Brève. Le coronavirus : un cas de névrose collective qui touche surtout les politiciens.

Les autorités espagnoles ont décrété que les fumeurs (dont je fais partie) n’ont plus le droit de fumer dans la rue et les lieux publics ouverts sous le prétexte hallucinant que les microparticules de fumée pouvaient transporter des coronavirus et ainsi être susceptibles de contaminer les passants et ceci d’autant plus que les fumeurs seraient plus sensibles au coronavirus. Je suis disposé à parier un paquet de cigarettes que cette mesure va être adoptée par tous les gouvernements européens dans les prochains jours.

Comme je suis encore curieux j’ai effectué une rapide recherche sur internet et il s’avère que la disposition prise par les autorités espagnoles s’appuie sur le fait qu’une particule de fumée, pour être visible à l’oeil nu, doit avoir un diamètre d’au moins 7 microns. Elle est donc 10000 fois plus grosse en volume qu’un coronavirus dont le diamètre n’est que de 0,125 microns.

C’est l’aspect strictement géométrique de la situation et sur cette base il n’y a qu’un pas à franchir pour interdire de fumer dans la rue et à une terrasse de café. Le message est on ne peut plus clair : si vous voulez fumer confinez-vous chez vous et n’emmerdez pas les autres avec votre fumée et vos virus.

Mais il y a tout de même un détail troublant. Il faut que ce virus soit en quelque sorte un virus sauteur, ou baladeur comme vous voudrez, qui va se délivrer des muqueuses recouvrant les bronches et les bronchioles et s’agripper à une particule de fumée qui, elle-même, n’a pas réussi à se coller sur ces muqueuses pour réussir à être exhalée et se retrouver donc dans l’air entourant le fumeur, véritable aéronef transportant un ou plusieurs virus, pour ensuite joyeusement contaminer en priorité les non-fumeurs, cela va se soi.

Les autorités espagnoles ont aussi avancé l’argument (fallacieux on va le découvrir) que les fumeurs avaient les poumons fragilisés et qu’ils étaient donc plus sensibles au virus. Erreur de leur part ! J’ai découvert en entrant dans mon browser les mots « fumée » + « cigarette » + « coronavirus » , en anglais, un article (lien ci-dessous) relatant une étude réalisée au plus fort de l’épidémie de grippe coronavirale dans les hôpitaux d’Alcazar de San Juan, Avila et Salamanca que les fumeurs étaient statistiquement plus résistants que les non-fumeurs à l’orage cytokinique lors du stade avancé de la grippe coronavirale.

Bref, on ne sait plus à quoi s’en tenir mais il y a un fait certain c’est la névrose qui a envahi le monde politique au sujet de ce virus au sujet duquel il faut entretenir la peur. De ce fait on ne parle plus de morts mais de cas positifs … et c’est semble-t-il bien plus préoccupant. Vivement un vaccin russe ou cubain, allez savoir, avant qu’un pouvoir totalitaire s’abatte sur tous les peuples et les prive des libertés individuelles les plus fondamentales. Un jour prochain les peuples se soulèveront contre le pouvoir politique et ce sera sanglant …

Liens : https://www.theolivepress.es/spain-news/2020/07/01/nicotine-can-help-fight-coronavirus-at-its-most-lethal-stage-spain-study-finds/

https://www.bbc.com/news/world-europe-53763267

14 réflexions au sujet de « Brève. Le coronavirus : un cas de névrose collective qui touche surtout les politiciens. »

    • Une prise de conscience brutale par le peuple qu’il est pris pour moins que rien ! Qu’il s’agisse du climat ou du coronavirus …
      Ce qui me paraît significatif est le fait que le Président français s’intéresse plus à ce qui se passe autour de Chypre qu’à son pays en train de sombrer dans une crise monstrueuse. Lorsque Napoléon III a compris à l’issue des élections de 1869 que son pouvoir s’effritait il trouva comme prétexte de divertir l’opinion la succession du trône d’Espagne (encore une fois !) et partit en guerre contre la Prusse. Mal lui en prit, ce fut Sedan dont Macron s’est bien gardé de fêter le 150e anniversaire. Je pense intimement (mais je ne partage mon opinion qu’avec moi-même) que la rentrée 2020, en France comme dans d’autres pays européens, sera très chaude voire sanglante. Les citoyens en ont assez d’être pris pour des idiots que le pouvoir veut transformer en esclaves.

    • Il FAUT que le virus circule afin de vacciner et c’est en préparation à la commission européenne :

      La pandémie est une programmation pour cacher une crise financière qui, par ce biais, prend de vitesse tout le monde au profit de ceux qui l’ont lancé pour différentes raisons que je laisse à l’appréciation de chacun.
      A cette heure, nous sommes en phase de préparation du consentement. Le pire c’est que non seulement la population va se laisser faire mais en plus elle va demander ce vaccin en raison de l’application de la fabrication du consentement (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fabrication_du_consentement). : le peuple doit réclamer sa muselière.
      Nous sommes en pleine masque-à-rade !
      Malheureusement , l’homme a peur et il est devenu lâche, donc il ne bougera pas, gilets jaunes, bonnets rouges ou masques noirs seront culpabilisés – point de Zorro à l’horizon.

      • Je pense que ce sera tellement le bordel généralisé en France à la rentrée que l’armée prendra le pouvoir dans le courant de l’automne … mais encore une fois je peux me tromper.

  1. Désolé pour mon premier lien sur la généticienne (erreur de copier-coller !) ; celui du lien sur les lois sanitaires concernant la vaccination par la Commission Européenne est le suivant :

  2. On assiste simplement a la destruction de l’économie. Nous devons switcher vers un monde decarboné, pour cela il faut d’abord détruire l’ancienne économie, car nous n’avons plus les ressources pétrolières pour alimenter les plaisirs de ce joli monde trop nombreux.
    En forcant les gens a mettre le masque d’un coté, tout en prevenant des dangers du masque de l’autre, vous obligez d’une certaine façon les gens a rester chez eux. Si vous ne pouvez plus fumer en terrasse, vous allez rester chez vous, et vous consommerez moins de tout, et ce d’autant plus si les terrasses ne sont plus chauffées l’hiver. Si vous devez mettre un masque au travail, vous aurez moins de peine a perdre celui ci. Si vous ne sortez plus, si vous n’allez plus au restaurant, si vous n’avez plus l’occasion d’aller a des soirées, vous n’avez plus a intérêt a acheter aucun nouveau vêtement. Si les discothèques ferment en Espagne, vous n’avez plus aucun intérêt a aller en Espagne, car les discothèques dans certains endroits, sont le motif principal de deplacement, si une quarantaine est mise en place des que vous revenez de certains pays, vous n’allez plus dans ces pays, et la liste est longue. Nous assistons purement et simplement a la destruction totale du tissus économique du pays. Les interdictions de rassemblement, la peur d’un virus qui n’existe pas, la suspicion créée envers les gens bien portant grâce au concept génial d’assymptomatique, permettent d’aller très loin sans que la population ne conteste rien. Il faut se prémunir au maximum, des événements puissants se préparent.

    • Et ? Je ne comprend pas bien la politique du « décarbonné » : nos gouvernants seraient-ils aussi sages et prévoyants que la seule solution (cf. pensée unique) consisterait à priver les gens de tout les plaisirs des regroupements sociaux ?
      La baisse de la consommation ne prendrait-elle que le chemin de l’antisocial, ce qui veut dire de l’anti-vie pour l’espèce humaine ?
      C’est bizarre , « moi » je ressens un suicide collectif – par peur et lâcheté des « nombreux », par orgueil de pouvoir de certains !

      • Le Pic petrolier implique moins de ressources et donc moins d’activités. Toutes les autres explications sont fumeuses. Je suis preneur d’une explication meilleure et plus claire mais pas du domaine psychologique. Il faut du QI pour comprendre que les choses les plus simples sont les plus probables.

      • A Keppeler,
        LA peur fait tourner le monde et ceux qui nous gouverne l’ont bien compris et la peur c’est du psy. Quant à la raison qui ferait que les dirigeants forcent nos population à la réduction énergétique n’est pas de l’ordre du …raisonnable !
        Les ressources du vivant ne sont pas une simple soustraction énergétique : les ressources en pétrole et charbon baissent, certes, mais l’ingénierie des bactéries et champignons (par exemple) évolue selon un différentiel que peut de nos élites comprennent. En gros il ne n’entendent que la poudre à canon, QI oblige.

  3. Je confirme que les fumeurs sont épargnés par ce soit disant virus qu’ils veulent nous désigner comme étant la peste. Cette information m’a été donnée par mon généraliste ainsi que mon pneumologue que je consulte pour m’aider à arrêter de fumer. Il m’a littéralement dit qu’il se sentait coupable de me donner cette information c.a.d que les fumeurs sont nettement moins touchés car il craint que cela me motive pour ne pas arrêter de fumer.

  4. « De ce fait on ne parle plus de morts mais de cas positifs … et c’est semble-t-il bien plus préoccupant. »
    Vous avez raison? Oui il faut donner des grands nombres qui font peur à la population. On nous assénera bientôt de millions de cas possibles d’infections et de millions d’autres choses qui font bien dans le paysage médiatique. C’est tout un troupeau de communicants qui doit plancher à celui qui trouvera ce qui fera peur pour aider à prendre des mesure aussi idiotes que contre productives. Mais ça on sait faire. Pas besoin d’aller chercher ailleurs, ce qui se fait aussi mal que possible chez nous en France.

    • Le problème des médias n’est pas typiquement français. Dans la majorité des « démocraties » occidentales les médias appartiennent à des milliardaires proches du pouvoir. C’est en particulier le cas des USA : une poignée d’oligarques possèdent les grands médias. En France ce sont 7 ou 8 milliardaires qui possèdent les grands médias et ils sont tous proches du pouvoir. De plus ils sont subventionnés par l’Etat. Comment voulez-vous qu’ils ne fassent pas de propagande pro-gouvernementale ? Tout ce qu’on raconte en ce moment sur le coronavirus provient directement du gouvernement et de ses sbires. Tout est pourri en France, mais c’est la même chose en Espagne, en Italie, en Belgique, … En Espagne ce sont quelques familles qui possèdent les médias

  5. C’est très clair. Heureusement qu’il existe des gens comme vous qui ont compris et qui osent mettre à disposition la richesse de l’analyse. Merci.
    Votre analyse par la règle de trois des conséquences du traitement apporté face au coronavirus restant d’anthologie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s