Alzheimer : du fromage avec un verre de vin rouge chaque jour …

Le Docteur Auriel Willette, professeur de science des aliments et de la nutrition à l’Université de l’Iowa à Ames, USA, a analysé les données englobant 1787 adultes âgés de 46 à 77 ans provenant de la banque de données santé du Royaume-Uni. L’étude a duré 10 ans et au cours de cette période tous les paramètres concernant chaque personne dont l’anonymat a été scrupuleusement respecté ont été actualisés chaque trois ou quatre année. De nombreuses données relatives au régime alimentaire de chaque participant ont été assorties à des tests cognitifs pour suivre l’apparition d’un déclin de la mémoire à court terme, l’un des principaux symptômes de l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Le questionnaire relatif aux habitudes alimentaire était exhaustif, chaque participant devant noter les quantités respectives quotidiennement ingérées de fruits frais, de fruits secs, de légumes crus et en salade, de légumes cuits, de poisson gras ou de poisson blanc, de viande transformée industriellement, de volailles, bœuf, agneau, porc, fromage, pain, céréales, thé et café, bière et cidre, vin rouge, vin blanc et boissons alcoolisées type whisky ou gin.

Le dépouillement minutieux de cet immense ensemble de données a permis de mettre en évidence un effet préventif ou au moins retardateur de l’apparition des troubles cognitifs du fromage ingéré quotidiennement. De quels fromages s’agit-il, l’étude ne le mentionne pas mais très probablement de fromages anglais. Il ne faut pas dénigrer les fromages anglais qui comptent plusieurs centaines de variétés bien que toutes soient dérivées des « bleus » préparés à partir de lait de vache cru, des fromages durs comme le Cheddar également préparés à partir de lait cru, des fromages à pâte molle également préparés à partir de lait de vache cru et enfin les fromages préparés à partir de lait de chèvre ou de brebis. Le fromage est riche en vitamines, en acides gras et en sels minéraux. De plus les fromages fermentés sont souvent recouverts de moisissures. Or la majorité des antibiotiques connus ont été initialement isolés à partir de moisissures, souvenons-nous de la pénicilline, alors l’une des hypothèses assez satisfaisante qui m’est apparue est que ces moisissures et ces fermentations variées donnant à chaque fromage son individualité gastronomique contiennent des antibiotiques utiles pour combattre la prolifération de la bactérie Phorphyromonas gingivalis dont la présence dans le cerveau des personnes mortes de la maladie d’Alzheimer a été décelée presque systématiquement après que l’on ait observé que dette bactérie provoquait l’apparition des mêmes symptômes dans le cerveau des souris, symptômes provoqués par la gingipaïne, la protéase excrétée par cette bactérie qui détruit les cytokines et réduit les défenses immunitaires de l’hôte.

Il y a donc un domaine d’étude qui s’ouvre avec cette analyse réalisée à l’Université de l’Iowa. J’ai informé le Docteur Willette de ma remarque.

Les deux autres paramètres moins significatifs qui ont été identifiés dans cette étude sont le vin rouge et curieusement la viande de mouton ou d’agneau, un verre de vin rouge quotidien et de la viande ovine au moins une fois par semaine. Pour ma part voici les fromages exclusivement français dont je me nourris chaque jour accompagnés d’un bon verre de vin rouge :

Source : doi, 10.3233/JAD-201058 aimablement communiqué par le Docteur Willette. Et aussi :

https://jacqueshenry.wordpress.com/2019/01/27/maladie-dalzheimer-coup-de-theatre-terrifiant/

https://advances.sciencemag.org/content/5/1/eaau3333

14 réflexions au sujet de « Alzheimer : du fromage avec un verre de vin rouge chaque jour … »

  1. Je ne sais plus ou j’ai lu ça, le fromage est également bien chargé en tyrosine (les cristaux que l’on voit parfois ne sont pas du sel) un acide animé ayant des propriétés intéressante contre la fatigue mentale

  2. L’eau m’en vient à la bouche ! Bonnes fêtes de Noël à JH et aux lecteurs.
    (Et selon les perspectives du forum économique mondial, eh bien, plus de bar/restau, que des grosses enseignes pour écouler l’alimentation végétale ou artificielle,….)
    Enfin pour répondre à Keppeler dans le billet précédent , je vais faire un stock de Pommerol en plus 😉

  3. C’est marrant, il y a un siècle et demi, Claude Bernard faisait déjà la même recommandation !
    Nihil novis sub sole…
    Joyeux Noël à tous les commentateurs de ce blog.

  4. Joyeux Noel a tous les intervenants de ce blog oh combien intéressant, grâce a son taulier ouvert sur tous les sujets, sans oublier les mystères féminins! 🙂 Pour ma part, nous avons fete Noel, en famille, le 18 décembre, pour ne pas nous faire embêter par la propagande, et n’avons pas economise les etreintes. Personne n’est encore en réanimation, aux dernières nouvelles!

  5. Bon, je vois que j’ai, presque, tout bon, le vin étant parfois blanc.
    Noter qu’à mon humble avis, et goût, « le » vin blanc se marie très souvent mieux avec le fromage que le rouge, sauf pour le Saint Nectaire.
    Mais après tout, on est, encore, libre d’accorder fromages et vins comme l’on veut et l’on aime.
    Joyeux Noël, Feliz Navidad.

    • Je vois que le bon goût ne se perd pas chez les lecteurs de ce blog, et j’en suis heureux : que nous reste-il sinon ?
      Il y a trente ans, je ne jurais que par le vin rouge avec le fromage, et puis un jour, j’ai eu la chance de déjeuner avec ma chère et tendre chez Michel Braz à Laguiole.
      Arrivés au plateau de fromages, consternation ! Plus de rouge ! Nous lui avions mis une sévère dérouillée, car le menu dégustation comptait plein de petites choses délicieuses nécessitant chacune sa gorgée de nectar.
      J’hésitais à commander une quille de plus, d’abord pour l’alcootest et puis ensuite pour l’addition, parce que mon budget vacances allait être rudement entamé.
      Le serveur est venu à mon secours et nous a versé le reste de notre bouteille de blanc en nous disant : « Essayez, osez le sacrilège, vous verrez vous même comme ça se marie bien ! »
      Et ce fut exquis ! J’ai aussi sec renoncé à ce préjugé aussi inutile qu’obsolète et désormais, je n’hésite plus à associer un Reblochon avec un Sancerre.
      Essayez pour le réveillon et donnez moi votre avis…
      Joyeux Noël à tous, et que Dieu vous ait en sa Sainte Garde.

      • Et le plus « hérétique » (mais chacun ses goûts..;) c’est du vin rouge sur le calendos.
        Un bon cidre fermier bien « brut », c’est sublime ! (et je ne suis pas Normand…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s