite par le gouvernement sud-africain pour soigner le coronavirus | Qui m'aime me suive...

  2. Benjamin Roche, directeur de recherche à l’Institut de recherche pour le développement, biologiste et écologue, nous prévient que c’est la perte de biodiversité, entre autre, qui favorise la propagation du virus !
    plutôt que de soigner les malades, on ferait mieux de s’occuper de la planète.
    Fallait y penser ! Malgré son titre ronflant de directeur de recherche, le fait qu’il soit écologue, ne milite pas en sa faveur !
    https://www.mediapart.fr/journal/france/281220/pour-prevenir-les-prochaines-pandemies-ne-peut-pas-en-rester-une-approche-medicale?utm_source=20201228&utm_medium=email&utm_campaign=Q
    Climatiquement vôtre. JEAN

    • Je ne crois pas un seul instant à cette hypothèse pour deux raisons. 1. Il y a 2000 ans la France était recouverte de forêts à 80 %. Nos « ancêtres les Gaulois » n’on cessé de déboiser pour étendre les superficies arables et les pâturages : ils avaient compris qu’élever des bovins était moins fatiguant que de chasser le sanglier. malgré cela ils ont survécu et traversé les siècles. La deuxième raison est cette notion de biodiversité qui est une tarte servie à toutes les sauces à la crème pour terroriser les populations. L’humanité a survécu à toutes sortes d’épidémies, les faibles ont été éliminés, les plus résistants ont survécu, c’est un phénomène naturel. L’avènement des antibiotiques a modifié la donne mais dans le détail ainsi que les vaccins traditionnels. Le coronavirus est un épiphénomène et j’insiste sur ce point, c’est un coup monté par les politiciens sur la demande des grands laboratoires pharmaceutiques et des « hommes de Davos » qui se prennent pour les nouveaux messies. C’est déplorable de vouloir nier l’évolution naturelle …

  3. je vous avais raconté ma petite expérience personnelle
    Cette amie s’était vue refusée la prescription d’ivermectine pour son covid probable, confirmé par un test, mais cette doctoresse, amie de la patiente, avait tout de même proposé une tablette… qu’elle se réservait, on n’est jamais trop prudent
    c’était une expérience isolée, et je ne voulais pas croire que des instructions étaient données aux médecins
    Par précaution, je décide de me munir de la précieuse potion,mais mon pharmacien refuse,
    Il téléphone d’initiative à mon médecin traitant,qui refuse de prescrire, et insiste pour que l’on ne m’en délivre pas
    je tombe des nues, voilà un « savant » qui conseille même de l’homéopathie, en qui j’avais confiance,qui n’agit pas de la sorte sans une bonne raison… administrative
    je n’y comprends plus rien
    mon pharmacien me l’a donc offerte,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s