SARS-CoV-2: jusqu’à quand on va nous prendre pour des veaux ?

J’habite dans une province espagnole où aucun couvre-feu ni confinement n’a été mis en place. Seul le port du masque reste obligatoire dans la rue et les espaces publics et commerciaux. L’interdiction de fumer dans la rue a été maintenue et c’est une bonne décision puisque la propreté de trottoirs s’est améliorée. Il est également interdit de fumer lorsque l’on est assis à une terrasse de café. J’ignore où en est l’augmentation du nombre de « cas », phénomène qui est devenu le nouvel outil pervers de manipulation des populations dans de nombreux pays occidentaux et de privation de leurs libertés fondamentales. Les gouvernements, aux ordres de l’OMS, organisme onusien lui-même aux ordres du lobby international de l’industrie pharmaceutique, ont décidé de mesures liberticides contraires à la constitution des Etats mais également contraires aux instances supranationales comme le Conseil de l’Europe. Et pourtant personne ne proteste, tous les citoyens, transformés en moutons ou en veaux, courbent le dos et restent silencieux en attendant un traitement contre le SARS-CoV-2 ou un vaccin nécessairement mis au point à la hâte en raison du caractère récent de cette grippe.

La grande nouvelle est l’imminence de la disponibilité d’un ou plusieurs vaccins. Les firmes Pfizer et BioNTech ont été mentionnées mais nulle part dans la presse occidentale ne sont cités les progrès réalisés par les laboratoires russes et chinois ou encore japonais dans ce domaine. Les médias répandent donc bien des informations comme le leur ordonne l’OMS c’est-à-dire privilégier les firmes pharmaceutiques occidentales. Comment les deux firmes pharmaceutiques mentionnées ci-dessus ont-elles testé l’efficacité de leurs vaccins ? Probablement en suivant l’apparition d’anticorps dirigés contre l’antigène d’origine virale utilisé pour confectionner le vaccin. Quel est cet (ou ces) antigène et comment a-t-il été produit ? S’agit-il de protéines virales produites in vitro et conditionnées pour être injectées ou s’agit-il d’ARN messager codant pour cette ou ces protéines virales injecté au candidat au vaccin ? Dans ce dernier cas il y a un gros problème : s’agit-il de modifier génétiquement des êtres humains ? Encore des questions sans réponse. Pourtant les moutons et les veaux semblent apercevoir de loin un frémissement de début d’amélioration de leurs conditions de vie devenues inhumaines à la suite des mesures draconiennes prises par les gouvernements, mesures qui frisent celles mises en place par des régimes totalitaires passés. À quand la création de camps de rééducation dans nos bonnes vielles démocraties occidentales pour les récalcitrants ? En ce qui me concerne je refuserai de me faire vacciner avec un produit (ARN messager) qui modifie mon patrimoine génétique …

Et pourtant tout ce bruit pour rien alors que le SARS-CoV-2 a fait moins de victimes en France que les grippes saisonnières de 2014-2015, 1974-1975, 1968-1969 ou 1962-1963 en données brutes non corrigées de l’augmentation de la population. Les fraudes quasiment imposées aux hôpitaux et aux médecins de ville pour classer les morts avec le label « Covid-19 » n’ont pas suffi à augmenter cette statistique pour faire avaler la pilule amère des mesures socialement (et économiquement) restrictives par la population laborieuse qui s’appauvrit inexorablement, ayant perdu la force de bêler ou meugler tels les moutons et les veaux qu’ils sont devenus. Et comme toute la population est terrorisée par le SARS-CoV-2 alors elle va se soumettre à un test RT-PCR sans imaginer un instant que chaque test rapporte 75 euros aux laboratoires pharmaceutiques ou à leurs filiales spécialisées dans la manufacture de réactifs de laboratoire, 75 euros prélevés sur les impôts qu’ils paient et ces impôts ne pourront qu’augmenter au cours des années à venir. Ces braves citoyens réduits à l’état d’animaux d’élevage sont devenus incapables de raisonner.

Et pourtant tout ce bruit pour rien alors qu’il existe un traitement efficace mis au point par les Chinois et largement étudié au sein de l’IHU de Marseille en France pour traiter les patients atteints par le SARS-CoV-2 au stade précoce de la maladie. Les problèmes très préoccupants montés de toute pièce par ces mêmes laboratoires pharmaceutiques qui font la pluie et le beau temps à l’OMS mais également au sein des gouvernements des pays occidentaux est que ce traitement n’entre pas dans le cadre des essais dits randomisés en double-aveugle contre un placebo, protocole lui-même mis en place par ces laboratoires pharmaceutiques pour valider une nouvelle molécule. Or le traitement préventif et pouvant être généralisé dans une campagne de prophylaxie générale pour éteindre l’épidémie fait appel à deux molécules qui ne coûtent rien, ne sont protégées par aucun brevet, sont connues depuis des dizaines d’années et leurs effets secondaires parfaitement identifiés puisqu’elles ont été utilisées par des milliards de personnes dans le monde. Envisager de demander à des médecins hospitaliers d’imaginer mettre en place un essai randomisé en double-aveugle avec des malades dont ces médecins savent qu’ils peuvent mourir par manque de soins adéquats au plus fort de l’épidémie de SARS-CoV-2 aurait été tout simplement criminel : la non-assistance à personne en danger de mort est un crime, c’est pourtant l’argument qu’ont avancé en France les autorités sanitaires, le fameux (et fumeux) conseil scientifique dont s’était entouré le Président Macron pour interdire l’utilisation de l’hydroxychloroquine hors AMM pour sauver des patients. Ce produit, si on respecte la posologie, est anodin et utilisé quotidiennement par des milliards de personnes dans le monde en prophylaxie de la malaria. J’ai moi-même utilisé la chloroquine pendant plusieurs années lorsque je résidais au Vanuatu et je suis toujours en vie. La toxicité de l’hydroxychloroquine classée comme poison par la Ministre de la santé n’était qu’un reflet des ordres qu’elle avait reçu du lobby pharmaceutique et son successeur ne fait pas mieux.

Le Docteur Harvey A. Risch de l’Université de Yale a dirigé deux études statistiques collectant tous les résultats émanant des cliniques et hôpitaux de par le monde au sujet du traitement du SARS-CoV-2 par l’hydroxychloroquine et d’autres molécules dont le Remdesivir et ses conclusions sont sans appel : l’hydroxychloroquine associée à d’autres molécules connues depuis des décennies est efficace pour traiter la maladie provoquée par le SARS-CoV-2 ajoutant qu’aucun effet secondaire sérieux n’est à déplorer en particulier des arythmies cardiaques, le danger mortel qu’avait mis en avant l’ex-ministre française de la santé. Donc, pour résumer, cette grippe (oui ! Je persiste et signe en affirmant qu’il s’agit d’une grippe) peut être circonscrite par un traitement efficace et dénué de tout danger à condition que celui-ci soit appliqué précocement. Pour évaluer le caractère précoce de cette grippe, outre les signes cliniques que n’importe quel médecin de ville peut reconnaître il y a le dépistage à l’aide de thermomètres infra-rouge qui ne coûtent que 30 euros la pièce. En cas de fièvre il est alors conseillé de se soumettre à un test RT-PCR si celui-ci ne comporte pas plus de 25 cycles d’amplification, la norme appliquée en Allemagne, et alors le traitement préconisé par l’IHU de Marseille fait disparaître la charge virale après un délai d’une semaine. Les deux études dirigées par le Docteur Risch prouvent que cette approche est satisfaisante et que le confinement, l’arrêt total de l’économie, le port obligatoire du masque et toutes autres sortes de fantaisies sont inutiles et plus important encore, si cette approche rationnelle était adoptée massivement alors cette grippe disparaîtrait d’elle-même.

C’est trop demander aux politiciens corrompus par le lobby des laboratoires pharmaceutiques : ils ne pensent pas au bien-être des populations dont ils ont la charge, ils sont surtout occupés par l’épaisseur de leur porte-feuille tout en prenant des mesures telles que jamais on ne pourra leur reprocher quoi que que ce soit puisqu’ils appliquent à la lettre le sinistre principe de précaution. Voilà où en sont les démocraties occidentales, affligeant !

Sources : https://doi.org/10.1101/2020.09.30.20204693 et https://doi.org/10.1016/j.amjmed.2020.07.003

18 réflexions au sujet de « SARS-CoV-2: jusqu’à quand on va nous prendre pour des veaux ? »

  1. Ping : SARS-CoV-2: jusqu’à quand on va nous prendre pour des veaux ? | Qui m'aime me suive...

  2. Avec l’élection bidon de Biden on est mal barré ; ses préoccupations sont le Covid , le climat et la réduction du CO2; comment arriver à ses buts sans mettre à terre l’économie , nos libertés et le monde occidental

  3. Ce billet est d’une grande richesse.
    J’ai servi très longtemps le sujet de la prévention dans le monde des directions en entreprise. J’ai retenu que la prévention avait pour but ultime le présentéisme au travail. En définition (ancien franc) elle limite l’occurrence aux risques, le risque étant ce qui reste du danger une fois toutes « précautions » de sécurité prises. La sécurité ayant pour but de limiter la gravité de l’évènement.
    En raccourci, je vois sur cette affaire de SARS-CoV-2:
    – que le principe de précaution a effacé le bon sens de la prévention
    – qu’au présentéisme au service de la création de la richesse a été préféré l’absentéisme générant l’effondrement de l’économie.
    – qu’interdire la prescription de molécules efficaces en début de la maladie c’est augmenter le risque en ne voulant pas délibérément limiter la gravité.
    – que les acteurs de ces manipulations devraient rendre des comptes publiquement le moment venu si moment il y a.

  4. Le lavage des mains (idéalement à l’eau et au savon, à défaut à l’alcool à 70° – introuvable – et donc à défaut avec du « gel hydroalcoolique), fait-il partie des « toutes autres sortes de fantaisie » ?

  5. La structure au sein de laquelle j’exerce réalise 10 à 12000 PCR par semaine.
    Les réactifs nous ont facturés 25 à 30 € l’unité et le test est facturé par nos soins 53€ (hors acte de prélèvement et forfait de sécurité).
    Compte tenu de l’afflux (délirant?) de « patients » nous avons embauché 40 collaborateurs pour la durée de l’événement en cours.
    Au total, en ce qui concerne les laboratoires, il existe un bénéfice certain mais pas monstrueux.
    Par contre les industriels réalisent des bénéfices très importants compte tenu du faible prix des « matières » première et de l’absence de développement de nouvelles technologies de fabrication; par ailleurs certains n’ont pas hésité à diminuer drastiquement la production d’autres réactifs de PCR (Chlamydiae, gonocoque, mycoplasmes…), ce qui est irresponsable en termes de santé publique.
    Le seuil pertinent de positivité est variable selon les techniques.
    Environ 30% de nos cas positifs sont des positifs « faibles » qui ne représentent rien si ce n’est d’appliquer les recommandations en vigueur(lesquelles ne semblent pas basées sur des tests comparatifs avec la culture cellulaire: on croit rêver). Pire il existe des entreprises qui se croient autorisées à exiger la négativation de la PCR avant réintégration des sujets testés positif, ce qui est un non sens total. Dans la même ordre d’idée certains médecins(complices du délire?) font réaliser des « suivis » de sujets positifs, ce qui est dépourvu du moindre sens, compte tenu des connaissances actuelles sur cette infection.
    La situation liée à cette pandémie montre, à mon sens, que l’occident est devenu une espèce de vieillard trouillard, averse à la moindre prise de risque et réagissant avec des méthodes stupides dont le résultat est pire que la mal, sauf sans doute la Suède( cf Worldometer et Euromomo pour la mortalité 2020).
    Quant aux décisions politiques j’ai le sentiment qu’elles sont le fait d’une équipe de seconds couteaux incapables d’autres chose que de prendre bêtement des décisions bureaucratiques, ce qui correspond à la formation de nos chers énarques, à l’aide d’une horde de technocrates et fonctionnaires de tout poli.
    IMO

    • Hélas…. Malheureusement le délire est devenu notre quotidien dans tous les domaines et ce délire ne manquera pas de nous amener à l’âbime.
      IMO

  6. Quatre milliards de personnes réparties dans 80 pays utilisent le protocole de l’IHU de Marseille en particulier les pays qui connaissent l’HCQ puisque la malaria y est endémique et que ce médicament ne coûte rien. Toute cette histoire va mal se terminer, par pour le Professeur Raoult mais pour beaucoup d’autres personnes grassement rémunérées par les laboratoires pharmaceutiques. Cf. un prochain billet sur ce blog, vous ne serez pas déçu !

    • En tant que professionnel de santé je ne manque pas de suivre tout ce fourbi, et je suis confronté au quotidien au grand n’importe quoi orchestré par nos politicards de seconde zone & nos « scientifiques » de salons parisiens vendus à « big pharma ».. ce qui se passe actuellement laisse présager d’un avenir particulièrement sombre pour la jeunesse (d’Europe) occidentale tant tout n’est plus qu’absence de projets et tant tout n’est plus que dogmatismes pseudo-scientifiques de tout poil.
      IMO

  7. Je pense qu’on sera encore confiné pendant un bon moment parce que je sens que le gouvernement sent qu’il est mal barré et que lorsque le confinement sera levé , ce sera la levée de boucliers

  8. Le rapport Debré recommande de reporter à fin juin 2021 les régionales et départementales

    https://actu.orange.fr/politique/le-rapport-debre-recommande-de-reporter-a-fin-juin-2021-les-regionales-et-departementales-CNT000001uUqjq.html
    Personnellement je pense qu’il faudrait en même temps avancer la date des prochaines présidentielles et les faire coîncider ; cela simplifierait beaucoup les campagnes préelectorales et résoudrait les problèmes en une fois blum blum Mister Debré

    A proposer à vos édiles

    • J’habite à Tenerife, j’ai décidé de ne plus jamais voter, la dernière fois c’était pour voter Fillon au premier tour des présidentielles et on sait ce qui est arrivé ensuite. La France de ma jeunesse, celle de de Gaulle, n’est plus qu’un lointain souvenir !

      • @Jacques Henry
        Je pense qu’on est parti pour un mai 2021 un peu similaire ou plutôt symétrique à Mai 68
        « « « « Mai 68 est caractérisé par une vaste révolte spontanée antiautoritaire (« ici et maintenant »), de nature à la fois sociale, politique et culturelle, dirigée contre le capitalisme, le consumérisme, l’impérialisme américain et, plus immédiatement, contre le pouvoir gaulliste en place. » » » » »
        Cela c’est WIKI
        On peut garder les mêmes termes pour les causes ( sociale, politique et culturelle), mais cette fois en faveur du capitalisme , du consumérisme et de l’impérialisme américain
        En effet laissons le capitalisme vivre sa vie sans profiter des taxes que nous pompe l’état et des suventions qu’il leur accorde , laissons travailler les gens et consommer le fruit de leur travail comme ils veulent et espérons que l’impérialisme américain survive malgré les élections pour ne pas succomber à l’impérialisme chinois même si l’on doit payer nos propres productions un peu plus cher
        En effet les temps ont changé en mai 68 on était en plein des trente glorieuses , actuellement on est au bord du gouffre et on nous invite à faire un pas de plus pour le confinement avec un masque sur la tête
        Je pense que la levée du confinement après la troisième vague de corona au printemps prochain et le retour des beaux jours va permettre aux gens de sortir dans la forêt et pourquoi pas dans la rue ; j’espère que Macron sera toujours en copinage avec Angela et qu’il pourra aller se réfugier à Baden Baden comme le Général en 68 , alors que Louis XVI s’est fait rattraper à Varennes
        En tout cas , je pense qu’il faudra oublier cette année 2020 et que nous allons vivre une année 2021 bien plus animée qui permettra au monde occidental de remettre les pieds dans l’étrier

  9. Cher Fritz, et les autres,
    Ceux qui regardent les événements avec un peu de lucidité sur la machination en cours espèrent un soulèvement des populations. Si l’histoire se répète les hommes restent les mêmes dans leur peur. Alors il y a eu des révolutions, des tas de soulèvements…en réactions. L’époque de l’école du courage patriotique est épuisée puisqu’il n’y a plus de patrie : on est européens, on est sans couleurs, on est tolérant , on est ouvert à la différence (sauf au mariage de sa fille -pas avec n’importe qui, hein), on a foi en l’homme libre. Libre, l’a-ton jamais été ? Liberté de pensée et d’expression : ne parle t-on pas le plus des choses qui nous échappent, un peu comme l’amour dont les déclarations remplissent la littérature et nos chansons ?
    On est ramollo ! Je ne dis que nos vieux étaient mieux ou bien pensant mais ils avaient du courage. La peur croisée à la paresse rend l’individu lâche. On a peur d’être malade physiquement alors qu’on l’est déjà mentalement (cf, quantité d’anxiolytique consommé), on a la paresse de croire qu’en tapant sur le wikipédia de son smartphone on est cultivé. Ce n’est qu’un exemple bien sûr. Mais quid de l’effort et du mérite en général ?
    Désolé le peuple ne bougera pas ; et les puissants de ce monde le savent et si les « autres » – les rien du tout- frémissent alors on a la fabrique du consentement, la délation, la répression, la censure etc. Nous avons accepter le masque – la « persona » latine – et on s’auto excusera. L’homme n’est pas avare d’alibis pour se justifier de ses incapacités.

    Il n’y a plus de spiritualité en occident qui ferait que les hommes voient et vivent autrement que dans le consumérisme et leur matérialité. « Chacun chez soi, chacun pour soi » a plus de poids que le pied de cristallisation des quelques individus un peu plus clairvoyants dont vous faites certainement parti. Dur constat de l’effondrement d’une civilisation qui n’était pas vraiment plus SAGE que d’autres … plus meurtrière ça oui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s