Éoliennes : un terrible héritage pour les générations futures

L’Allemagne a commencé à installer des éoliennes il y a une vingtaine d’années. Certaines d’entre elles sont maintenant en fin de vie, endommagées, et doivent être démantelées. Oublions les énormes blocs de béton armé dont personne n’a encore imaginé une stratégie pour les éliminer. Ce qui est le plus préoccupant est le devenir des pales de ces moulins à vent constituées de fibre de verre renforcée avec des fibres de carbone, le tout lié par des résines de synthèse qui ne peuvent pas être brûlées car elles dégagent des dioxines … tout pour plaire ! Actuellement ces pales sont déchiquetées et mélangées avec du béton pour en faire du « béton fibré » mais ce processus est très coûteux en énergie : il faudrait encore plus d’éoliennes pour alimenter en énergie les déchiqueteurs si l’Allemagne veut respecter ses engagements de décarbonation de son économie.

Les pales des éoliennes ont été donc classées parmi les déchets dangereux puisque le hachage génère des poussières dangereuses contenant des fibres de carbone. Il ne reste donc plus que l’enfouissement pour se débarrasser de ces encombrants résidus de la lubie écologiste de l’électricité renouvelable, verte et festive. Il y a actuellement 30000 éoliennes en service sur le territoire allemand et dans les 20 prochaines années un grand nombre d’entre elles devra être démantelé. Les pales à elles seules représenteront donc plus d’un million de tonnes de déchets, c’est-à-dire plus de 5 millions de mètres-cube de matière à entreposer ou enfouir. Comme la fuite en avant vers encore plus d’éoliennes n’est pas terminée aux alentours de 2100 ce seront des dizaines de millions de tonnes, occupant des centaines de millions de m3, de déchets dangereux et non recyclables qui seront laissés aux générations futures, rien qu’en Allemagne !

Aux Etats-Unis, un pays déjà habitué à combler entièrement des vallées étroites et inhabitées avec des déchets de toute sorte, la solution est d’utiliser la même stratégie pour les pales usagées des éoliennes qui seront enfouies pour toujours, une approche décrite par Veolia Environnement SA, basée à Paris comme « une tombe sèche ». Cette entreprise est en effet très active aux Etats-Unis dans la recherche d’une solution rentable pour l’enfouissement des pales d’éoliennes en fin de vie. Bob Cappadona, COO (chief operation officer) de Veolia aux USA déplore qu’une technologie considérée comme respectueuse de l’environnement en arrive paradoxalement à créer encore plus de défis environnementaux.

Les générations futures qui hériteront de tous ces déchets se demanderont jusqu’à quel point leurs ancêtres ont été capables de pousser leur stupidité en optant pour une forme d’énergie peu fiable et coûteuse qui a gâché le paysage, détruit des écosystèmes sur de vastes étendues, massacré la faune aviaire et rendu des millions de personnes malades, laissant des dizaines de millions de tonnes de déchets toxiques derrière eux …

Inspiré d’un article paru sur le site notrickszone.com

15 réflexions au sujet de « Éoliennes : un terrible héritage pour les générations futures »

  1. On peut quand même s’interroger sur le fait qu’on ne peut pas réutiliser ces pales ? Je n’ai aucun souhait d’en voir de nouvelles, mais pour celles qui existent il paraît ridicule de se priver de leur production… On comprend par ailleurs l’intérêt de celles qui flottent car au moins on pourra les couler !

  2. Aucun problème à cela : le peuple Teuton est en cors de suicide. Pour les tarés tutcoïdes fanatiques d’Erdhitler, il ne restera qu’une immense poubelle invivable, avec des débris partout, incapables de les gérer.
    Tchao les crétins.

  3. J’ai cru déceler dans votre texte, un tant soit peu de contrariété vis à vis de ces magnifiques moulins à vent, fleuron de notre patrimoine culturel !
    Ne vous méprenez pas, c’est de l’humour !

    Eoliennement vôtre. JEAN

  4. Une idée, échanger avec les teutons les fibres de verre et de carbone contre le millions de m3 de déchets radioactifs qui attendent pendant encore 10000 ans ou 100000 ans dans quelques centaines de piscines en France qu’il n’y ait plus d’eau…Acht ,ya voll mein herr !! 🤣

    • Veillez à prendre vos pilules. Les déchets ne restent pas 100000000000000000 d’années dans des piscines. Revenez sur terre. Par contre, les fibres toxiques le sont pour l’éternité. Pour les fondre, il faudrait encore construire des moulins à vents. Donc PROUT.

      • Mon grand-père est mort dans les tranchées en 1914 et ma grand-mère disait toujours que les Allemands étaient les ennemis de la France et qu’il ne fallait surtout pas apprendre leur langue ! du coup l’anglais me suffit largement …

      • Permettez-moi de vous expliquer les raisons de mes interventions en allemand (hors-sujet) qui se voulaient « ironiques » à l’endroit d’un intervenant, alors qu’il se montrait, de mon point de vue, plutôt « chambreur » dans son message, qui plus est, dans un allemand de cuisine auquel je me suis permis d’apporter quelques corrections avant de prendre congé (Auf Wiedersehen = Au revoir).
        P.S. Mon grand-père (maternel), depuis Dinant en Belgique, à la mi-août 1914, a connu la retraite jusqu’à la contre-attaque de la Marne et fut blessé grièvement dans la région de Reims à la fin du mois de septembre. ll venait d’avoir 24 ans…)

  5. malgré tout les blocs de beton son tres bien ou ils se trouvent..aucune raison de vouloir les demanteler.
    ça pourra toujours servir de fondation indestructible à n’importe quel ouvrage à venir

      • Meuuuh non : Avec tous les besoins après guerre dans la construction, le surplus de stock d’explosifs, plus la compétence acquise et partagée pour faire sauter tout ouvrage, il n’a suffit que quelques mois pour qu’ils soient démontés et récupérés.

        Ou alors, je projette dans le passé les promesses d’aujourd’hui ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s