Le noma, cette maladie oubliée dont personne ne veut parler

Alors que les Occidentaux, confortablement installés devant leur écran plat pour ingurgiter la propagande étatique, ont compté leurs morts et maintenant que l’épidémie coronavirale semble avoir fait une pause ils comptent alors le nombre de nouveaux « cas », personne parmi tous ces pays occidentaux ne se doute qu’une autre terrible maladie touche 500000 personnes dans le monde, surtout des enfants de moins de dix, avec un taux de létalité de plus de 90 %, pire que le tant redouté virus Ebola. Tout le monde s’en moque, y compris l’Organisation Mondiale de la Santé et y compris Bill Gates ! Il s’agit du « noma », une maladie de la pauvreté, de la malnutrition et du mauvais traitement des enfants. Cette maladie fut aussi appelée cancrum oris par Hippocrate, c’est-à-dire la gangrène de la bouche. Peu d’organisations humanitaires s’occupent de cette terrible maladie défigurante qui est fatale puisque l’enfant, très rapidement, n’ayant plus ni bouche, ni maxillaire, ni glotte, ne peut plus se nourrir. Bien que les quelques bactéries qui prolifèrent dans la cavité buccale aient été identifiées, un traitement à l’aide d’antibiotiques ne peut pas remplacer une bouche partiellement détruite.

Inutile de dire qu’une chirurgie faciale reconstructive ne peut pas être envisagée dans des pays pauvres comme le Mali, le Burkina-Faso, … et bien d’autres pays d’Afrique. D’ailleurs tout le monde s’en moque puisque ce sont des enfants de couleur et qu’il y en justement beaucoup trop ! Il est extrêmement difficile de se faire une idée exacte du nombre d’enfants touchés par cette terrible maladie car les enfants sont isolés et dissimulés par leur famille qui considère que c’est une maladie « honteuse ». Pourtant le noma existait déjà dans les quartiers pauvres des villes nouvellement industrialisées de la Grande-Bretagne au milieu du XIXe siècle, encore une fois pour les mêmes raisons : malnutrition, pauvreté et maltraitance des enfants qui étaient forcés de travailler dans les usines jusqu’à ce qu’une mort précoce les emporte.

Une exception à noter : l’Université de Genève (UNIGE) a mis en place un réseau de surveillance du noma et a facilité le traitement de reconstruction faciale de quelques cas mais la tâche est gigantesque. Il faut saluer cette initiative porteuse d’espoirs, mais combien d’enfants pourront-ils être sauvés ?

Inspiré d’un article paru sur le quotidien Le Temps de Genève il y a quelques mois.

Lien : https://www.unige.ch/medecine/fr/faculteetcite/media/lisg-mene-la-lutte-contre-le-noma/

11 réflexions au sujet de « Le noma, cette maladie oubliée dont personne ne veut parler »

  1. Le présent des africains est affreux, mais leur avenir est peut-être moins sombre que le nôtre.
    L’occident finira sans doute par s’effondrer, les USA comme les pays vassaux, dont la France.
    Pour nous et même pour la Chine (l’occident n’est il pas son principal partenaire commercial ?) s’ouvrira une longue période de chaos et de misère.
    La Chine remontera la pente et va devoir se créer une nouvelle clientèle solvable en Afrique et en Amérique du Sud.
    Ça demandera vingt ou trente ans : il lui faudra les aider et les financer pour construire des infrastructures, afin que ces gens aient accès à l’eau, à l’électricité, aux transports, à l’instruction, à un minimum de confort et enfin à une petite aisance.
    Mais ça désamorcera tout net la bombe démographique africaine et évitera une troisième guerre mondiale.
    Croyez vous que nous, nous remonterons la pente ?

    • Bonjour! Suite aux intemperies, j ai été débranché plusieurs jours! L’entropie progresse….
      Puisque vous sembler adhérer a la théorie du Pic pétrolier, voici ce que je pense susceptible de se produire dans les prochains mois et prochaines années:
      Si l’on regarde les mesures prises contre le virus, on se rend compte qu’elles sont toutes destinées a ralentir l’activité économique, tout en indemnisant parallelement les entreprises subissant des pertes d’activité. Ceci entraine un gonflement spectaculaire de la dette, qui est passée de 100% a 115 % du PIB en quelques mois. C’est un niveau d’accélération jamais vu dans l’histoire.
      (la dette est bien entendue liée au pic pétrolier, puisque l’afflux d’argent sert a compenser et a activer une économie qui ne peut plus fonctionner normalement. De plus, l’énergie n’étant plus suffisamment disponible, la dette ne crée plus de valeur. Puisque nous sommes en décroissance réelle, l’économie future sera pire que celle d’aujourd’hui, et donc la dette ne peut pas être remboursée).
      Revenons en aux prévisions: La grand reset est en fait une grande débâcle. C’est l’acceptation d’un nouveau système passant l’annulation de toutes les dettes.
      C’est pourquoi l’on voit une course effrénée entre les divers pays, qui sont touches a qui mieux mieux par le virus. Car les vainqueurs si l’on peut dire, seront les pays qui feront faillite. Les vaincus sont ceux qui ne seront pas remboursés (la Chine principalement). Il y aura aussi les vainqueurs aux finances saines, comme les pays du Nord de l’Europe. Mais tout ceci est compliqué, et l’on en saura plus au fur et a mesure.

      On peut donc s’attendre a une faillite généralisée de la plupart des pays occidentaux. Il faut prêter attention aux agences de notation americaines. Celles ci sont pour l’instant dans l’ombre, mais un jour ou l’autre, elles vont commencer a dégrader les notes des pays et vont revenir, comme a chaque fois, sur le devant de la scène. (Tout ceci est un spectacle). Les taux d’intérêts vont monter, et les banqueroutes commenceront. La Grande débâcle( oups, le grand reset,) va alors s’enclencher.
      Personne ne peut savoir comment cela va évoluer. L’espoir est sans doute que si un maximum de pays sont impactes, alors proportionnellement, les dégâts seront moins dévastateurs, mais nous n’en savons rien, et l’augmentation de la police, de l’armée, les restrictions des libertés, les genres de couvre feux qui sont mis en place, montrent que l’Etat se prépare peu a peu au pire.
      Voici ou j’en suis dans mes réflexions. Je ne suis pas du tout certain de moi, mais c’est la ou le réflexions logiques m’entrainent. Pour autant, je n ‘ai pas de certitudes, autre que le virus n’est qu’une très mauvaise farce, qui cache un lievre beaucoup plus important. En fait et pour résumer, tant que nous portons des masques, c’est que tout va encore bien.

      • Bonsoir,
        La prédiction est un art difficile et une activité intellectuelle à haut risque même pour les plus savants d’entre nous.
        Vos réflexions sont très proches des miennes.
        Quand la Commission Européenne a émis la BRRD, je me suis dit : pourquoi émettre cette directive en prétendant que le système bancaire est solide ? Ce n’est pas fortuit. Quelqu’un sait que le système bancaire va faire faillite, parce que cela fait partie d’un agenda et que cela va arriver (complotisme, quand tu nous tiens…).
        Le Grand Reset comme grande débâcle ou désastre financier généralisé est une image correcte. On peut imaginer un scénario de ce genre :
        Le cartel des grandes banques mondiales laisse depuis des années les états s’endetter à la folie et à taux négatif, les y incite même. Pourquoi ? Parce qu’il leur tirera le tapis sous les pieds en remontant les taux sous prétexte de risque accru (ici interviennent les agences de notation) et les mettra en joue : paie les intérêts ou déclare ta banqueroute. Les états feront faillite, suivis par les prêteurs, banques et assureurs, caisses d’épargne et fonds de pension, qui en profiteront pour utiliser la BRRD et spolier l’épargne du peuple, exploit dont ils rêvent depuis longtemps. C’est la lettre E (expropriation) de l’agenda.
        Le mauvais côté de la farce, c’est que les états qui donnent beaucoup d’argent aux allochtones conquérants vont devoir choisir, quand la banque leur coupera les vivres, entre payer leurs fonctionnaires ou les séparatistes potentiels. Un jour, il n’y aura plus assez de sous, les allocations ne sont pas versées à la bonne date et la guerre ethnique commencera illico, perdue d’avance par des autochtones mâles bêta faibles, bisounours et désarmés.
        Bien sur, ce n’est qu’un scénario prédictif, avec 95% de chances d’être affligé d’erreurs importantes, mais…
        Se préparer sérieusement, tout seul ou en famille, me paraît urgent.

      • Oui JC, ça va probablement se passer comme ça, ou alors nous n’y comprenons rien. Laisser les pays emprunter a taux négatifs est évidemment très suspect, c’est bien d’attirer l’attention la dessus. C’est sans doute la clé de tout cela. Et puis bien sur, ce sera la faute du virus, donc a pas de chance comme d’habitude….

      • Je garde aussi en tête la volonté de faire une transition de phase anthropologique pour continuer le développement technologique dans le genre « homo deus » https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Homo_Deus_:_Une_br%C3%A8ve_histoire_de_l%27avenir

        Je pense qu’en autre un vaste programme eugéniste fait parti du plan.
        L’idée qui flotte dans l’air est en résumé de supprimer les Inutiles et de sélectionner le reste.

        En particulier, rendre la reproduction naturelle illégale ou impossible et gérer le troupeau par insémination artificielle, édition génétique et toutes mesures du même acabit.

        Pour cela, il faut garder des zones de hautes consommation d’énergie et intégration technologique.

  2. Ping : Le noma, cette maladie oubliée dont personne ne veut parler | Qui m'aime me suive...

  3. Les peuples des pays occidentaux n’ont pas encore pris conscience de leur situation économique et sociale, masquée par la distribution de la monnaie de singe des banques centrales.
    Cela constitue un décalage dans le temps, mais plus dure sera la chute.
    C’est à ce moment là que l’on évaluera leur capacité à remonter la pente ou à s’effondrer durablement.

  4. Le catastrophisme est en fait un amplificateur des maux imaginés. C’est comme un cauchemar l’est vis à vis des rêves… Heureusement la longueur des plaidoyers abrègent d’autant la lecture. On pourrait imaginer que certains sont payés par une ONG pour polluer un blog qui conteste de façon raisonnable certaines thèses soit disant scientifiques…

    • Rassurez-vous je reste insensible aux injures et aux critiques infondées. J’ai vu une interview ce matin du Professeur Raoult qui répétait qu’il se moquait des coups (et blessures …) qu’il endurait quotidiennement. Il fait son travail de clinicien et de scientifique et la seule entité à laquelle il rend des comptes est sa conscience. Je ne raconte jamais de balivernes infondées sur mon blog mais je me réserve le droit, mon blog étant gratuit (je paie pour que mes lecteurs ne soient pas encombrés par de la publicité), pour exprimer mon opinion sur tel ou tel sujet dans la mesure où je sais de quoi je parle.

    • C’est vrai que parfois, la fatigue aidant, a force de se creuser la tete sur une situation qui n’a rien de normal, on en arrive aux extreme et de tomber dans le pessimisme le plus noir. Il existe aussi des personnes et des sites qui vivent du catastrophisme. A mon avis, ce n’est pas du tout la philosophie de ce blog, ouvert sur la science grâce a son taulier et donc sur l’avenir.
      Malheureusement, les faits sont les faits. Il se trouve que nous portons tous des masques, ce qui est completement stupide, étant donné que si notre humanité devait disparaitre a cause des virus, l’évolution aurait fait que nous aurions naturellement une membrane protectrice dans la gorge. Et que donc porter ces masques est évidemment suspect, et que cela nous fait tous penser aux périodes sombres de l’histoire, quand les manipulations de masse étaient en cours et que l’on mesurait le nez des gens, voyez a quoi je fais allusion. Bref, les moments de folie ne sont jamais annonciateurs d’une période prospère, et je peux vous garantir, en raison de mon expérience des crises, que celle ci ne dérogera pas a la règle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s