L’économie californienne menacée par la pénurie d’électricité

Avec 40 millions d’habitants sur un territoire de 400000 km2 si la Californie était un état indépendant ce serait la cinquième économie du monde après, dans l’ordre, la Chine, le reste des Etats-Unis (sans la Californie), le Japon et l’Allemagne. En effet le PIB de la Californie a atteint en 2019 un peu plus de 3200 milliards de dollars, mais pour combien de temps encore ? L’Etat américain de toutes les extravagances, de tous les excès, s’enorgueillit d’être à l’avant-garde dans le monde entier et en particulier au sein des Etats-Unis. Et la Californie n’a pas oublié, cela va de soi, d’être également à l’avant-garde du verdissement de son énergie électrique. Avec sa dernière centrale électrique nucléaire, Diablo Canyon, dont l’arrêt est programmé pour 2025 c’est déjà au tour d’installations de production d’électricité presque neuves équipées de turbines à gaz d’être définitivement arrêtées, car elle dégagent du CO2 qui est mauvais pour le climat. Dans le même temps le réseau électrique est dans un état lamentable car les sociétés privées de production et de transport de l’électricité ne peuvent plus faire face financièrement aux exigences du gouvernement de Sacramento de conversion rapide de l’ensemble de l’énergie électrique en énergie dite renouvelable. Les chutes de pylônes électriques de moyenne et basse tension, souvent en bois, provoquent des incendies à répétition. Ces incendies prennent alors des proportions apocalyptiques puisque dans l’idéologie verte qui constitue la base de la politique écologique californienne les forêts et massifs boisés appartenant aux comtés et à l’Etat californien ne sont plus entretenus : il faut laisser toute liberté à la nature !

Pour toutes ces raisons l’Etat de Californie, résolument et irrémédiablement orienté vers 100 % d’énergie verte manque chroniquement de près de 10000 MWatts pour que son réseau puisse être équilibré. Par conséquent près de 6 millions de personnes chaque jour subissent des coupures d’électricité soit le septième de la population. Le gouvernement, comme pour aggraver cette situation sans issue, incite les ménages à changer leur cuisinière à gaz contre une installation électrique équivalente. À l’évidence la situation ne pourra que se terminer par une catastrophe du genre black-out prolongés. Sur onze centrales électriques à charbon dix ont été définitivement fermées et la dernière utilise de la biomasse, peut-être du bois importé du Canada, qui sait ? L’économie californienne ne résistera pas à cette situation, en moyenne 450 coupures d’électricité par an, et les Californiens devront également choisir entre se chauffer ou se nourrir en hiver et crever de chaud en été, conditions météorologiques normales auxquelles il faut ajouter les restrictions d’eau. C’est le progrès écolo …

7 réflexions au sujet de « L’économie californienne menacée par la pénurie d’électricité »

  1. L’économie californienne ne résistera pas à cette situation, écrivez-vous. Eh bien, tant mieux ! Après avoir abreuvé le monde de moraline à travers son cinéma pour adolescents et ses nouvelles technologies, il est grand temps que la côte ouest américaine retrouve le sens des réalités. Si c’est encore possible.
    Soit dit en passant, la Californie est redevenue une terre latino par la composition de sa population.

      • @pastilleverte: Ah, « Holly does Hollywood », un titre mémorable, dont le pastiche fait le final du film de Brian Palm (« Body double ») ;-).

  2. d’autant plus qu’ils ont favorisé la plantation d’eucalyptus qui est un bois qui pousse tres rapidement et est tres rentable pour la fabrication de la pate à papier mais a l’inconvenient d’aimer le feu et de le favoriser par ses ecorces impregnées d’essence (d’eucalyptus) que les arbres laissent tomber au sol..
    Ce genre d’accumulation de carburant additionné à une bonne quantité d’oxygene lorsqu’il y a du vent est totalement incontrolable…mais on met ça sur le dos du « rechauffement » meme lorsque ça se produit en hiver

  3. En Californie, coupures de courant en regard du déséquilibre demande-offre, ça a du sens et même du bon sens.
    En France, que nos politiques et autres clubs d’incompétents, d’inutiles (les agences) et payés avec l’argent des autres, continuent avec leurs orientations et décisions aussi imbéciles les unes que les autres à jouer avec le feu du tout éolien et autre escroqueries, alors le même bon sens des coupures s’appliquera. On appelle cela le délestage. Ce délestage, il sera dans la suite de celui de notre porte feuille pour payer ces imbécilités vertes. Et dire que le véhicule électrique est montré comme une voie d’avenir…Ya du soucis à prévoir pour équilibrer la demande-offre !

    • l’avantage du compteur Linky est qu’il permet de modifier le contrat de l’abonné à distance et cas de changement de contrat mais aussi…..en cas de manque d’energie disponible,le tout sans franchement couper l’utilisateur tant qu’il ne consomme pas trop…un pseudo delestage ciblé calculé par des algorithmes de votre conso historique..
      Et pour porter plainte et fournir des preuves bonne chance
      parce qu’il faut savoir que dans le compteur linky se trouve un interrupteur intelligent contrairement à l’ancien compteur qui comme son nom ‘indique se contentait de …compter

  4. La Californie est un état démocrate, c’est à dire de gauche, avec tous ses principes sur l’écologie, l’accueil des sans papiers, etc. Sa gestion en est la conséquence. Voyez comment sont gérés les états démocrates et les villes démocrates ( New-York, Mineapolis…). On y voit le pire. Mais ce n’est pas tout le pays.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s